Avertir le modérateur

29/04/2007

Suppositions, le retour

UDF : une rumeur persistante me dit que le candidat de l'UDF dans la 4e circonscription pourrait être le responsable du medium_ecoutez.gifparti orange dans le nord Deux-Sèvres, Pierre Bureau. Egalement élu de Terves (un nid de centristes !), ce monsieur est surtout connu dans l'univers médiatique local pour animer une émission religieuse sur Collines FM, la radio du Bocage bressuirais. Pas sûr qu'il appelle à voter Royal au second tour.

Ceci dit, ma déduction sur la possibilité d'une candidature féminine de l'UDF en Gâtine reste valide. Ce sentiment a même été renforcé par des petites choses que l'on m'a dites, mais rien n'est fait...

Gâtine : quelles sont les intentions de Benoît Michenot ? Faire baisser le score du PS sur la troisième circonscription en lui disputant le peu de voix de gauche du canton de Ménigoute (où Sarkozy est arrivé largement en tête le 22 avril) ? Son "analyse" du premier tour, particulièrement fumeuse (additionner les voix Bayrou et Royal pour en conclure à un rejet du système partisan, faudra m'expliquer), est cependant claire sur un point : l'appel à voter Royal au second tour. Il n'empêche, derrière la poudre aux yeux, cette candidature de gôche non identifiée risque surtout de faire le bonheur du sortant UMP Morisset !

medium_veste.jpgVeste : décidément, pas facile de choisir la bonne couleur pour celle de Dominique Paquereau ! Je vous révélais l'autre jour que les socialistes chouchoutent le vice-président du conseil général dans lequel ils voient un futur rallié. Et voilà t'y pas que la NR le traite de "traitre à Voynet" ou tout comme ! Le conseiller général d'Airvault aurait appelé à voter Verts sans l'avoir fait lui-même, la candidate Voynet ayant obtenu dans cette petite commune d'Availles-Thouarsais zéro voix.

Sauf que c'est pas vrai. L'appel au vote Verts, je veux dire. Tout ce qu'a fait Dominique Paquereau, c'est de donner son parrainage à Dominique Voynet, pour qu'elle puisse être candidate. On peut en déduire qu'il a la fibre écolo, ce qui n'est pas un scoop, et qu'il est favorable à la pluralité des candidatures à la présidentielle, ce qui n'est pas un crime.

Et tout ça ne l'empêche pas de faire comme quelques centaines de milliers d'électeurs, à savoir voter utile : pour Bayrou peut-être tiens, ni à droite, ni à gauche, mais avec Corinne Lepage ?

26/04/2007

Euréka !

Je sais, ce n'est guère modeste, et j'en suis quelque peu confuse. Mais j'ai trouvé !

J'ai trouvé l'emblème idéal pour le futur parti politique de François Bayrou. Qui ne s'appellera pas Parti démocrate parce qu'en France, on aime les sigles et que celui-ci n'a pas fini de s'attirer de stupides et fatigantes railleries. Il y a d'autres moyens de continuer à vouloir affirmer sa différence.

Laissons tomber également les Union, Mouvement, Rassemblement, Ligue, Front, tous mots trop usés mais surtout, trop faibles. Au regard des aspirations révolutionnaires du chevalier orange, seul Combat me semble approprié. Et Combat Démocrate, CD, c'est tout de même une autre chanson que la sempiternelle rengaine droite-gauche.

Très bien tout cela, mais quel rapport avec le chabichou - ie le parti-pris éditorial strictement deux-sévrien de ce blog - vous interrogez-vous ? Eh bien justement, il est là, mon Euréka ! Je dirai même, mon trait de génie ! Et quel trait !

Lui !

medium_poitou.jpgQuel meilleur emblème pour ce futur Combat Démocrate que notre adorable Baudet du Poitou, ce grand âne à la mèche rebelle et la robe orangé ? Cette race asine travailleuse, qui excelle à conduire l'attelage, n'a-t-elle pas purement et simplement frôlé l'extinction, avant que quelques personnes, séduites par ses qualités hors du commun, ne lui redonnent une seconde vie ?

Et quelle vie ! Has-been hier, le baudet du Poitou est désormais une véritable star, pour laquelle s'enflamme à Paris chaque automne le public du salon du cheval, chaque printemps celui du salon de l'agriculture. Et il est du dernier chic chez les bobos d'acquérir son baudet en même temps que sa barque dès le compromis d'achat de la résidence secondaire maraîchine signé.

Le baudet du Poitou séduit à gauche et à droite, il n'est guère plus bruyant que la tondeuse à gazon, mais lui au moins, il contribue à lutter contre les gaz à effet de serre. Et bien entendu, last but not least, la portée symbolique de cet âne du Poitou, fut-il orange, pour emblème du parti refondateur, n'échappera à aucun des amis de la Dame du Mellois, les autres pouvant définitivement aller braire ailleurs.

Je me demande si je ne vais pas breveter mon idée, moi. Des fois que François Bayrou me le piquerait, mon gentil baudet !

19/04/2007

Suppositions

UDF : quelque chose me dit que le candidat de l'UDF dans la 4e circonscription, contre le désormais député sarkosyste Dominique Paillé, pourrait être Jean-Pierre Dufès, maire de Terves (petite commune proche de Bressuire). Ou qu'il aimerait bien vraiment l'être. En tout cas, il multiplie les occasions ces derniers jours de faire savoir qu'il est encarté UDF (depuis quand ?) et qu'il soutient François Bayrou (ah bon ?)

 Le problème, c'est que ça obligerait, pour cause de parité souhaitée par l'UDF, à trouver une femme candidate pour la 3e circonscription : la perle rare des perles rares !

medium_mouton_20con.jpgGâtine : la candidature de Benoît Michenot dans la 3e circonscription (annoncée par la presse hier) en a surpris plus d'un... d'autant que ce fils de militants socialistes de longue date affirme avec aplomb n'avoir aucune étiquette.

Je me suis cependant laissé dire qu'il pourrait être un futur encarté "bovéiste", avec le soutien d'un parti trotskyste. Manquerait juste un peu de bonne volonté communiste et la Gâtine aurait son candidat antilibéral unitaire ?

Veste : le PS départemental aurait décidé de ne pas présenter de candidat contre Dominique Paquereau, conseilller général sans étiquette du canton d'Airvault. Et pourquoi donc ? Parce que les socialistes du cru s'entendent bien avec lui et qu'ils le voient volontiers rallier la gauche au département... si celle-ci fait basculer la majorité en sa faveur l'an prochain.

Voilà qui serait d'une rare ingratitude de la part du conseiller général d'Airvault, dont Jean-Marie Morisset soi-même a fait l'un de ses six vice-présidents ! Question opportunisme, le céréalier-trufficulteur Paquereau aurait-il vocation à égaler l'ex-rocardien  ex-bayrouiste ex-chiraquien désormais sarkosyste Paillé ?

17/04/2007

Soupe à la tortue

medium_Willem.jpgNon, non, ce n'est pas de cette Tortue là que je veux vous parler... quand bien même le bruit médiatique sur la sortie de l'album du dernier couronné de la Nouvelle Star cette semaine aura finalement masqué la tentative de polémique sur l'élimination par les votes des télespectateurs, mercredi dernier, de trois candidats de couleur de cette même émission. Le bruit fait autour de cette coïncidence, car c'en est forcément une, est le révélateur d'un scoop gigantesque : Marianne James est une politologue dont le sens aigu de l'analyse - "Tiens, je remarque que tous les éliminés sont black, ça m'interpelle quand même au niveau de mon vécu quelque part..." - vaut au moins celui de l'inénarable Stéphane Rozès du CSA. Fermez le ban.

Bref. La Tortue dont je voulais vous parler, c'est celle qui porte les couleurs de l'UDF dans les Deux-Sèvres. Car enfin, après avoir annoncé des candidats dans toutes les circonscriptions, avec un respect strict de la parité qui plus est... à cinq jours du premier tour de la présidentielle, il nous en manque encore deux ! Fabien Waechter dans la 1ere (au fait, il a ouvert un blog, le jeunot) Simone Donnefort dans la 2e, mais ensuite ?

Qu'il soit difficile de trouver un candidat à opposer à Jean-Marie Morisset, c'est évident, on l'a déjà écrit ici. Mais face à Dominique Paillé, l'auto-proclamé "centriste de l'UMP", il doit bien se trouver dans les rangs de l'UDF quelques anciens amis de 30 ans pour rêver faire manger la poussière au conseiller municipal d'opposition de Nueil-Les Aubiers, non ?

D'après ce qu'on m'a rapporté ici et là, le désormais député sarkosyste s'est fait au fil des années un paquet d'ennemis intimes, entre Thouarsais et Bocage. A commencer par le maire de Bressuire lui-même, furax de ne jamais avoir obtenu le moindre soutien de Paillé, ni sur le projet Bocapôle, ni sur le futur plateau technique de l'hôpital nord Deux-Sèvres. Alors quoi ? L'UDF qui politise plus blanc que tous les autres tout haut, aurait la tentation de ménager l'ex directeur de campagne de FB tout bas ? Au motif d'une amitié toujours entretenue, si l'on en croit Paillé, par deux à trois coups de fil par semaine ? Ou parce qu'il vaut peut-être toujours mieux avoir le député Paillé, désormais dans les premiers cercles sarkosystes et peut-être même ministrable au cas où, avec soi que contre soi, au même cas où...

Pendant ce temps-là, en Gâtine, un homme, à droite, vient de se déclarer ouvertement candidat à la députation, sans medium_le-lievre-de-paques-97719.jpgdemander son avis à Jean-Marie Morisset. Certes, ce sera seulement pour 2012, mais tout de même ! En dévoilant aussi tôt ses ambitions politiques, le maire de Parthenay Xavier Argenton, n'aurait-il pas soulevé... un lièvre ?

10/04/2007

Anastasie en Cellois

Vous connaissez cet émouvant film de Tim Burton, Edward aux mains d'argent, où une créature inachevée, soudainement livrée à elle-même, ne peut rien faire d'autre que de cisailler, couper, cisailler, tout ce qu'elle touche, et pour cause : ses mains ne sont que d'immenses cisailles.medium_edward.jpg

Eh bien, Edward est revenu parmi nous, sur la Toile politique des Deux-Sèvres. Si, si. Il a pris sa carte -secrète- au collectif de la Gauche Citoyenne 79 Sud, mais la fébrilité de ses coupantes mains d'argent l'a trahi. Depuis le 5 avril dernier, Edward cisaille, coupe, cisaille, tout ce qui bouge sur le blog du FCEG (*).

Bien sûr, il se cache, le bougre ! A chaque commentaire désormais, il répond d'un message en VO -Edward est citoyen américain - évoquant l'attente d'un soi-disant oeil modérateur avant publication. Et puis, zip, schlak, cisaillé ! Coupé ! Cisaillé !

Le dernier à avoir échappé au massacre, c'est Maître Fraise. Le militant-et-plus s'inquiétait de l'avis des membres du FCEG à la lecture d'un récent article du Monde consacré à "La dauphine de Royal" en terre sud Deux-Sèvres. Depuis, silence...

medium_censure.2.jpgQu'on ne vienne pas me parler de censure ! Car j'ai été victime, moi aussi, de la cisaille celloise. Or, je n'avais pas donné d'avis, ni pour, ni contre, bien au contraire. Seulement offert aux non abonnés du Monde la possibilité de lire l'article en question, aimablement reproduit sur le blog -fréquentable, tout de même ! - de la section socialiste de Brioux-sur-Boutonne.

C'est Edward, je vous le dis, qui cisaille, coupe, cisaille... parce qu'il ne sait pas faire autrement. Et pourtant, souvenez-vous, comme ça le rend malheureux.

(*) Fan Club d'Eric Gautier, mais c'est la dernière fois que je vous le répète, faut suivre !

Mise à jour du 11 avril, 15 h 30 : un lecteur très informé m'assure que les cisailles d'Edward n'étaient qu'involontaires et néanmoins maladroites manipulations informatiques. Les commentaires sur le blog du FCEG sont donc rouverts. Jusqu'au prochain bug ?

Mise à jour du 17 avril : Edward et ses cisailles sont bien cachés dans les entrailles du blog du FCEG, dont l'animateur a semble-t-il décidé d'éviter tout débat. Quel qu'en soit le sujet. Les commentaires d'un seul - dont je suis fière d'avoir ici également les fréquentes visites - sont désormais validés. Chacun fait ce qu'il lui plaît sur son blog, évidemment, mais quand les règles du jeu changent, pourquoi ne pas le faire savoir, tout simplement, en éditant un autre billet ?

07/04/2007

Vert comme une Orange

 

medium_nantaise_1.jpgIl y a quelques jours, la candidate des Verts à la présidentielle, Dominique Voynet, est venue faire campagne dans le Marais poitevin. Sa première étape, consacrée à l'agriculture dans les zones humides, fut pour le joli port de Coulon, d'où la petite troupe politique, suivie d'une petite troupe médiatique, embarquèrent -chacune dans leur propre bateau, chacun sa galère - en direction d'une pâture en îlot où ne paissaient, hélas, aucune de ces jolies vaches maraîchines, petites cousines aux cornes pointues des paisibles parthenaises.

Une visite empreinte d'un soupçon de nostalgie pour la candidate, dont le précédent tour en barque à Coulon datait de dix ans plus tôt : à l'époque, Dominique Voynet était ministre de l'Environnement, tandis que Ségolène Royal, qui l'avait précédé à ce poste dans un autre gouvernement socialiste, officiait cette fois à l'Enseignement.

Il paraît que de cette époque, date une solide et indéfectible... inimitié entre les deux femmes. De celle qui fait dire aujourd'hui à la candidate des Verts, avec un grand sourire :  "Ma chère Ségolène, concentre plutôt tes forces à récupérer tes électeurs socialistes égarés chez François Bayrou plutôt que d'essayer de culpabiliser les écologistes sur la rengaine du vote utile, pour accaparer leurs voix dès le premier tour !"

Enfin, ça, c'est de la politique nationale. Localement, puisque c'est le terrain de jeu que j'ai choisi, ce qui m'amuse dans cette visite de Dominique Voynet, c'est ... son foulard orange vif !

Aïe ! Personne, dans les militants deux-sévriens de son parti, n'avait dû prévenir la candidate à la présidentielle que le secrétaire départemental des Verts venait justement de passer à l'orange... UDF, appelant à voter Bayrou. 

D'un autre côté, c'est vrai qu'à Coulon, le foulard orange avait été fièrement porté il y a deux ans par les écologistes, en lutte contre le projet, soutenu par le maire, d'incinérateur d'ordures ménagères.

La candidate des Verts n'est pas rancunière. Le souvenir de cette lutte ne l'a nullement empêché, devant les caméras de France 3, M6 et BFM, de deviser gentiment dans sa barque avec le dit maire de la commune, Michel Grasset, tout sourire lui-aussi, comme le montre cette jolie vidéo...

medium_voynet-marais.jpg

05/04/2007

Poisson pilote

Je vous le concède, et Jacques C. l'avait appris l'an dernier à ses dépens avec sa mauvaise blague de CPE, on ne devrait jamais laisser un poisson d'avril sur le gril plus de 24 heures...
medium_poisson_avril.gif
Mais la vie, le travail, les courses de la semaine, tout ça... fait que le traditionnel démenti - ben oui, c'était une blague ! ben non, l'Elysée n'est pas à vendre sur EBay ! - arrive un peu tard.
Bah, ça vous aura donné le temps d'apprécier le travail des artisans du blog de la C6R-Paris, leur poisson d'avril élyséen était décidément très à mon goût, j'espère qu'il vous aura plu aussi. Si vous en avez profitez pour découvrir la C6R, c'est encore mieux.
Parce que leur projet de 6e République, ça, ce n'est pas du tout une blague, c'est même très intéressant.
medium_6REP.jpg
Au passage, je ne vais pas pouvoir m'empêcher de déplorer la mise en veille de la C6R Charentes-Poitou -comme le beurre - et même, faire un peu de mauvais esprit.
Car, comme qui dirait, l'encéphalogramme de la C6R locale est d'autant plus plat depuis que Geneviève Gaillard, députée PS de Niort, a lâché ses amis "rénovateurs" pour enfiler la veste majoritaire hollandienne.
Et comme la vice-présidente de la C6R Charentes-Poitou, c'est Florence Defiolles, l'attachée parlementaire de la dite Geneviève... ceci explique peut-être cela ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu