Avertir le modérateur

01/06/2007

Zorro ne viendra pas

medium_NidDeGuepes01.jpgJean-Claude Brialy (RIP) sera mort à point. Pour donner au président Sarkozy le moyen de se sortir avec élégance du guêpier dans lequel ce cher Dominique Paillé s'est ingénié à le fourrer.

Lundi prochain dans la matinée, le président Sarkozy assistera aux obsèques du grand comédien de la Nouvelle Vague, repoussant ainsi à l'après-législatives le déplacement initialement confirmé dans la communauté Emmaüs de Mauléon, à l'invitation du député Paillé.

Pov' Dominique ! Le coup était pourtant bien monté, comme on a déjà pu l'écrire ici. Mais voilà. A trop vouloir bien faire, on finit par faire bien trop.

Les communiqués triomphants du député dans la presse locale claironnant, comme sur son site internet de campagne, que le président Sarkozy avait accepté son invitation, à lui, le Centriste indocile©, ont fait plus de remous que prévu.

L'ancien président d'Emmaüs Mauléon s'est fâché, le mouvement de grogne est remonté jusqu'à Paris, et aujourd'hui, le président d'Emmaüs-France, déjà pas ravi du ralliement de son prédécesseur Martin Hirsch au président Sarkozy, a mis les points sur les i : en substance, "Visite dans notre communauté OK, mais pas question que ça serve les intérêts d'un quelconque candidat aux législatives"...

medium_Lettres-d_engueulade.jpgComme c'était justement goupillé pour ça, difficile de faire machine arrière. Sauf à trouver un prétexte pour annuler le déplacement, ce qui fut fait dans la foulée par l'Elysée. Au grand dam on l'imagine de Dominique Paillé. Qui non seulement se voit privé du soutien présidentiel dans sa circonscription, mais qui risque même de se prendre un savon par celui-ci, du genre "Belle idée, petit c..., que de me mettre tous ces charlots bien-pensants d'Emmaüs à dos avec tes grosses ficelles de récup' électorale", ou quelque chose d'approchant.

De là à aller jusqu'à mettre sérieusement en doute, désormais, le crédit du député du nord Deux-Sèvres auprès du cercle présidentiel, et cet éventuel secrétariat d'Etat qui devait se profiler après les élections de juin, il y a un pas. Que les challengers politiques de Dominique Paillé n'hésiteront pas à franchir. En courant, même !

Commentaires

Vous faites bien le Sarkozy qui dispute Paillé. C'est probable que cela se passera de cette façon. Quel inconséquent ce député.
La mort de Brialy aura sauvé Sarkozy et va peut-être tuer Paillé.
Finalement, une élection ça tient à peu de chose.

Écrit par : Alain RANDONNET | 03/06/2007

De toute façon si il n'y avait pas eut les obséques de J C Brialy, Sarko avait d'autres excuses de dernières minutes pour échapper au supplice Paillé. Il était pret a décorer Francois Hollande ou meme faire du shopping avec François Bayrou. Mais Mr Jean Claude sait rendre service au président de son pays avant de partir, ça s'apelle de la classe...
Paillé, on s'en lasse...

Écrit par : Rémi Cannesson | 05/06/2007

Paillé on s'en lasse... Ce n'est pas ce qu'écrivent les journalistes de "Marianne" qui ont l'air de bien l'aimer. Parce qu'il fait partie de ceux qui refilent des tuyaux sur les p'tits copains ?

Écrit par : lihns | 06/06/2007

Et oui, pour exister médiatiquement, lorsqu'on à des carences on compense et donc on balance !
attention , il y a un traitre dans la maison UMP.

Je pense avoir ecrit sur ce blog à quel point Paillé pouvait etre lache....

Écrit par : Rémi Cannesson | 07/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu