Avertir le modérateur

18/06/2007

Trop vite dit

Au lendemain de ces législatives 2007, la droite deux-sévrienne se reveille avec la gueule de bois de ceux qui ont dû boire pour oublier...

medium_artifice.2.jpgTerrible et historique défaite en effet sur ce territoire, que celle infligée par le socialiste Jean Grellier à l'UMP Dominique Paillé dans la circonscription de Bressuire-Thouars, qui n'avait jamais connu de député de gauche depuis la création de l'Assemblée nationale !

Terrible et historique défaite en ce qu'elle fait déjà pencher la balance du rapport de force politique départemental vers la gauche (trois députés sur quatre)... et que ce n'est sans doute que le début de la fin.

Un rapide coup d'oeil ce matin dans mes petites fiches donne ceci, concernant le rapport de force politique actuel au conseil général des Deux-Sèvres :

6 UMP, 1 UDF, 10 MD (majorité départementale, c'est-à-dire divers droite, amis de Jean-Marie Morisset), soit 17 élus à droite. 11 PS, 3 divers gauche, soit 14 à gauche. 2 sans étiquette, qui votent plutôt avec la droite, mais de toute façon, ça ne change rien.

medium_mathematiques_clr.2.jpg

Aux prochaines élections cantonales, 17 cantons sont renouvelables : 1 UDF, 4 PS, 1 divers gauche, 4 UMP, 6 MD, et 1 SE. Soit au total 5 élus de gauche, 10 de droite, et 1 sans étiquette (Dominique Paquereau, d'Airvault, qui ne sait plus lui-même très bien où il en est entre droite et gauche, mais qui va se représenter).

Or, lors de ces dernières législatives, 9 cantons sur les 17 renouvelables ont voté en majorité pour un candidat... socialiste. Mathématiquement, il ne faut pas être très doué pour conclure que la gauche au conseil général est susceptible de gagner 4 sièges supplémentaires (*).

Ce qui donnerait en mars 2008 autour de la grande table du conseil général, 18 conseillers généraux à gauche, 13 à droite et 2 sans étiquette, qui pourront donc continuer à voter à droite sans rien faire bouger.

Moralité : celui qui a prononcé dimanche soir à l'issue du second tour des législatives la phrase suivante (rapportée dans la NR de ce jour) : " C’est mon premier échec en trente ans de politique. Ce challenge était important. Mais je suis encore vice-président du conseil général pour trois ans. Je ferai entendre ma voix dans les compétences qui sont propres à cette assemblée "... aurait mieux fait de sortir sa calculette avant. N'est-ce pas, M. le candidat UMP Jean-Pierre Griffault ?

medium_troissinges.jpg

(*) La liste ? Pas tout le même jour, gourmands ! Mais déjà, plus que probable, le basculement de Niort-Nord de la poche de Brossard (UDF) dans l'escarcelle de Françoise Billy (1ere fédérale PS).

 

Commentaires

cantons de Beauvoir-sur-niort, Mauzé sur le mignon et ?

Écrit par : Raoul | 18/06/2007

Oui Linhs, Jean-Pierre Griffault aurait du faire une analyse plus fine. C'est là peut-être que nous reparlerons de notre ami Eric. Le sympathique Drapeau étant suppléant de Delphine il me semblerait normal de laisser le leadership à Eric au Conseil Général. Ainsi tout rentrerait dans l'ordre.

Si tu lis ce commentaire Eric, sache que samedi soir prochain, c'est la journée du Pain à Montaillon et tu connais l'hospitalité légendaire de ce village. Il y a toujours une place pour celui ou celle, de passage, qui souhaiterait se joindre à nous.

Amitiés;

Peire

Écrit par : Peire martinez_Lassalle | 18/06/2007

Concernant les cantonales, Je partage votre analyse, sauf pour le canton Niort- Nord. En effet, je pense que si Jacques Brossard est candidat, ce sera très difficile pour Françoise Billy voire mission impossible. Cependant s'il ne brigue pas un nouveau mandat, n'importe quel militant de base socialiste peut gagner ce canton.
Ce n'est que mon sentiment. Je suis peut-être à côté de la plaque.

Écrit par : Alain RANDONNET | 18/06/2007

Là Alain, on n'a vraiment pas la même analyse !
je vois deux gros handicaps à Brossard : le score de GG dans ce canton, 8558 voix contre 4603 seulement à l'UMP Rouillé... et la très grosse gamelle de Brossard président du Sieds en 2005 dans sa tentative de privatisation de la régie d'électricité. Quand même, dans les milieux populaires, la grève de la faim des électriciens du Sieds a dû laisser des traces, non ?
Quant à savoir s'il se représente ou pas... comme à chaque élection, il change officiellement d'avis trois ou quatre fois avant de se décider !!!

Écrit par : Lihns | 18/06/2007

Mais dites-donc chers amis, avez-vous pensé au Sieur Devautour, actuel maire d'Echiré, de sensibilité centro-droitière, qui a l'avantage de diriger un conseil municipal plutôt de gauche et qui pourrait bien reprendre le flambeau de Papy Brossard ? Pas aussi facile pour le PS !

Écrit par : Francis Hatil | 18/06/2007

@ Raoul : Beauvoir et Mauzé, absolument. Et le quatrième canton ayant élu dimanche un député socialiste tout en ayant un conseiller général de droite renouvelable l'an prochain, c'est... Bressuire. Je vous l'accorde, c'est pas gagné ! Mais, dans le Bocage, on n'est pas à une surprise près...

@ Francis : c'est un peu tôt pour lancer le concours de pronostics sur les candidatures, mais j'avoue que je n'aurais pas pensé à Devautour : il n'a pas la confiance absolue d'Alain Mathieu à la CAN ?

@ Peire : et puisque je l'évoque, moi j'aurais plutôt vu Alain Mathieu comme prochain président d'un conseil général de gauche. Ca le reposerait de la CAN et des embrouilles avec Niort ! En même temps, il a été d'une telle discrétion pendant ces élections, le maire socialiste d'Aiffres, que c'en devient inquiétant. Il n'a quand même pas l'intention de lâcher la politique, l'ex-suppléant de la reine Geneviève ?

Écrit par : lihns | 19/06/2007

Pour lihns : On ne s'est pas bien compris !.. Devautour ne serait pas le candidat de la gauche mais plutôt celui de l'UDF ou bien du Modem, cela dépend du versatile Brossard qui ne doit pas savoir aujourd'hui dans quelle maison il habite !
En attendant ce ne sera pas facile pour le candidat de la gauche qui pourrait se présenter contre le dit Devautour tant ce dernier est apprécié par les gens dits de gauche à Echiré. Bien sûr il n'y a pas qu'Echiré dans ce canton mais restons vigilants quand même... Quoiqu'après tout Devautour ne serait peut-être pas si mal que ça aux dires des gens qui le côtoient ... Alors la question est : Vaut-il mieux un intelligent de droite qu'un imbécile de gauche ? Ca a l'air d'une plaisanterie mais après tout pourquoi pas ?

Écrit par : Francis Hatil | 19/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu