Avertir le modérateur

26/06/2007

Une mordante à la Région

Selon toute vraissemblance, Françoise Bély, ancien maire de Lageon et candidate PS déclarée pour les prochaines élections sur le canton de Parthenay, devrait intégrer dans les jours qui viennent le conseil régional.

medium_assemblee7.jpgElle était en effet la première sur la "liste d'attente" des non élus de la liste Royal aux régionales. Sauf désistement de sa part, elle devrait donc remplacer numériquement le vice-président Jean Grellier, démissionnaire pour cause de cumul de mandats avec son tout récent siège de député du nord Deux-Sèvres. 

Autant préciser de suite que Jean Grellier n'est pas ravi de devoir lâcher son poste à la Région... Mais qu'il a dû se plier à la règle édictée par Ségolène Royal pour elle-même. Il devrait tout de même pouvoir conserver jusqu'en mars prochain son mandat de maire de Cerizay, qui n'est tout de même pas une ville d'une telle importance qu'il ne puisse continuer à en travailler les dossiers tout en siégeant à Paris, tout de même.

Dommage pour la Région de se priver des réelles compétences de Jean Grellier en matière économique. Mais, côté medium_parthenay.jpgstrictement militant, Ségolène Royal fait avec l'arrivée de Françoise Bély une très bonne affaire. La dame, qui n'a pas sa langue dans sa poche, ni ses convictions sous son mouchoir, s'est distinguée autrefois en Gâtine... en reprochant avec virulence à Michel Hervé, alors seigneur socialiste de Parthenay, sa méprisante obstination à considérer les petites communes de sa périphérie comme quantité négligeable.

Depuis, Michel Hervé a quitté le paysage deux-sévrien, et Françoise Bély, qui devait s'ennuyer ferme après avoir abandonné sur un coup de tête sa mairie de Lageon, a pris sa carte au PS, et s'est engagée corps et âme au côté de Ségolène Royal pour les régionales de 2004. Avec le succès que l'on connaît.

Ce qui est intéressant dans cette "promotion" politique, c'est qu'elle offre à Françoise Bély un atout majeur dans sa (difficile, mais pas impossible) conquête du canton de Parthenay, face à un poids-lourd local, l'UMP Gilbert Favreau, ci-devant président du Pays de Gâtine.

Ce qui est amusant, c'est qu'à gauche, d'aucuns profiteraient bien de l'occasion pour se débarrasser aussi... de Gaëtan Fort, candidat socialiste bien peu crédible aux législatives en Gâtine, et pas mieux placé pour les municipales à Parthenay.

medium_croisades.jpgCar, une chose est évidente. Au lendemain de ces fameuses législatives qui ont vu l'UMP nordiste Paillé déboulonné, et les partisans de Ségolène Royal renforcés par les élections de la dauphine Batho et du fidèle Grellier, les socialistes sont prêts à passer à la phase offensive. Objectifs : reconquérir en mars 2008 les villes de Thouars (très probable) et de Parthenay (plus difficile), et faire basculer à gauche le conseil général (faisable). Au boulot !

Commentaires

Pourquoi faire du non cumul des mandats un principe en Deux-Sèvres et pas en Charente-Maritime par exemplie...je n'arrive pas à comprendre la tactique, c'est la même Région?!

Écrit par : virginie | 27/06/2007

Le remplacement de la vice-présidente de la Région Catherine Quéré, élue députée de Charente-Maritime, a également été annoncé par Ségolène Royal lors de la session du conseil régional à Poitiers lundi, semble-t-il.
Mais je suis moins renseignée sur les mouvements du microcosme politique du 17...
Virgnie, à vous de nous dire si cette information se confirme !

Écrit par : lihns | 27/06/2007

Et bien d'après mes renseignements, rien ne semble bouger dans le 17 et malgré le soutien de Mme Royal à M.Bono, il n'a pas l'air décider à abandonner quelconque de ses mandats car il a déjà annoncé qu'il se représentait à la mairie de la Rochelle et n'a pas l'intention de quitter la communauté d'agglo...je trouve que ce personnage dénote un peu...il n'est pas très "rénovateur" par rapport à d'autres!

Écrit par : virginie | 27/06/2007

Les Charentais restent ce qu'ils sont : égoïstes. Mais nous veillerons à ce que les choses soient claires. On ne peut pas édicter des "lois", les faire appliquer à ses proches, je pense là à l'affaire qui nous a divisé en "Pays Mellois".

Tous les élus socialistes de la région Poitou-Charentes se doivent de respecter la règle, au risque d'être désapprouvés par les militants.

Peire

Écrit par : peire martinez_lassalle | 27/06/2007

Il me semble également avoir compris que Catherine Quéré devait abandonner son mandat de vice-présidente de la région.
Cependant, je consulte régulièrement son blog et je n'ai lu à aucun moment qu'elle appliquerait cette règle chère à la "Reine Mère".
Je pense que les adeptes du non cumul sont surtout les jeunes loups qui n'ont aucun mandat et les vieux éléphants qui l'ont perdu.
Dans un autre registre, je constate que de nombreux candidats à la députation ont pratiquement délaissé depuis le 17 juin, les blogs qu'ils tenaient.
En ce qui concerne les battus, on peut mettre cela sur le compte de la déception, mais pour les vainqueurs... Ils nous donneront peut-être rendez-vous dans cinq ans, quand ils auront besoin de nos gentils messages de soutien.

Écrit par : Alain RANDONNET | 04/07/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu