Avertir le modérateur

07/02/2008

Municipales à Niort : Angélique et le marxisme

A Niort, le débat des municipales bat son plein. Chaque jour apporte son lot de coups tordus d'arguments, de vacheries de débats de fond, de basses manoeuvres de grands projets...
Cette semaine dans les colonnes des journaux, la rafraîchissante Ségolène Royal apporte aussi sa note de fantaisie, avec ce curieux "non soutien"  à la candidate Geneviève Gaillard.

Mais, un "non soutien" réjouit-il autant son "non destinataire" qu'un joyeux "non anniversaire" ?

J'en étais là de mes réflexions hier matin lorsque le lapin blanc Angélique a déboulé dans la salle de torture, toute essoufflée.

27a0633235391917ccc5d358da08ae23.png

Ses joues en feu irradient sa blondeur. Elle s’installe sur la machine à côté de la mienne. J’ai déjà sur les pectoraux plusieurs séries de fonte d’avance… 

" - Ah ! Pas moyen de se garer, qu'elle lance d'emblée. La Brèche était saturée comme d’hab’ et j’ai fait trois fois le tour avant de pouvoir entrer. Ah ! là ! là ! Vivement la fin des élections qu’on le construise ce grand parking souterrain… !

-Allez, détends-toi Angélique, fais comme moi...

-T’es venue à vélo ? Pfff… C’est vrai que t’es une privilégiée qui crèche dans l’hyper-centre, toi… Mais tous ceux qui doivent prendre leur voiture pour venir à la gym’, au ciné, faire du shopping et même bosser, tu y as pensé toi ? Non ? Bon alors, moi je vote pour plus de parking à Niort !

(Arrimée à son appareil, Angélique ventile furieusement ses bras pourtant lourdement lestés).

-Oui Angélique, mais si on a trop de voitures dans le centre de Niort, c’est pas bon pour les piétons, tu sais bien…

-Attends ! L’automobiliste devient piéton dès qu’il a pu se garer. Alors si on veut que le centre-ville reste accessible, attractif et donc vivant, il faut plus de parkings, sinon les gens iront ailleurs et tu sais où ?

-Dis-moi ?

-Chez Carouf ou chez Edouard ou chez super-grande enseigne un peu plus loin. Ceux-là, tu peux être sûre qu’ils votent pour moins de parking à Niort !

-Tu crois ?

-C’est clair ! Moins de parkings à Niort, c’est une vision typique d’un idéalisme bourgeois prétendument écolo à la solde du grand capital qui rejette les travailleurs en périphérie pour leurs loisirs et leurs courses, les tolérant à peine en semaine pour venir y gagner leur maigre pitance tout en les rançonnant sur des places de parking payantes et atrocement fliquées…

(D’émotion, je lâchai tout et fis brutalement claquer mes plaques de fonte.)

-Mais, mais… Angélique, tu es devenue marxiste ?

-Oui ! D’ailleurs je vais voter Marc Thébault 

775e888ba6aef7c9ca2e5d34f94cedee.jpg-Angélique, ma chérie, tu aurais dû venir en autobus…

-Pfff ! A Niort, c’est jamais le bon jour des bus !

-Ho !!! »

 

Sur le coup, elle m’a estomaquée, la blonde Angélique...

Mais tout de même, quand on sait ce que coûte le mètre carré habitable au coeur de Niort et la livre de petits pois au marché le samedi, cette histoire n'est peut-être pas un total "non sense". Et vous, le rapport entre parkings en centre-ville et lutte des classes, vous en pensez quoi ?

Commentaires

Plus ou moins de voitures, pourquoi pas, mais ce que veulent les niortais, comme nous l'avons souvent entendu dans le Conseil de quartier Centre-Ville, c'est qu'elles soient à leur place.
Elles n'ont par exemple rien à faire sur l'esplanade piétonne de la place de la Brèche, comme l'a constaté à plusieurs reprises dans la même nuit un journaliste de la NRCO, et elles n'ont rien à faire sur le prolongement du quai Métayer les dimanches et les jours fériés comme indiqué sur le panneau à l'entrée de ce tronçon.
Elles n'ont rien à faire sur les places de parking réservées aux taxis.
Elles n'ont rien à faire sur l'accès pompiers du CGR (il a fallu mettre des barricades de fortune pour empêcher leur présence).
Elles n'avaient rien à faire non plus sur le parking du Milieu le 14 juillet dernier, et sur ce même parking, elles n'ont rien à faire sur la bande jaune continue qui réserve la largeur pour l'accès aux véhicules de sécurité.
Il y a un tel laxisme que certains pensent que c'est organisé, j'ai même entendu que ce serait pour ne pas risquer perdre une voix.
Mais que fait donc la police ?

Quant à l'utilisation des bus, comme la marche à pieds, c'est une question d'organisation.

Écrit par : jmp | 07/02/2008

Votre petite histoire est toujours aussi délicieuse; mais sincèrement elle est un peu conne votre Angélique.

Tourner en voiture pour trouver une place pour se garer, le plus prés possible de la cible que l'on veut atteindre, quand celle-ci est une salle de sports; c'est assez guignolesque cette affaire!

C'est notre époque, ne plus faire d'efforts en rien. Que diable Niort est une petite ville, dont le centre est bien riquiqui aussi.

Il faut définir un périmètre une fois pour toute dans lequel seuls les piétons et les véhicules à faibles vitesses seraient autorisés.

Au lieu de vous regarder le nombril, allez voir ailleurs en France et à l'étranger et vous verriez des villes importantes où les citoyens .....marchent.

La marche est au sport ce qu'était la prose pour M. Jourdain. De plus la marche c'est bon pour la circulation...........sanguine des vieux Niortais, la ville y gagnera en air meilleur et la sécu fera des économies.

Peire

Écrit par : Peire Martinez_Lassalle | 07/02/2008

Le stalinisme n'est pas mort : sur le blog de GG,on peut laisser un commentaire qui sera "approuvé" avant son éventuel affichage.

Écrit par : Pikova Pikolé | 07/02/2008

Marcher, ça fait du bien pour le corps, l'esprit et le porte monnaie. Votre Angélique pourrait aussi courir après le bus ou le prendre tout court. Il y gagnerai du temps. Peut-être est-il temps de repenser les lignes et de mettre en place une tarification "incitative".
Moi, pour faire du sport, je voterai pour le candidat qui voudra construire un dom géant sur la Brèche pour faire du Ski toute l'année, et ouvert la nuit. L'air "pur" de nos montagnes peut-il être délocalisé dans le 79 ?

Écrit par : la souris verte | 07/02/2008

Avant l'aménagement de pistes cyclables dans la partie ancienne de la ville, je crois qu'il faudrait de vrais trottoirs utilisables avec une poussette ou un fauteuil.
Les petits parkings de centre ville me semblent une très bonne idée propre à privilégier l'accès au centre ville pour les piétons et les handicapés. (un piéton s'est d'abord quelqu'un qui a réussi à stationner sa voiture (sauf s'il habite le centre ville bien sur)).
Passer des accords avec les entreprises du centre ville équipées de parkings comme cela sera fait durant les travaux du parking sous la Brèche est une voie à explorer pour les WE.
Le bus sera réellement utilisé lorsqu'il passera à un rythme plus soutenu, durant toute la semaine et tard le soir. C'est un véritable investissement à mener par la CAN et non par la ville.

Écrit par : Mais Si On Peut | 07/02/2008

@ Mais si on peut
L'utilisation du conditionnel pour l'aménagement des trottoirs n'est pas juste, il faut lui préférer le futur. La loi de 2005 sur l'accessibilité exige que tous les lieux et espaces publics soient accessibles en 2015. C'est un enjeu financier important de la prochaine mandature, les candidats ne le mettent pas en avant car électoralement ce n'est pas très porteur. Les finances des villes et des bourgs ruraux vont être sérieusement grèvées par les aménagements et les mises aux normes.
Pour votre dernier paragraphe sur les bus, je suis effaré. Il est certain que les relations entre la CAN et la ville ne sont pas au beau fixe, mais là on frole la stupidité. Si le réseau est géré par la CAN, la voirie reste encore du ressort de la ville, non ? Cette guéguerre, si elle continue, va empoisonner la vie des Niortais.

Écrit par : Eric | 08/02/2008

@Eric
Merci de mettre en avant ma stupidité, je pensais que la gestion des bus était de la responsabilité de la CAN.
Est-ce que l'extension des lignes, des fréquences et des horaires n'apporterait pas une commodité plus grande à l'utilisation des bus et donc une plus grande fréquentation ?
Si oui, ne s'agit-il pas d'un véritable investissement à réaliser tant en achat de matériel (que la CAN renouvelle d'ailleurs plus vite que ne le faisait la ville) et de coût de fonctionnement ; sans devoir faire référence à une rentabilité financière mais plutôt de qualité de vie ?
De qui dépend cet investissement ? de la ville, de la CAN ?
Avant votre réponse, je pensais que la décision dépendait de la CAN qui la financait sur son budget dont une partie majoritaire vient des fonds transférés de la ville centre.
Je ne sais pas si les aménagements pour personnes handicapées sont des vecteurs de communication positifs ou négatifs pour les candidats. Dans tous les cas ces aménagements profitent à tous et sont un minimum à réaliser pour le respect et l'intégration de tous dans la cité.
Pour la CAN, je ne pense pas qu'il s'agisse d'une guéguerre mais d'un vrai enjeu financier pour la ville centre quelque soit le ou la maire.

Écrit par : Mais Si On Peut | 08/02/2008

@ mais si on peut

si vous aviez bien lu mon message, vous auriez vu que je parlais de la voirie qui est bien encore du ressort de la ville. L'amélioration des transports en commun tient aussi de leur rapidité, donc d'aménagements spécifiques. Vous ne parlez que de matériel, d'horaires et d'extension, qui sont eux effectivement du ressort de la CAN. Alors avant de prendre la mouche, lisez bien les messages.

Je partage votre point de vue sur l'accessibilité, mais je tenais à rappeler que cela devient une obligation légale sur tous les espaces publics et pour tous les handicaps.

Sur la guéguerre, à chacun son jugement.

Écrit par : Eric | 08/02/2008

@Eric
Merci de vos leçons Eric sur la maîtrise soi.
Un coup je t'insulte, un coup je t'explique qu'il faut rester calme.
C'est une nouvelle forme de communication respectueuse de chacun, bravo.

Pour revenir au débat, mis à part quelques grande avenues qui peuvent peut être être aménagées, la majorité de nos rues niortaises du fait de leur faible largeur ne permettent que le partage de l'espace public entre les piétons, les vélos, les voitures, les bus et le stationnement.
Les aménagements spécifiques, pour ces rues là amèneraient, il me semble, mais je peux me tromper (remarquez, Eric, les précautions oratoires que je prends pour vous) à l'éviction d'une des catégories.
Je préfère le partage de l'espace roulant dans le respect commun des utilisateurs.
- Stationnement en des lieux aménagés à proximité des commerces, travail, habitations, ..
- Bus, vélos, voitures sur la même partie roulante avec vitesse très limitée (30 km/h ou moins)
- vrais trottoirs larges.
Si le bus fait gagner du temps, c'est parce que l'on a pas à stationner sa voiture, que l'on peut mixer marche et bus.
Dans notre ville, le problème des embouteillages endémiques se pose peu.
La fréquence, les plages horaires et l'extension du réseau me semblent plus efficaces que le recours à des aménagements spécifiques de voiries pour que nous utilisions facilement le bus.
Ce seront les maires élus et leurs représentants qui feront la politique de la CAN au sein de la ville centre pour les compétences transférées. Il serait peut être temps que les candidats qui vont siéger à la CAN suite aux élections municipales expliquent quels sont leurs projets pour la CAN et la ville centre.
Comme tous les niortais, je suis très concerné par le résultat des élections sur chacune des communes de la CAN.

Écrit par : Mais Si On Peut | 08/02/2008

@ mais si on peut

votre premier post disait : "C'est un véritable investissement à mener par la CAN et non par la ville". Voilà ce que j'ai trouvé stupide. Je n'ai pas envie de jouer avec vous, d'autant plus qu'il y a des idées que j'aprécie dans votre dernier écrit. Le partage je suis d'accord, même si la voiture a trop de place. sur les grandes artères, il y a des possibilités pour accélérer le traffic des bus et favoriser les vélos plutôt que de faire des contre allées par exemple. Des parkings aux entrées de Niort et des navettes pourraient être aussi une solution. Cependant, il y a sûrement des gens mieux avertis que moi pour aborder ces questions.
J'aimerais bien revenir sur un thème qui me tient à cœur : l'accessibilité. Je n'arrive pas à comprendre que personne n'en parle, ici ou ailleurs. Rendre acessible à tous les handicaps, c'est permettre à un enfant handicappé mental de se repérer dans tous les lieux publics, c'est ne jamais rompre la chaine de déplacement, etc. Et à Niort, il y a du boulot à faire. Ce ne sont pas que des rampes ou des trottoirs plus larges, qui vont apporter à eux seuls la solution. Ces questions me semblent évacuées, pourtant je le répète le loi doit s'appliquer en 2015. Financièrement, ce sera très couteux et le boulot des élus sera principalement d'aménager et de remiser les grands projets au placard. J'aimerais bien entendre les lecteurs du 7-9 et peut-être Angélique sur ces questions.

Écrit par : Eric | 08/02/2008

> Lihns ! C'est marrant tous ces garçons qui se chamaillent sur ton blog...
Pour le footing demain, c'est OK, je viens d'acheter des mega super-baskets fluos, tu verras. Donc, 9 h 30 au bout du quai Métayer, tu me retrouves à la voiture et on y go ! Biz

Écrit par : Angélique | 09/02/2008

@Eric : l'accessibilité, c'est un sujet aussi vaste que le droit à la dignité de la personne handicapée, et je crois que c'est bien trop sérieux pour la blonde Angélique, même si elle a le coeur sur la main, ma copine de gym.
Mais c'est vrai que le sujet n'est pas non plus au coeur de la campagne. Pas assez glamour sans doute !

Écrit par : lihns | 10/02/2008

Venir brûler des calories sur un vélo qui n'avance pas en râlant de ne pas pouvoir se garer à 10 mètres dudit vélo, ça me laisse dubitatif (pour rester poli). C'est dans l'air du temps : ma gueule, ma salle de sport, mon confort, une petite pensée de dame patronnesse pour les pauvres au passage et hop, Angélique la marxiste vote à droite : circulez, y'a rien à penser !

A part cette réaction épidermique, et pour répondre à la question "Et vous, le rapport entre parkings en centre-ville et lutte des classes, vous en pensez quoi ?"

Sur les parkings :

- dans le centre ville, le garage Marcel Paul est occupé à 50% (150 m de la Brèche, soit 50 tours de pédale d'un vélo fixé au plancher),

- rue Basse, un parking occupé à 25% (300 m de la Brèche, soit 100 tours de pédale d'un vélo fixé au plancher),

- pour les sportifs, Bessac, à au moins 200 tours de pédale d'un vélo fixé au plancher, un exploit !

- sans compter toutes les places libres dans les rues aux environs, à quelques tours de pédale d'un vélo fixé au plancher, tout au plus.

Niort est une des villes moyennes où il y a le plus de places de parking : je propose un footing de découverte pour les sportifs, ça fera un but ...

Bien sûr, il faudra des places de parking sous la Brèche, mais combien ? Il serait quand même pertinent d'étudier les besoins en stationnement avant de dénigrer les gens qui s'interrogent sur ça, non ?

Sur la lutte des classes :

Pourquoi ces c.. de pauvres vont au supermarché, et non dans les boutiques supersympa (de la Rochelle ?) s'acheter des pompes fluos, en payant le prix exorbitant de 1% le prix des pompes en question le droit de se garer ? C'est en substance ce que je comprends des "réflexions" "philosophiques" d'Angélique. Venez donc le samedi après-midi à Niort, il y a de toutes les classes sociales. S'il y avait moins de banques (fermées) et de boutiques de téléphonie mobile, s'il y avait plus de diversité dans les commerces, et si ceux-ci s'étendaient dans tout le centre de Niort, s'il y avait des animations et évènements culturels, etc..., peut-être y aurait-il encore plus de monde, non ?

Un système de transports en commun (navettes), bon marché, à rotation fréquente, reliant les quartiers de Niort (plutôt que de grands bus à moitié vides passant au mieux toutes les demi-heures), mais aussi des parkings-relais à la périphérie, permettraient à tous de venir sans entrave au centre-ville, sans donner des envies de Grand Soir à Angélique.

Enfin, sur le prix insupportable des petits pois à la Halle de Niort : c'est faux ! En saison, et à qualité égale, les prix des fruits et légumes frais sont inférieurs à ceux pratiqués par les grandes surfaces (bon, c'est vrai, les petites pois et les fruits, c'est cher partout). Il faut absolument développer des circuits courts avec les agriculteurs environnants, et même subventionner l'accès à une alimentation de qualité pour tous : dans les cantines (via les quotients familiaux), et dans les circuits courts, avec par exemple la monnaie SOL.

Pour plus de précisions sur tout ceci, je vous renvoie au projet de Niort Solidarité Capitale, ici : http://www.municipales-niort.com/uploads/Projetprogramme.pdf. Venez aussi à notre local de campagne, au 113, rue de la Gare : on peut se garer à quelques mètres, sauf quand le train de Paris part ou arrive, auquel cas il faut faire au moins 200 mètres à pieds, mais nous le valons bien ;-)

Écrit par : Frank MICHEL | 10/02/2008

Elle a quasiment raison Angélique, car qu'elle vote pour n'importe qu'elle liste, elle votera au moins pour quelqu'un prétendument de gauche (si j'en crois ce que je lis !) :o)

Écrit par : christophe | 11/02/2008

Franck MICHEL parle pas toujours en connaissance de cause.
Non, je blague. Mais pour le coût des bus, il devrait se renseigner auprès du directeur des TAN. Là, il apprendrait que ce qui coûte cher, ce n'est pas la longueur du bus, mais le chauffeur à l'intérieur. Donc, en avoir un grand, ou un petit, l'important c'est celui qui tient le volant !
Franck MICHEL a dû aussi lire le blog de Marc THEBAULT, car il y a une idée très intéressante important pour l'alimentation des enfants des restaurants scolaires. Puis-je détailler sans être aussi long ?
Voilà. Actuellement, notre municipalité sert, une fois par semaine, des repas avec des produits issus de l'agriculture biologique. Les autres jours, nos "chères têtes blondes" restent exposées aux pesticides et nitrates (voir article récent de la NRCO). Et c'est là qu'il y a une proposition : utiliser tous les jours des produits issus de l'agriculture biologique, en développant et favorisant les producteurs de proximité, un travail à faire avec les Associations de producteurs (AGROBIO par exemple), la Chambre d'agriculture, les Syndicats agricoles, Frank MICHEL, etc ... bref, tous qui voudront participer à ce projet.
Bon, il ne reste plus qu'à élire Marc Thébault puisque c'est le premier qui a pensé à ce projet !

Écrit par : Lapin blanc | 11/02/2008

@Franck Michel : comme vous l'avez remarqué, Angélique est assez bête pour confondre "marc" et "marxisme" ;-) alors, se plaindre de devoir marcher 10 m avant d'aller faire du vélo-en-salle, c'est à sa portée !

Plus sérieusement, merci pour vos réponses concrètes.
Sur le parking, avec votre recensement de places vides, on se demande quand même s'il faut bien faire un parking (onéreux) sous la Brèche ? Surtout si l'on met en place des navettes pratiques et pas chères de la périphérie au centre-ville.

Sur la sociologie de la fréquentation du centre-ville, et de son si célèbre mâârché... mon constat est plus proche de celui d'Angélique que du vôtre, mais ce n'est certes pas scientifiquement étayé :-)

Une question au passage : qu'est-ce que la monnaie SOL ?

Écrit par : lihns | 11/02/2008

Juste une question hors sujet (mais où la poser sinon?). les magasins ouverts le dimanche, La F...e (bazar) et J...d (jardinage) sont-ils situés à Niort ou à Bessines? Je dis ça parce que ce dimanche, deux charmants jeunes gens distribuaient des tracts en faveur de A. Baudin, plantés sur le rond-point qui sépare ces magasins dévolus aux promenades dominicales de bon nombre de chalands. Mais peut-être ne suis-je pas au courant, peut-être que Bessines a été rattachée à Niort? Qui sait?

Écrit par : CG | 12/02/2008

@lhihnhs,

Pour la monnaie SOL "complémentaire" (perso, je la verrais plutôt "alternative"), voir ici : http://www.sol-reseau.org/

C'est une initiative inspirée des SEL (systèmes d'échanges locaux). L'avantage, c'est que la création d'une telle monnaie permet de redéfinir (éventuellement) les termes de l'échange : en clair, X kilos de carottes = Y heures de travail d'artisan = W heures de travail d'ingénieur, etc... Un outil politique de gauche, quoi (en ces temps de délires financiers...)

Écrit par : Frank MICHEL | 12/02/2008

euh pardonnez mon ignorance mais d'ou vient cette histoire de "non soutien" ?

Écrit par : bN | 17/02/2008

@bN : du peu d'empressement (c'est un euphémisme) de Ségolène Royal à soutenir GG contre AB. La NR ayant cassé le lien d'origine vers l'article, je vous le remets là :
http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/actu/index.php?dos=muniniort&num=57861

Écrit par : lihns | 17/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu