Avertir le modérateur

30/09/2007

Mme le ou la maire ?

363 inscrits, 291 votants. Ont obtenu : Alain Baudin, 126 voix ; Geneviève Gaillard, 163 voix.

medium_chapeau-rose.jpgLe nom du prochain maire de Niort est donc sorti du chapeau militant socialiste samedi soir. Et Marc Thébault le sait bien. Geneviève Gaillard, qui avait déjà littéralement mis en pièce son concurrent UMP Frédéric Rouillé aux législatives, dans un contexte national hystériquement sarkozyste, sera élue haut la main en mars.

La seule chance de la droite à Niort résidait dans une division à l'ancienne, ravivant les anciennes rancoeurs entre le clan Bellec et la tribu Gaillard. Mais le pâle Alain Baudin, qui n'avait peut-être pas aussi envie que ses éminences grises de retourner au charbon, a finalement réussi à s'en sortir sa sortie en annonçant mercredi soir devant les militants qu'il se plierait à leur vote. Foin de candidature socialiste sauvage et dissidente, donc. Marc Thébault peut aller à la pêche.

medium_peche.jpg

Parce que, là où ça se joue maintenant, la droite n'a plus aucune importance. Les électeurs non plus d'ailleurs. Ce qui va se disputer désormais, aussi ouvertement qu'âprement, ce sont les bonnes places. Celles du pouvoir, si possible avec un galon d'adjoint. Et là, il va y avoir du monde sur les rangs. Les communistes, qui n'aimaient plus du tout Baudin, les Verts, qui disaient l'aimer quand bien même les seules pelouses qu'il leur a laissé soutenir sont celles du pôle Sport... et les socialistes, bien sûr !

medium_Courtisans.jpgLes ralliés de l'équipe Baudin, les exclus de l'équipe Bellec, les alliés de l'équipe Zabatta, les obligés de l'équipe Royal... La reine Geneviève n'a pas fini d'être sollicitée par les courtisans.

Mais, d'ici le scrutin de mars, à gauche, la composition exacte de la liste Gaillard sera bien le seul suspense. Parce que, même à la question "Mme le ou la maire ?", on connaît la réponse de la députée niortaise.

 

12/09/2007

Le lièvre Baudin

Dans la course à la mairie de Niort, Alain Baudin a choisi le départ du lièvre : à fond les manettes !

Le maire socialiste sortant qui refuse d'être sorti vient de mettre en ligne sur son blog le texte de son discours, prononcé lundi dernier devant les militants qui le soutiennent et dont le titre constitue à lui-seul matière à haute conjecture : "L'investiture de mon parti est la première étape !"

medium_lievre.jpgIl va de soi que, dans ce texte fleuve, qui tient bien plus de la déclaration de guerre à l'ennemie (*) que de la motivation des troupes, rien ne permet de savoir ce que fera le lièvre Baudin s'il ne franchit pas en tête la ligne d'arrivée de cette première étape. La comm' c'est bien, mais ce n'est pas une raison pour dévoiler à l'ennemie - qui n'est pas dupe - les détails des plans d'attaque.

Je ne vous ferai pas aujourd'hui l'exégèse du texte, ce serait bien indigeste. Je veux juste soulever un petit passage qui m'a bien amusée. C'est dans le premier tiers de la déclaration : au cinquième paragraphe, le lièvre Baudin affirme avec force - je suppose que c'est ce que signifie l'utilisation du gras - "Niort n'est pas en péril pour la gauche !"

Dans le paragraphe immédiatement suivant, il explique qu'il faut "rompre avec les petites phrases, les anathèmes, le culte de la personnalité et la caricature du fait politique", concluant : "Ce petit jeu est très dangereux, car n'oublions pas que notre adversaire, c'est la droite." En gras dans le texte.

medium_fou-rire.gif

Qui a dit que les discours d'Alain Baudin n'étaient pas drôles ? C'est au moins aussi amusant que les vraies-fausses vidéos de la place du Roulage...

(*) Non, non, il n'y a pas de faute d'accord...

07/09/2007

A l'appel

Les petits ont fait leur rentrée scolaire, les grands font leur rentrée électorale. Depuis que les Niortais Alain Baudin et Geneviève Gaillard ont ouvert le feu des annonces de candidatures, les appétits électoraux se dévoilent un peu partout dans les principales cités du 7-9.

Pour l'instant, guère de surprises. Dans le nord, le maire sortant de Bressuire Jean-Michel Bernier, divers droite, se dit medium_poubelles_02.jpgprêt à rempiler. Il a toutes ses chances, d'autant qu'il vient de perdre son opposant le plus compétent : Norbert Béalu, élu Vert et courageux vice-président du Smited (le syndicat qui gère l'élimination des déchets hors de la CAN), laisse tomber tous ses mandats. Ecoeuré à mon avis, même s'il ne le dit pas, par la violence et la mauvaise foi de ses propres "amis" écolos sur la gestion des déchets en Gâtine.

medium_orphelin.jpgA l'est, le centriste de droite Alain Ligné, maire par double accident - en 2001, la liste de droite menée par un géomètre inconnu bat de 60 voix le maire socialiste sortant ; en 2004, le géomètre retourne à ses études et Ligné prend sa succession - aura bien du mal à conserver son siège dans une ville de Thouars où le vote à gauche est majoritaire. Surtout sans le soutien de son mentor en politique, l'ex-député UMP Dominique Paillé. En face, le socialiste Patrice Pineau s'est dit prêt à mener l'assaut, il n'a guère de concurrence en interne.

Au centre, Xavier Argenton le maire de droite sortant de Parthenay n'a aucune raison de ne pas vouloir rempiler. Surtout depuis que Gaëtan Fort, la personnalité de gauche la plus connue en ville, a décidé de jeter l'éponge (*). Au PS, ça ne se bouscule pas pour prendre la medium_geant_vert.jpgsuite. Du côté de Parthenay la citoyenne, par contre, ça reste étrangement muet. Je ne serai pas étonnée que Didier Coupeau, élu Vert d'opposition, travaille d'arrache-pied à boucler sa propre liste de gauche "alternative". Avec des strapontins négociables pour le PS (ceux qu'il juge fréquentable) et le fauteuil de numéro 1 pour lui. 

Et chez vous, c'est comment ? Envoyez vos infos, le Quoideneuf les mettra en ligne dans une nouvelle rubrique, qui s'efforcera de tenir à jour les annonces ( ou retraits) de candidatures : Revue municipale. A vos claviers !

(*) scoop du Quoideneuf, repris par la NR lundi !

01/09/2007

Tilt !

medium_flipper.jpgTilt ! C'est bien ce que ça faisait, sur les flippers de mon adolescence, quand on secouait trop la machine pour décrocher le bonus. Tilt ! La machine se vengeait et remettait abruptement tous les compteurs à zéro.

Tilt ! Pour vous annoncer, que, selon toute vraissemblance, Gaëtan Fort va renoncer à mener la liste socialiste pour les municipales à Parthenay. Tilt ! Pour supposer que les cartes à gauche à la suite de ce revirement vont sans doute être sévèrement rebattus, et les jeux se dérouler selon une toute autre donne.

Tilt ! Pour prévenir Jean-Pierre Georges, ex-candidat à la candidature, qu'un joker permet souvent de rejouer, rarement de l'emporter. Tilt ! Pour signaler à la gauche de la gauche parthenaisienne, allergique à l'avocat, qu'elle a peut-être intérêt à en profiter pour doubler la mise et abattre ses cartes.

Tilt ! Pour rappeler au maire de droite Xavier Argenton que Parthenay est bien la ville du Flip. Les jeux ne sont pas encore faits, mais déjà, rien ne va plus !

medium_skull-poker.png
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu