Avertir le modérateur

19/03/2008

Deux-Sèvres : la vie en rose

Il va falloir s'y faire : les Deux-Sèvres sont un département rose.

Le franc basculement du conseil général de droite à gauche n'a pas fait régir les foules, préoccupées dans la contemplation - parfois effarée, parfois amusée - du nombril niortais. 

Et pourtant, n'en déplaise aux supporters de l'impératrice Geneviève, le vrai changement est bien là.

Département de droite hier, département de gauche aujourd'hui, la conduite des affaires devrait s'en ressentir à plus d'un titre.

536dec717472a9a94d68dc0924254b8a.jpgPour commencer, le logement. Une tâche des plus ardues attend dès jeudi soir et son élection officielle le nouveau président du conseil général : réattribuer les bureaux du futur hôtel du département à Du-Guesclin en fonction de ce changement de majorité.

On prend les paris ? A la nouvelle équipe de la hauteur et la vue côté Sèvre et jardin des plantes, aux relégués de la nouvelle opposition le panorama sur le parking semi-enterré et le vieux château d'eau.

Ensuite les transports. Pour le président et les vice-présidents de la majorité rose, voitures a51defc23cfdbcdd0956ad09d166a7ef.jpghybrides fabriquées chez Heuliez, entreprise installée dans une commune rose du nord Deux-Sèvres.

Pour les autres conseillers de la majorité, vélos électriques - un marché de gros sera négocié. L'opposition fera comme elle voudra, mais pour elle les bus du RDS resteront payants. 

5fca21fb590a2b2c77ad548a9ac073e1.jpgEnfin, last but not least, l'apéro. Les breuvages écossais prisés par l'ex-président seront bannis, au profit de gouleyants rosés du Thouarsais, que le nouveau maire-conseiller général du chef-lieu de canton sera chargé de dénicher au meilleur tarif. Avec interdiction de piquer des adresses dans le bouquin de son prédécesseur, non mais.

Le reste - des routes et des déviations à réaliser, des maisons de retraite à financer, des subventions aux collectivités, aux associations sportives, au zoorama de Chizé à verser, des travaux dans les collèges à payer - devrait être géré peu ou prou à l'identique.

Les Deux-Sèvres en rose,  c'est vraiment un bouleversement.

Commentaires

Peut-être que le nouveau président va composer un hymne pour les Deux-Sèvres, c'est dans ses cordes non ?

Écrit par : Théophraste | 21/03/2008

Oui, il y a six mois, il serinait sur tous les tons "Batho, sous l'eau", en alternance avec "Allo, Ségo, bobo, comment tu l'as fait j'suis à l'eau"...

Et puis, suppléant-malgré-lui a rengainé sa rengaine, mis son ego dans sa poche et son mouchoir par dessus. Prié par Ségolène de se mettre au diapason, et de chanter à l'unisson avec Delphine la dauphine.

En contrepartie, la cigale n'ayant finalement pas râlé tout l'été, ne fut pas prise au dépourvu quand la majorité de gauche au CG fut venue !

Tant pis pour Alain Mathieu qui devra se contenter de faire jouer la "nouvelle politique de gauche du CG" en rythme !

Alors, c'est sûr, côté politique politicienne, on peut dire que le président Gautier connaît la chanson :-))

Écrit par : lihns | 21/03/2008

Et Linhs, qui connaît beaucoup de choses, sait elle pourquoi Jean Luc Drapeau a été écarté, alors qu'il y a quelques mois on le donnait partant et gagnant pour le poste de président si comme il était envisagé la gauche l'emportait?
Par ailleurs l'arrivée de la nouvelle directrice générale ressemble bien à une mise en tutelle du département par la région qu'en pensez vous?

Écrit par : jerigole | 22/03/2008

@jerigole : franchement, personne (à gauche y compris) n'a jamais cru une seconde que Jean-Luc Drapeau serait un jour président du CG si basculement il y avait... sauf sans doute l'intéressé.
Par contre, comme je le suggère dans le billet ci-dessus, il était très très fortement question du maire d'Aiffres.

Sur le reste, je dirai que ça ressemble très fort à l'application d'un principe de double précaution :-)

Écrit par : lihns | 22/03/2008

@jerigole : Franchement, Pink Flag from Azay président du CG; il faut quand même un minimum de compétences pour assumer cette fonction. La catastrophe s'il gère les dossiers économiques comme il gère sa com com Val de Sèvre au bord de la cessetion de paiement. Il avait cru cette promesse royale pour accepter la suppléance de Batho à la dernière minute alors que ses "camarades " du PS 79 le lui avait déconseillé. C'est un juste retour de baton.
Quant à Mathieu, ayant comploté contre Baudin fustigeant les mauvaises relations entre Niort et la CAN, il va devoir prouver qu'il peut résoudre la question à 1 millions d'Euro !!!! Gaillard va t-elel défendre les intérêts de Niort ou du PS : le dilem.
Quand à Eric Gauthier, voilà un homme qui sait faire travailler ensemble les hommes et les femmes de toutes sensibilités politiques : au PS, c'est plutôt rare.

Écrit par : la souris verte | 24/03/2008

@la souris verte : Mathieu aussi, il sait travailler avec des gens de gauche et de droite à la CAN, il n'y a qu'avec Niort que ça coince.
Mais je ne suis pas de ceux qui pensent que c'était seulement lié à un problème relationnel avec Baudin, il y a un problème structurel dans cette CAN.
Et il n'est pas dit que ça ne coince pas non plus avec l'impératrice Geneviève.

Eric Gautier, je n'ai rien contre, mais je n'ai pas trouvé son attitude très claire au moment des législatives, voilà tout.

Écrit par : lihns | 24/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu