Avertir le modérateur

11/01/2008

Les précaires du PS niortais

Une chose (parmi d'autres) m'étonne dans cette campagne des municipales de Niort : les trous de mémoire socialistes.

  • Que par exemple, personne n'ait rappelé que Rodolphe Challet, aujourd'hui soutien de Geneviève Gaillard et membre de sa liste, se présenta contre la dame, et contre l'avis de son parti politique, lors des élections législatives de 2002.

ff3bac2a3a3ca8a7973b9b9eeb51ae81.gifDe cette histoire, et de son échec retentissant, le jeune homme retint d'ailleurs la leçon. Chef de file des supporters d'Alain Baudin pour ces municipales 2008, Rodolphe Challet est le seul du clan à s'être finalement rallié à la candidate officiellement désignée par le PS. Il n'avait sans doute aucune envie de se faire exclure du parti une seconde fois.

 

  • Encore ce jeune homme fut-il réintégré (quand, comment, mystère, mais il le fut). Pas comme Joël Renoux, qui osa se présenter aux cantonales à Niort en 2004 face au candidat officiellement désigné du PS, Gérard Zabatta. Exclu il fut, exclu il demeure à ce jour, le chef de file de la troisième liste "de gauche" de ces municipales 2008.

 

  • "J'ai pris l'initiative de me mettre en congé du PS, personne ne m'a exclu" s'est d'ailleurs empressé de préciser ces derniers jours le maire sortant Alain Baudin, dont les alliances multicolores sont montées au nez de sa concurrente socialiste officielle.

Qu'y a-t-il dans cette petite phrase, sinon une allusion directe à son mentor, celui-là même qui est sorti l'autre lundi de son armoire cryogénique son bureau de la Smacl pour désigner lui-même aux électeurs le bon héritier à élire ?

  • Municipales à Niort, 1995... Une certaine Ségolène Royal, députée socialiste, obtient l'investiture officielle du PS face au maire sortant, le socialiste Bernard Bellec. Celui-ci maintient sa candidature, et prend l'initiative de "se mettre en congé du PS" le temps de la campagne électorale.

Il advint ce dont tout le monde se souvient. Ségolène Royal fut battue, et Bernard Bellec, réélu... jamais exclu.

5851a2da0f56e95dd7c2928caa00f2ec.gif

Commentaires

Excellent.
Je le redis : pour suivre les municipales sur Niort, vous êtes le blog INCONTOURNABLE de cette campagne !!!

Écrit par : Sergent Peppers | 11/01/2008

Oui, et alors ??? Petite forme cette semaine...

Écrit par : doms | 12/01/2008

Je confirme... EXCELLENT je me régale !!! c'est mieux que les muppets show... à bientôt.

Écrit par : GB | 12/01/2008

S'agissant de Rodolphe CHALLET, il est de notoriété publique qu'il a été réintégré au bout de ses deux ans de purgatoire grace à l'insistance pressante de Françoise BILLY, la 1ère Secrétaire fédérale du PS 79 .

Tiens donc. Un hasard ?

Quant on pense qu'il a été considéré comme un dauphin possible d'Alain Baudin. Président du groupe socialiste du conseil municipal, en charge du réseau associatif et de la démocratie participative, un loup dans la bergerie ?

De là à penser que la campagne d'investiture d'Aalin Baudin a été torpillée de l'intérieur !

Écrit par : Pouralain | 12/01/2008

Tiens le dernier commentaire me fait penser à un autre truc qui m'amuse personnellement dans cette campagne, je veux parler de la manière dont les pro-baudin taxe G. Gaillard de vils manoeuvres et autres magouilles. Pour quiconque a suivi les évènements des dernières décennies au PS Niortais, ça ne manque pas de sel.

Écrit par : JP | 13/01/2008

@lihns: Félicitations pour la qualité de votre analyse. Il est regrettable de rien lire de tel dans les journaux locaux.

Écrit par : Dominique Octobre | 13/01/2008

chère Lihns
j'ai été réintégré à ma demande 2 ans après mon exclusion, comme les statuts du PS le prévoient. Aucun mystère à élucider dans cette affaire !
je ne me suis pas "rallié" à Geneviève Gaillard, j'ai simplement décidé de respecter le vote de mes camarades socialistes. Là encore aucune surprise puisque j'avais annoncé la couleur dès le mois d'août (propos cités par la NR).

Écrit par : rodolphe | 13/01/2008

@rodolphe : merci pour votre explication, je ne connaissais pas les us et coutumes du PS en la matière. Si Joël Renoux est toujours exclu, c'est donc qu'il n'a jamais demandé à être de nouveau adhérent ?

"finalement rallié" veut dire exactement ce que vous précisez, sans jugement de valeur aucun : GG a été désignée, vous la soutenez.

Mais si vous n'êtes pas de ceux qui brûlent un jour ce qu'ils ont adoré la veille (c'est une formule), les violents échanges de coups de ces derniers jours doivent vous être particulièrement pénibles quand même, non ?

Écrit par : lihns | 13/01/2008

Joel Renoux a souhaité revenir au PS mais sa demande a été rejetée par le bureau de la section de Niort, suite à l'intervention de Gérard Zabatta (appuyée par Alain Baudin). j'avais personnellement voté pour sa réintégration, pas seulement par solidarité d'ex-exclu mais surtout parce que je pense que le rassemblement est toujours préférable au sectarisme. Peut-être qu'il n'y aurait pas de 3e liste si on avait redonné une carte à Joel Renoux...
Les échanges de coups me sont effectivement pénibles, mais le plus grave c'est que tout ce bazar commence à agacer sérieusement les Niortais.

Écrit par : rodolphe | 13/01/2008

A propos de Geneviève gaillard : sa candidature "offcielle" était pour rassembler toute la gauche niortaise et uniquement la gauche. Force est de constater qu'elle a réussi puisque la dite gauche est rassemblée sur 3 listes ! Peut-être faudrait-il accroître le nombre de conseillers municipaux pour satisfaire les ambitions de tout le monde.
Après ces déclarations lors de l'inauguration de son local de campagne, à défaut de jouer l'ouverture à la Sarkozy, elle lui reprend sa posture d'éternelle victime : selon elle , tout le monde lui en veut, tout le monde lui lance des attaques ! Elle devrait relire ses déclarations dans la presse locale depuis son élection en juin dernier. Quand on commence ce petit jeu, il ne faut pas s'étonner que les autres en fassent autant.
Si elle était élue Maire, une rumeur venue de son entourage la donne démissionnaire de son mandat de député bien avant 2012 (elle a annoncé qu'elle ne sollliciterait pas un nouveau mandat) pour provoquer une élection partielle et facilité l'élection de son actuel suppléant, histoire qu'en 2012, celui-ci ne rencontre pas de difficultés pour sa succession.
Mais attention, les succéssions à Niort ne se font jamais sans douleur et sans chaos !!!

Écrit par : la souris verte | 14/01/2008

Bonjour à tous et excellente année 2008.
Fidèle lecteur de ce blog, c'est la première fois que je m'y exprime, d'abord pour vous féliciter chère Lihns pour vos analyses de la vie locale, et particulièrement "Les précaires du PS Niortais".
Effectivement, je suis de ceux, et j'assume, qui se sont opposés à la réintégration au PS de Joël Renoux, après qu'il se soit présenté contre moi aux cantonales de 2004. J'avais gagné le vote des militants(contre lui), et obtenu l'investiture du PS. Je suis néanmoins surpris de trouver sur ce blog, de la part de mon ex collègue du conseil municipal, Rodolphe Challet, le compte rendu d'une réunion interne de nos instances. Celà me donne des idées. Rendez vous après les élections municipales pour quelques petites confidences.

PS: Bernard Bellec avait bien été exclu en 1995, comme ses co-listiers socialistes.
Notre réintégration s'est faite quelques mois plus tard, avec le soutien de Ségolène Royal, dans un souci d'apaisement.

Écrit par : Gérard ZABATTA | 14/01/2008

Pas forcément connaisseur des subtilités du PS je constate effaré ce qui peut se passer dans un parti politique....
Tout cela me parait expliquer la situation dans laquelle se trouve ce parti, car, je suppose, on retrouve peu ou prou le même mode de fonctionnement dans toute la France.
Sarko a de beaux jours devant lui.... Pas nous.
Le western, il n'est pas qu'à Parthenay manifestement....

@Lihns: j'ai entendu ce matin sur Radio Gâtine que Geneviève Despré serait pressentie pour être la suppléante de J2M aux cantonales !!! ???? Me semblait pourtant qu'elle avait été la suppléante de Gaetan Fort aux législatives ?

Écrit par : Théophraste | 14/01/2008

@lihns : tu as bien entendu. La maire de Clavé serait bien la suppléante du candidat "Gagner plus sans forcément travailler plus". C'est l'ouverture ou plutôt si tu n'es pas ma suppléante, pas de subvention pour tes projets municipaux et je fais monter une liste contre toi ! Il est des choix cruciaux à faire pour certains élus.
J'ai entendu aussi que les Motivés rejoindraient le MoDem sur la future liste d'Argenton : est-ce vraiment fini la gauche à Parthenay ? Il paraitrait d'ailleurs que la plupart des "dirigeants" des Motivés sont adhérents du MoDem, ce qui pourrait expliquer cela. Affaire à suivre.

Écrit par : Pomme de Gâtine | 14/01/2008

Trop marrant le MoDem... Ils sont partout !!!! C'est eux qui finiront par gagner !
Mais c'est vrai qu'il faut être drôlement motivé pour être adhérent du MoDem, parce que, faut reconnaitre, les commentaires ne sont pas très valorisants..... :-)

Écrit par : Théophraste | 14/01/2008

C'est bien comme ça que les choses se sont passées en 95; Ryal a été battue malgrès l'investiture nationale du PS. La donnée esentiellement différente, c'est qu localement, les militants PS avaient choisis, et trés largement, Bellec.

Écrit par : GELOT | 14/01/2008

> Théophrasque : "...les subtilités du PS...", la formule est exquise !
La considération que porte le PS aux cas des exclus/réintégrés, voire "mis en congé", est en fait un subtil cocktail entre les statuts du parti, leur interprétation et surtout... le sort des susdits devant les urnes ! Un "exclu" ou un "dissident" ou un "mis en congé", dès lors qu'il a gagné les élections redevient ipso facto fréquentable et, pour tout dire, intéressant pour l'image et bon pour les finances du Parti ! Parce qu'un élu encarté cotise selon un barème spécifique, pas seulement au PS d'ailleurs. En revanche, malheur aux vaincus !
Et comme l'excellent PS (post-scriptum...) de Gérard Zabatta le montre, tout dépend aussi des hommes (femmes) fort(e)s du moment...

Écrit par : Fraise des Bois | 14/01/2008

@ souris verte,
je regarde de pres ce qui se passe pour les municipales a niort, que ce soit dans la presse, ou au contact des gens que je connais et que j'interroge, et je ne pense pas que les attaques personnelles soit une techniqsue que genevieve gaillard ait lancé la première. elle a repondu dernierement de facon virulente cependant, il ne faut pas exagerer dans les bassesses. l'equipe baudin devrait se battre politiquement plutot que personnellement, mais j'avoue que le bilan et le projet est un peu creux pour en faire un cheval de bataille. de plus, si vous connaissiez la personne de GG, vous sauriez que que ce que vous insinuez en rumeur n'est pas sa conception de la politique.

Écrit par : perlinpinpin | 14/01/2008

Erreur Mr Gelot, les militants PS de Niort n'avaient pas choisi "très largement" B Bellec en 1995....puisqu'il n'était pas candidat en interne. Il avait envoyé au charbon un certain...Alain Baudin, lequel l'avait emporté avec une avance de 6 petites voix lors du vote des militants face à Ségolène.
Il avait cédé sa place de 1er des socialistes à B Bellec.
Mais l'histoire ne se répète pas. Pour reprendre une expression devenue célèbre ces derniers jours: Tournons la page, Alain Baudin a perdu face à Geneviève et il refuse l'issue d'un vote démocratique. Il ne sera pas le prochain maire de Niort mais il peut faire des dégats à gauche...
S' il était encore socialiste, il ne prendrait pas le risque de faire perdre sa propre famille à cause d'un triste slogan: Tout sauf Gaillard.

Écrit par : Gérard ZABATTA | 14/01/2008

@souris verte : je ne comprends pas ce qui vous agace dans l'idée que GG démissionnerait en cours de route de son mandat de députée si elle est élue maire.
En fait, je suis moi-même très étonnée qu'elle n'ait pas tout simplement déjà annoncée : si je suis élue maire, je lâche mon siège à Paris. Voilà qui aurait permis de couper court aux attaques sur le mode "non cumul des mandats".

Quant au jeune Geoffroy Michel (de l'écurie Dray, comme la gentille Delphine Batho), imposé par Ségolène Royal en gage, sinon d'allégeance, du moins de bonne volonté, il a toujours été évident que cette suppléance était faite pour lui mettre le pied à l'étrier. Maintenant ou plus tard...

@gérard zabatta : merci de vos précisions sur 1995. Pour joel renoux et le témoignage de rodolphe, ce n'est peut-être pas la peine de se fâcher, y aurait pas prescription aujourd'hui, tout de même ? :-)

@théophraste : geneviève despré suppléante de jean-marie morisset, je n'y crois guère. Personne n'a encore cité le nom de nicole fortuné ?
Quant au Modem, sans vouloir froisser Sergent Peppers, ce parti a de plus en plus des allures d'auberge espagnole :-)

Écrit par : lihns | 14/01/2008

@lihns:

Effectivement, Radio Gâtine a démenti hier soir.

Écrit par : Théophraste | 15/01/2008

...... et la FORFAITURE du PS concernant le traité EU ( mini mais maxi ) que dire !!!!!!!!!!

Écrit par : Gé | 15/01/2008

Très significatif, les termes et le ton de cette campagne. Rien, pas un mot sur la politique de régression sociale du président Bling-Bling.
Je reconnais bien là la "gauche" niortaise, semblable à cette gauche française ; tout à son fromage ; tout à ses querelles de personnages sans envergure ; sans projet ; sans ambition... qui se fout comme de sa dernière chemise de ceux, chômeurs, précaires, smicards… qui encaissent les coups tandis que ces messiers et ses dames se foutent sur la gueule. A quelque chose près, le même cirque qu’en 1995. On prend les même et…. Ils mériteraient bien une bonne défaite. Pronostic que l’abstention : 60 % !

Écrit par : Ajamais | 15/01/2008

@lihns: Vous avez raison Lihns, ça n'en vaut pas la peine. Le plus important maintenant, loin de ce chamaillage qui n'interesse personne, c'est de se battre les uns et les autres, aux côtés de nos candidats respectifs pour défendre nos idées et nos valeurs.
Et que les meilleurs gagnent, aux Niortais de jouer !!!

De nouveau merci pour cet espace de liberté.

Écrit par : Gérard ZABATTA | 16/01/2008

Votre blog est fort intéressant.
Les articles comme... les commentaires. Ces derniers étant peut-être même plus instructifs ! Dans tous les cas, à la lecture de ces commentaires qui ressemblent aujourd'hui à de "petits arrangements en famille", nous avons la promesse au lendemain des élections municipales de "petits meurtres entres amis". Pour cette "chronique d'une mort (politique) annoncée" nous sommes guère incités à voter pour la liste officielle du Parti Socialiste qui si elle est élue nous promet à nouveau moult règlements de comptes.... Et dire que la candidate officielle nous promettait le changement...

Écrit par : olivier | 16/01/2008

Quelle est la différence entre l'équipe Alain BAUDIN et l'équipe Geneviève GAILLARD dans laquelle je vais retrouver Françoise BILLY, Rodolphe CHALLET, Geneviève RIZZI, Annie COUTUREAU, Michel GENDREAU, Amaury BREUILLE, Bernard JOURDAIN (j'espère que je les ai tous mis) ?

C'est peut être ça qui agace les niortais : avoir voté le soutien à Alain BAUDIN pendant des années et ne pas lui rester pas fidèle aujourd'hui.

Écrit par : Tous au garde à vous | 16/01/2008

"ne pas lui rester pas fidèle aujourd'hui" voila un beau lapsus qui mériterait une analyse approfondie !
Cher anonyme je pense que tu fais fausse route, en démocratie il est plus important d'être fidèle à un principe (par exemple celui du vote à bulletins secrets) qu'à une personne (même si c'est un élu important) à moins de vouloir rétablir le système féodal...

Écrit par : rodolphe | 17/01/2008

Cher Rodolphe,
Dirais-tu la même chose aujourd'hui alors que nous apprenons par la Presse et par "Fraise des bois" que tu viens de te faire exclure ("fired") de la liste des pro-GG ?

Écrit par : Tous au garde à vous | 19/01/2008

Un exemple des paradoxes du P.S y compris local : la signature du traité de Lisbonne.
GG milite avec un petit groupe pour la signature de ce traité.
Le Parti des Travailleurs y est opposé, demande un rdv à GG qui ne donne pas suite.
Quant au PS, il prône l'abstention au Parlement réuni à Versailles, sachant très bien que cette abstention revient à faire adopter le traité. En quelque sorte, le PS vote le traité de Lisbonne sans le voter.
Et alors, que va faire GG ? Y aller ou pas, à Versailles ? Et si elle y va, va-t-elle ajouter sa voix à celles des seuls députés et sénateurs UMP et Modem ? Et qu'en pensent ses co-listiers et co-listières ? Et la PQL, va-t-elle en parler ?
Dur, dur d'être encarté PS....

Écrit par : Voter sans voter tout en votant ? | 19/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu