Avertir le modérateur

19/11/2007

Niort : combien de divisions ?

Municipales à Niort, combien de divisions ? Cette interrogation m'est venue aujourd'hui, en me promenant au pied duf038a40aec3d0c0bff2c7a0b865d7179.jpg Donjon. Il faisait froid, gris, et les rues de Niort en ce lundi midi était rien moins que désertes. Lugubres. Mais je venais de croiser l'ami de l'ami d'un ami, et ce qu'il m'avait dit a éclairé ma balade d'un jour nouveau.

Or donc,  une liste de gauche dissidente est en cours d'élaboration pour les municipales. Une autre liste que celle d'Alain Baudin, veux-je dire !

Le gars s'appelle Joël Renoux. Il est déjà conseiller municipal à Niort. Il fut socialiste. Il s'oppose à Alain Baudin. Mais, contrairement à Françoise Billy, il le revendique depuis longtemps. Il a même monté un groupe d'opposition. Ils sont trois.

Demain, ils seront 45, dont la moitié (plus ou moins 1) de femmes, prêts à défendre leur programme. Qui, si j'ai bien suivi les débats du conseil municipal de Niort, se résume à : Non à l'aménagement de la Brèche !

Ca nous fait donc trois listes de gauche, une liste de droite. Et puis quoi encore ?

Ben, y a les gars et les filles du Modem, qui sont discrets, discrets, discrets... mais qui bossent et réfléchissent, et s'intéressent au centre-ville de Niort.

b43499b57cdcf79992b1163e9a1ff423.jpgEt puis, y a les Verts. Qui, à force de négocier en secret avec tout le monde, vont peut-être bien finir par n'être nulle part. Un peu comme à l'Assemblée nationale.

Enfin, partant du principe que, plus on est de fous, plus on rit, et qu'au moins 45 Niortais fréquentent ce blog régulièrement, la question se pose : le Quoideneuf montera-t-il une liste pour les municipales ?

Commentaires

Les élections Niortaises emportent moins de sufrages que les Parthenaysiennes semble t-il.

Vas y le Quoideneuf !

Vous ne seriez pas plus ridicules que les autres !

Écrit par : Théophraste | 22/11/2007

Merci Théophraste pour ce soutien aussi enthousiaste qu'unique !

Mais je comprends le peu de réaction à ma proposition. Les Niortais commencent à ne plus savoir où donner de la tête de liste en ce moment...

Ma provoc' en image est par contre tombée totalement à plat, ça c'est décevant ! Tant pis pour le Petit Père des Peuples ;-)

Écrit par : lihns | 22/11/2007

Non non Mademoiselle, votre papier est très intéressant! Joel Renoux est l'ancien "patron" de Yannick Tardy dans la section Niortaise Entreprises.

Joel a toujours essayé de mettre le bazar au PS à Niort. Il en fut exclus, faut-il le souligner.

Mais si à Niort les socialistes se comportent comme ils sont réellement, c'est à dire un peu "cons", nous sommes partis à Mougon pour vivre une mauvaise copie Niortaise!

Hé oui, mademoiselle Linhs, Niort n'a pas le monopole de la bêtise.

Peire

Écrit par : Peire Martinez_Lassalle | 23/11/2007

C'est bien dommage tout ça, parcequ'avec les conneries sarkoziennes, et la lassitude (déjà !!!) des pas nantis, il y a un boulevard à gauche.
Nous avions la droite la plus bête du monde, nous avons gagné la gauche la plus stupide. Les Deux-Sèvres y sont elles pour quelque chose ?
Reste qu'on a les élus que l'on mérite....

Théo.

Écrit par : Théophraste | 23/11/2007

Peire, mais que se passe-t-il donc à Mougon ? J'avoue mon ignorance même du nom du maire actuel... Honte sur moi !

Mais vous êtes gentil. A mon avis, ça n'a rien à voir avec de la bêtise. Plutôt avec de l'ambition, de l'égocentrisme, de la mégalomanie pour les plus atteints, de la soif de paraître en tout cas...

Et Yannick Tardy, en voilà un que je ne comprends pas... Moi qui le croyais plus à gauche de la gauche, du genre à avoir voté "non" au référendum européen... Que diable fait-il dans la galère Baudin ?

Écrit par : lihns | 23/11/2007

Bien sur je fais le niais mais hélas vous avez raison tous les deux! Aujourd'hui nous sommes tous un peu psychopathe! Même nous avec nos blogs!

L'envie de paraitre pour exister semble s'être étendu à toute notre société. Les jeunes avec les émissions de téléréalité où ils veulent exprimer bien souvent une talent........qu'ils n'ont pas!

Les vieux que l'on voit dans des émissions de jeux, parfois très intéressant (QPC)l

Les politiques qui font du "déclaratif" leur fond de commerce. Personne ou trés peu allant voir derrière ce qui se passe réellement!

Pour revenir à "l'ami" Yannick (Tardy) que je connais depuis très très longtemps, il aura passé sa vie et à vouloir atteindre un pouvoir important pour se venger d'une enfance et d'une adolescence difficile.

Pour tout dire nous aussi à notre époque et là ou nous vivions nos vie d'enfant n'étaient guère meilleure que celles des jeunes des cités. Ha si une seule différence, tout au moins pour moi; c'est que le maitre communiste me fichait une bonne "rouste" quand je l'avais mérité (et c'était souvent) et le curé en faisait tout autant quand je dépassais les bornes et c'ét........vent.

Bien qu'étant de gauche je suis pour une "vraie" éducation (ayudar, amar, pero a veces quando lo necesita : castigar). D'ailleurs en gascogne (toujours un peu) ne disait-on pas quand nous étions drôles :
"qui bien ama, castiga". Le castillan et le gascon sont deux langues soeurs.

En résumé Yannick aura eu une enfance difficile, cela l'autorise t-il à se vautrer souvent dans du n'importe quoi, s'alliant au grès du vent et des courants (c'est aussi un marin) à n'importe qui.

Il me désole, car au fond de moi il fait partie des gens que j'aime et j'ai vécu avec lui des bouts de chemin dans ma vie qui furent plein de belles et bonnes choses.

Peire

Écrit par : Peire martinez_Lassalle | 24/11/2007

J'ai envie de dire ceci, pour faire une comparaison entre les enfants que l'on éduque et les élus que l'on élit, et peire me comprendra.....cria cuervos y te sacaran los ojos!

Écrit par : virginie | 26/11/2007

@Virginie c'est pour cela que je porte ......des lunettes! Le plus grave effectivement c'est qu'aujourd'hui nos élus sont souvent "intéressés" aux fonctions qu'ils sollicitent. Héla ainsi va le monde.
Des personnes ayant du charisme, des compétences, ne s'engagent pas dans nos listes électorales ne pouvant supporter ces combats ridicules qui laissent très souvent des blessures à l'amitié et par conséquent à la vie collective.

La politique devient un véritable repoussoir à la citoyenneté et une parodie de démocratie. Nous faisons aujourd'hui le lit d'un état policier et répressif tous azimuts.

Peire

Écrit par : peire Martinez_Lassalle | 26/11/2007

@Peire

Je ne suis pas sur que tous les élus soient "intéressés" aux fonctions qu'ils sollicitent.
J'en connaît au moins une qui perd de l'argent avec son statut de maire rurale.
Temps partiel + 1.000 € d'indemnité = baisse des revenus.
Certe elle peut se le permettre, tout dépend du montant du salaire initial, mais c'est pour dire qu'il ne faut pas généraliser. L'esprit d'engagement existe encore à gauche, à droite, au centre, dessus, dessous.

Il faudra un jour poser la question du statut de l'élu. (je n'ai pas écrit de l'"E"lu, car lui il a résolu le problème : + 206 %)

Quant à dire que la politique devient un véritable repoussoir à la citoyenneté, je suis plutôt d'accord avec vous sur le fonds. Le mauvais exemple venant plutôt du haut de l'Etat que du bas de la commune. (cf la polémique sur l'abscence de Rama Yade en Chine car Rachida Dati ne souhaitait pas la voir ! Où va t-on ?) !!!

Écrit par : Théophraste | 26/11/2007

@Peire et Virginie : j'enrage toujours que mes parents m'aient obligé à prendre allemand seconde langue à l'école !
Je crois comprendre la méthode d'éducation à laquelle Peire se réfère, mais Virginie, je sèche sur votre propos. Aidez-moi !

@Théophraste : l'argent est loin d'être la seule rétribution, ni même celle qui compte le plus. Le désir de faire le bien existe aussi : le moteur du dévouement des élus peut aussi être une sorte de bonne action laïque.

Mais souvent, c'est le désir de "se" faire plaisir. Ou le sentiment d'avoir "un devoir", "une mission", à accomplir : et comme prophète, c'est plus compliqué qu'homme politique comme carrière...

Vous avez déjà noté l'impressionnante proportion de mégalos parmi les élus, fussent-ils ruraux. A la tête de l'Etat, c'est tout simplement du 200 % ;-)

Et, même animé des meilleurs intentions, un élu est forcément confronté au côté sombre du pouvoir... Pour certains, les dégâts sont immédiats, pour d'autres, il faut dix ou vingt ans... mais comme la rouille, ça ronge même les meilleurs.

Je n'en connais qu'un, dans le 7-9, qui ait su se mettre à l'abri avant qu'il ne soit trop tard : Claude Boutet, l'ancien maire de Bressuire. Mais il est vrai qu'il avait des armes inhabituelles pour un homme politique : la poésie et la sculpture...

Écrit par : lihns | 26/11/2007

Pour Linhs, Virginie a écrit : "élève des corbeaux ils t'arracheront les yeux" C'était me semble t-il un film de Bunuel.

Chez moi aussi, la mode était de faire allemand (même chez les ibères), mais à Bordeaux l'éducation de base était faite en Anglais, Castillan et à partir de la première en .....Gascon, notre langue maternelle. Langue qui part moment est très proche du Castillan.

Je sais c'est curieux : "crier" c'est élever en castillan et c'est pleurer en anglais!

Pour revenir aux débat "élus, compétence, intérêts et bonnes intentions" c'est vrai que mes propos sont parfois un peu....forts.

On trouvera toujours des élus altruistes, dont le bien public est sincèrement le fondement de leur combat.

Peire

Écrit par : peire Martinez_Lassalle | 27/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu