Avertir le modérateur

22/06/2008

Dominique Paillé bientôt député ?

Quiconque connaît un peu Dominique Paillé aura compris que l'ex-député UMP du nord des Deux-Sèvres ne peut vivre sans :

 1. faire de la politique

 2. Le faire savoir.

Or, depuis sa cuisante défaite aux législatives face au socialiste Jean Grellier, Dominique Paillé a bien du mal à faire entendre sa voix. Membre du staff des conseillers spéciaux de l'Elysée, il est réduit depuis des semaines au simple rôle de porte-voix officiel "dans la ligne".

Voilà qui est frustrant pour celui qui se targuait de "faire entendre sa différence centriste" au sein du staff Sarkozy pendant la campagne présidentielle... manière de faire avaler la couleuvre de son lâchage - très précoce, mais largement imité depuis comme on l'a vu - de son ami François Bayrou dont il dirigea tout de même une campagne électorale.

498216327.jpgBref. Avec l'imagination du désespoir, Dominique Paillé a trouvé la solution pour revenir devant la scène, et les micros des médias parisiens. Chargé de mission pour les Français de l'étranger, il soutient haut et fort la dernière trouvaille sarkozyste : créer une douzaine de sièges de députés chargés de représenter les Français expatriés à l'Assemblée nationale.

Cette proposition de loi, déjà débattue en première lecture, en a fait hérisser les poils de plus d'un, y compris à droite.

Parce que pour créer ces 12 sièges, il faudra les amputer sur les 577 existant, le gouvernement s'étant engagé à ne pas dépasser ce chiffre.

Mais aussi parce que, pour ne pas faire de différence entre les députés, ceux-ci devront aussi être élus au suffrage uninominal dans des circonscriptions créées pour l'occasion.

Et c'est là que c'est drôle. Comme le souligne l'intervention de ce député dans l'hémicycle le 26 mai dernier:

"On dénombre 60 000 Français vivant en Californie, 300 000 à New York, 60 000 dans le sud des États-Unis : on pourrait donc imaginer deux 297126189.jpgcirconscriptions aux États-Unis. Mais quid des 300 000 Français vivant à Londres, des 2 000 vivant à Dubaï, des 800 de Nouvelle-Zélande ?  Un Français vivant à Minsk sera-t-il représenté par le même député qu’un autre Français vivant à Istanbul ? "

Eh bien, si ça rend perplexe l'UMP Pierre Lellouche, visiblement, Dominique Paillé, lui, ça ne le gênerait pas du tout. D'autant que, pour le coup, personne ne pourra lui reprocher de ne pas être souvent sur le terrain. Avec le coût du kérosène et le trou dans la couche d'ozone...

Député virtuel. Dominique Paillé en rêvait. Il va peut-être le faire.

16/06/2008

Jazz à Niort : pas de chance pour Géraldine Laurent

Géraldine Laurent est une des étoiles montantes de la scène jazz française. De l'avis des critiques et des musiciens, elle serait même à l'aube d'une carrière des plus extraordinaires, tant cette toute jeune saxophoniste alto, montre de qualités et d'inspiration. Son premier album a été unanimement salué.

1054760390.jpg

Mais Géraldine Laurent souffre d'un handicap sérieux. Elle est née à Niort.

C'est ce que vient de découvrir le "Théophrasque" de la NR, qui ne doit pas être un passionné de jazz, lui. Nobody's perfect.

1896891195.2.jpg

Inrockuptibles + Télérama... C'est sûr qu'avec ce genre de lectures qui fleurent si bon l'intelligentsia camif'addict, il doit falloir du temps pour s'apercevoir que Géraldine Laurent existe.

Pauvre Géraldine Laurent. Si les journalistes niortais de la NR s'intéressaient au jazz, ils auraient déjà bondi en lisant ceci :

"Géraldine, par quel miracle, quand on vient d'une province française très éloignée du jazz (même si bien sûr, la distance n'a plus la même mesure aujourd'hui) peut-on avoir assimilé autant de choses dans ce domaine du jazz ?"

Vous avez bien lu. "Une province française très éloignée du jazz". Un pays de ploucs, quoi.

Pauvre Géraldine Laurent. Contrainte d'expliquer comment diable peut-on découvrir le jazz à Niort.

Sa réponse ? Pas un miracle unique, mais trois.

1. "Ma chance, c'est qu'il y avait un conservatoire dans ma ville, Niort." On se dit qu'elle est gentille, c'est quand même un minimum, même chez les ploucs.

2. "Avec un professeur qui aime le jazz, Robert Bouillot." Là, une vraie infomation, qu'on n'a jamais lu dans la NR, ou alors en tout petit, dans les légendes photos des auditions des élèves.

3. "J'ai emprunté deux disques à la médiathèque, des albums de Coltrane et Dolphy." Ploucville dispose aussi d'une médiathèque, avec les références essentielles du rayon jazz, y compris free. C'est vrai que ça peut tenir du miracle dans une ville moyenne de province...

Bref. Les lecteurs de Jazz Magazine de ce mois de juin (numéro 593) sont sans doute rapidement passés sur cette introduction (*).

Sauf les Niortais qui aiment le jazz. Et qui auront sans doute découvert que Géraldine Laurent était de Niort.

Parce qu'à Niort, le jazz...

1144451067.jpg

(*) La question a été posée par Aldo Romano, batteur et musicien de jazz contemporain hors pair, qui a choisi Géraldine Laurent comme membre de son quartet pour son dernier CD. Bien qu'elle soit niortaise !

11:14 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : niort, jazz, tourisme

03/06/2008

Il était une fois des moutons en Gâtine

Deux semaines qu'on en parle ici, de cette potentielle grève de la faim du créateur de Mouton Village, et un article dans la NR aujourd'hui seulement. L'emballement médiatique eut été plus vif pour une véritable action.

576838448.jpg

Il n'empêche. Que nous apprend cet article ?

Pas grand-chose.

Par exemple, pas le nom de la société à laquelle a été confié l'audit que l'actuel maire de Vasles veut faire réaliser.

Dans cet article, aucune mention non plus du point de vue du conseiller général du canton de Ménigoute, tête de liste de la nouvelle majorité municipale de Vasles, sur ce dossier.

Par le fait, pas non plus de mise en perspective avec la situation dans ce canton d'autres structures tâchant de gagner leur vie sur le dos des moutons de Gâtine. Et un peu des contribuables, d'ici et de Poitou-Charentes.

Pourtant, il y aurait bien quelques trucs à dire, une petite histoire, un conte à compter les moutons pour dormir debout.

Ca commencerait comme ça : "Dis, grand-père, raconte-moi Mouton Village..."

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu