Avertir le modérateur

03/07/2007

un plus une moins deux, sauf si

Comme annoncé ici il ya une semaine, Jean Grellier, nouveau député PS du nord Deux-Sèvres, a confirmé à la presse locale (NR d'aujourd'hui) sa démission de son mandat de conseiller régional, pour respecter la règle édictée par Ségolène Royal du "gros mandat unique" (maire de Cerizay, petite bourgade, ça passe encore... jusqu'en mars 2008) .

medium_la-piscine-83358.jpgComme supposé ici également il y a une semaine, son siège sera pouvu par la première non-élue de la partie Deux-Sèvres de la liste Royal aux régionales de 2004, à savoir Françoise Bély : la prof d'histoire de Parthenay, ancien maire de Lageon, est lancée dans le vrai grand bain de la politique ! Et on en reparlera très vite, car ça bouge à toute allure en ce moment du côté de Parthenay...

Mais Jean Grellier, ancien chef d'entreprise (une scop de transports), avait le rang de vice-président à la Région, chargé de l'économie. Et Françoise Bély, elle n'y connaît pas grand-chose à l'économie. C'est sans doute pour ça que ce n'est pas elle qui a été retenue pour prendre cette vice-présidence vacante...

Selon une source absolument sûre du Quoideneuf, doit être élu à ce poste lors de la prochaine session du conseil régional lundi, un certain Jean-François Macaire : ce proche du maire de Poitiers Jacques Santrot était jusqu'ici vice-président en charge de l'éducation et de la formation. Pas sûr qu'un homme d'appareil de ce genre soit un atout pour une vision concrète et pragmatique de l'économie en région, compétences que l'on pouvait reconnaître au Cerizéen Grellier.

medium_addition41.jpgBref. Un seul mandat important pour Jean Grellier, une femme des Deux-Sèvres de plus à la Région, mais un interlocuteur reconnu par les milieux économiques de moins... Et une vice-présidence en moins pour le 7-9. Sauf si ce jeu de chaises musicales réserve d'autres surprises ? Pas simple, l'arithmétique politique !

Commentaires

Ségolène garde le cap. Un seul mandat national pour nos élus régionaux qui se doivent donc d'abandonner leur siége local. Cela est vrai......même pour la Charente maritime.

Une petite chose m'inquiéte un peu : on dirait d'aprés ce que nous savons, suite à ce jeu de chaises musicales que Ségolène nous ferait en Poitou-Charentes du "petit Nicolas dans le texte". But, why not?

Ouverture quant tu nous tiens!

Peire

Écrit par : peire Martinez_Lassalle | 10/07/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu