Avertir le modérateur

20/06/2007

Le pouvoir appelle le pouvoir

Et maintenant, que vont-ils faire ?

Ces trois députés socialistes des Deux-Sèvres, tout nouvellement élus ou réélus, que vont-ils faire... d'autre ?

medium_interrogation2.jpgLe premier à s'être posé la question, c'est Jean Grellier. Côté professionnel, pas de souci, le chef d'entreprise a déjà pris sa retraite. Maire de Cerizay depuis un quart de siècle (eh oui !), il avait déjà dit qu'il ne se représenterait pas la prochaine fois (son successeur potentiel est le tout jeune conseiller général Johnny Brosseau). Oui mais, et son mandat de vice-président du conseil régional ?

"Ca me semble complémentaire" a-t-il lâché le soir de son élection, "mais si c'est une question de principe..." Elle est marrante, Ségolène Royal, avec son non cumul des mandats ! Elle, elle va avoir besoin de temps pour se lancer à l'assaut du PS et en prendre la direction, on comprend que ce ne soit pas facile à cumuler avec la présidence de la région Poitou-Charentes et un siège de députée de Melle. Mais les autres ?

Jean Grellier est bien embêté, il n'est pas le seul. Geneviève Gaillard, qui a vécu le mandat unique de députée en a medium_cannib.jpgaussi expérimenté les limites. Elle a déjà laissé entendre ici et là qu'un mandat local en sus, ce n'est pas de trop pour avoir voix au chapître sur les grands dossiers. Son score de reine aux législatives semble aussi lui avoir redonné du courage pour affronter les guerres claniques socialistes locales, et tenter une investiture comme tête de liste aux municipales à Niort. Elue, conservera-t-elle son siège de députée, bravant la jurisprudence Royal ?

Delphine Batho quant à elle ne s'en fait pas. Elle débute dans la vie politique par le mandat le plus intéressant financièrement, celui qui permet de se passer d'exercer un autre boulot pour vivre. Fonctionnaire territoriale, elle va sans doute s'empresser de se mettre en disponibilité pour se consacrer à temps plein... à la conquête du PS par Ségolène Royal et Julien Dray, sans lesquelles aujourd'hui la jeune députée du sud Deux-Sèvres ne serait rien.

Jouer la courroie de transmission entre le Mellois et la présidente de Poitou-Charentes sera sa récréation de fin de semaine. On n'a pas fini de la voir en photo dans les journaux inaugurer les chrysanthèmes, avec sa jolie écharpe tricolore toute neuve...

medium_train.jpg

 

Commentaires

vous avez dit "jurisprudence royale" ?

Écrit par : suricate | 21/06/2007

Non, j'ai dit : "jurisprudence Royal" :-)
Du nom de la présidente de la région Poitou-Charentes, qui a montré l'exemple aux petits camarades socialistes, en ne se représentant pas aux législatives pour "respecter la règle du non cumul des mandats" a-t-elle dit.
Règle paraît-il écrite quelque part dans le projet PS, et qui prendra peut-être d'autant plus de poids si la dite Royal devient demain, patronne de son parti. Qui est aussi celui de Jean Grellier, et de Geneviève Gaillard.
Est-ce plus clair, dit comme ça ?

Écrit par : lihns | 21/06/2007

Oui il est vrai que la règle du non cumul des mandats a été la ligne de conduite imposée par Mme Royal....alors qu'en est-il concrètement? Les élus socialistes qui ont soutenus ouvertement Mme Royal dans sa campagne (on peut parler aussi bien d'un Jean Grellier que d'un Alain Mathieu), qu'en est-il de leur engagement? Sont ils aussi engagés sur la règle des non-cumul ou ont-ils choisi un package médiatique sans les options? On peut tout aussi bien se poser cette question pour les députés socialistes de la région Poitou-Charentes qui ont tous reçus le soutien de l'ex-future candidate à la présidentielle!?!
Et pourquoi Delphine Batho s'amuse à déclarer sur Europe 1 qu'elle a des vues sur le Conseil Général.....le clone de Mme Royal n'aurait-il pas intégré ses principes? Tant de questions qui j'espère vont trouver des réponses rapidement...

Écrit par : virginie | 22/06/2007

"Le pouvoir appelle le pouvoir". Jusqu'à ce jour cela se vérifie partout. Sans faire de caricature on constate souvent, l'appétit venant en mangeant, les hommes et femmes politiques se créent des cheminements au fur et à mesure qu'avance "leur carrière"!

Sur ces chemins ils croisent d'autres individus auxquels ils s'associent ou non selon leurs intérêts réciproques vrais ou supposés. Beaucoup de politiques grands ou petits ne sont que des "Perrettes" en herbe.

Pour revenir à nos élus socialistes du 17 juin, tous ne sont pas en capacité de cumul. Delphine a déjà annoncé dans ses diverses plaquettes qu'elle serait femme d'un seul mandat.

Pour ce qui est du Conseil Général, ce doit être une "galéjade". Puet-être pour "enquiquiner" l'autre "moustachu qui voulait...." Cette quête la mettrait en contradiction avec ses engagements et ceux même de Ségolène Royal!

Pour ce qui est de Geneviève et de Ségolène leurs relations ne furent jamais extraordinaires, uniquement des alliés momentanée plus souvent des concurrentes, voire des adversaires.

Écrit par : peire Martinez_Lassalle | 22/06/2007

je pense que ceux ( de gauche ou de doite ou d'ailleurs) qui sont contre le cumul des mandats sont contre le cumul d'un mandat exécutif ( Président de Conseil Régional ou Général, Maire d'une ville grande ou moyenne ou Vice Présidents et adjoints chargés de responsabilités auxquelles ils devraient normalement consacrer beaucoup de temps) et celui de député. Un simple mandat de conseiller régional, général ou municipal n'est pas forcément nuisible pour être au courant des dossiers locaux et n'est pas inutile pour un député ou un sénateur.

Écrit par : jerigole | 24/06/2007

@jerigole : L'autre bonne raison à mon sens en faveur du non cumul des mandats dans le sens où vous le précisez, serait d'obliger les politiques, à conserver une activité professionnelle autre, même à temps partiel. En les rendant moins accrochés à leurs mandats pour de stricts raisons financières, on laisse moins de prise aux tentations et plus de chance à l'intégrité.
Evidemment, ça ne vaut que pour les gens issus du privé, trop peu nombreux à l'AN. Les fonctionnaires eux, retrouveront forcément leur boulot (avantage) en géneral bien moins bien payé (inconvénient)...

Écrit par : lihns | 24/06/2007

@linhs. d'accord sur cet aspect de la question mais il y a bien des professions qu'il est difficile d'excercer à temps partiel. C'est pourquoi le fait d'avoir allongé la période d'indemnisation après la fin du mandat de député ne me parait pas scandaleux dans la mesure où ils recherchent efficacement un emploi pendant cette période et que l'indemnisation s'arrête dès qu'ils ont retrouvé une situation stable.
Par ailleurs il faudrait que les électeurs cessent de considérer leur député(e) comme une super assistante sociale et que celui-ci ( celle-ci) leur explique qu'il (elle) est là pour faire la loi et pas autre chose, mais là je rêve!!!

Écrit par : jerigole | 25/06/2007

A vous lire, il me parait évident qu'il faille refaire beaucoup d'instruction civique à l'école; car effectivement le Député son job c'est d'écrire la loi et basta! Il s'imisse dans les dossiers locaux où déjà oeuvrent de nombreux acteurs : le Conseil Général, les communautés de communes qui portent au nom du "Pays" les projets, sans parler de la région (plan Etat-Région) et de l'Europe avec ses aides structurelles en constante évolution!

Mais les Français d'aujourd'hui ne savent plus qui fait quoi, je doute même qu'ils connaissent toutes les collectivités et les rouages qui les lient les unes aux autres.

Ainsi ce rideau de fumée permet aux élus de toujours porter la faute, la lenteur, la lourdeur, sur d'autres actions que les siennes.

J'ai transmis à mes "camarades" de l'asso PS du Cellois, les tableaux Excel du travail de nos Députés pour la dernière mandature; certaines, certains ont du travailler ailleurs car ils furent complètement absents de l'hémicycle!

Comme le disait "jerigole", c'est quand même là leur premier devoir.

Peire

Écrit par : peire Martinez_Lassalle | 25/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu