Avertir le modérateur

06/10/2007

Des nouvelles de Dominique Paillé

Pour ceux qui s'intéressent encore à l'ancien député UMP ex-UDF du nord Deux-Sèvres, battu par surprise et par Jean Grellier (PS) en juin dernier, Bakchich, le site d'information alternatif assez nettement anti-Sarkozy, mais guère très pro Ségolène Royal non plus, vient de publier un article sur Dominique Paillé.

medium_media-CND-couloir.jpgCe qui m'étonne, c'est qu'il n'y a pas une seule information nouvelle dans cet article, sur le quotidien de Dominique Paillé depuis qu'il a quitté les Deux-Sèvres pour Paris, et les bancs de l'Assemblée nationale pour un strapontin quelque part dans un couloir de l'Elysée...

Tout ce que relate l'auteur, c'est le passé. Et surtout, le passé judiciaire de l'ex-député, toutes informations que des internautes ont déjà largement fait circuler, ici et ailleurs.

Curieux, non, que cet article sorte tout à coup, là, maintenant, sur un site des plus lus par les médias et les politiques ? Déjà un ennemi mortel à l'Elysée ?

L'ARTICLE

 

30/08/2007

A droite, un four

medium_athenes-theatre.jpgSur la petite scène du théâtre politique niortais, la gauche a plus que tendance à accaparer l'affiche. En 1995, on se souvient du brillant épisode Royal-Bellec, un des meilleurs suspenses du genre, avec un retournement de position des instances socialistes nationales digne d'un excellent numéro de contorsionniste...

(Je rappelle très brièvement le scénario, gardez-le en tête, il pourrait bien servir de source d'inspiration à d'autres : Royal investie, Bellec maintenu menacé d'être déchu, Royal battue, Bellec élu, toute menace d'exclusion disparue... fin de la parenthèse)

En 2002, la théâtrale sortie de Bellec fut également réussie... très au-delà de ce que son auteur avait imaginé, puisque medium_Public.jpgdéfinitivement scellé par l'union provisoire et meurtrière de sa gauche et de sa droite. Un grand succès au box-office que cette pièce-là, avec ses multiples rebondissements, de la CAN à la ville, jusqu'au vrai-faux dénouement : un semblant de réconciliation des clans autour de l'élection d'un maire de transition le plus fade possible, ceci préparant bien évidemment le public à l'inévitable "Guerre des roses, le retour" de 2008, sur laquelle le rideau vient de se lever.

Pendant ce temps, en coulisses, il y en a qui râlent. Les p'tits gars de la droite ont beau faire, beau dire, personne ne se soucie vraiment de leur faire la moindre place sur scène. Il faut dire qu'ils n'ont guère de talent pour tenir le public en haleine, ni entrenir le moindre espoir de rebondissement dramatique.

medium_rumeur.jpgIl n'est qu'à voir par exemple, la tentative de rumeur lancée en ville ces dernières semaines quant à une candidature potentielle d'Alain Grippon (actuel président de la CCI) en tête d'une liste UMP... que Marc Thébault, le porte-parole de l'opposition municipale, se prévaut d'avoir obtenu depuis belle lurette auprès des instances nationales du dit UMP.

Il y avait du potentiel dans ce scénario, pour un étalage de rivalités assassines dans les dîners en ville, une guerre de communiqués dans la presse, un appel aux soutiens en tous genres... Rien. Nix, nada. Même pas un début de commencement de commentaire sur le propre blog de Marc Thébault (*), qui se plaint par contre du trop grand succès des psychodrames socialistes du moment.

Franchement, M. Thébault, quand on gâche des occasions comme ça d'occuper le devant de la scène,  on ne peut pas se plaindre que la concurrence occupe le terrain ! Ce n'est plus un théâtre que vous lui offrez là, c'est un boulevard...

(*) Que j'avais omis de mentionner jusqu'ici dans les blogs politiques du 7-9, et que je remercie donc d'autant plus pour sa récente citation du Quoideneuf !

02/07/2007

Du boulot

L'information a fait le tour du département dans l'après-midi, elle devrait faire les choux gras des quotidiens locaux demain : Dominique Paillé a retrouvé du boulot. Et quel boulot !

medium_paille.jpgRien de moins que secrétaire général adjoint de l'UMP ! Quasiment en haut de la pyramide du parti, pour un gars qui vient de se faire proprement virer par les électeurs de la circonscription de Bressuire-Thouars, après trois mandats successifs, sur une terre où, au grand jamais, un homme de gauche n'avait représenté le peuple...

J'aimerais bien connaître le nom de la cellule de reclassement des députés battus qui a procédé au bilan de compétences de Dominique Paillé : une telle efficacité à recaser en haut de l'échelle celui qui était tombé le plus bas mériterait d'être immédiatement mise au service de toutes les boîtes des Deux-Sèvres menacées de plans sociaux.

Le nouveau patron de Dominique Paillé aurait déclaré quelque chose du genre : "On ne va quand même pas se laisser emm... par une poignée d'électeurs bouseux de m... du fin fond du trou-du-cul du monde, non ?" pour tout commentaire du recrutement du député deux-sévrien sarkozyste mais battu.

Pardon ? Comment dites-vous qu'il s'appelle, ce nouveau patron ? Patrick Devedjian ? Comme le gars qui a été filmé à son insu, insultant une adversaire politique, et que la diffusion de la vidéo sur Internet a ridiculisé grave ?

Ah bon, c'est le même gars, le nouveau patron de Dominique Paillé... Je ne sais pas pourquoi, je crois que j'en connais quelques uns que ça ne devrait pas étonner outre mesure. Cette bien curieuse "morale" de l'histoire...

20:08 Publié dans A droite | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : devedjian, paillé, UMP, vidéo

04/06/2007

Interlude

Allez, après ce douloureux épisode des obsèques de Jean-Claude Brialy (l'excuse mot pour mot sur le site internet de campagne de Dominique Paillé, comme je vous l'avais dit !), une p'tite chanson pour se changer les idées.

Désolée, c'est pas un rap de son nouvel ami Rost qui n'aime-pas-Sarkozy-mais-soutient-Paillé, et ça ne date pas de la dernière pluie... Mais c'est toujours d'actualité, surtout dans les derniers vers.

Le Politicien

 

medium_ho_que_mambo.jpgComme, à juste titre, on me prend pour un crétin,
Comme on m’a barré la carrière de mannequin,
Comme je n’ai pas été élu roi du Mambo,
Et que devenir chanteur est au-dessus de mon niveau,
Comme je suis fauché, malhonnête et fainéant,
Il me faut un métier lucratif et reposant.


Autrement dit, avec toutes ces qualités là,
Je suis destiné à devenir homme d’état,
Car, comme le disait Armand de la Meulière,
Lors d’une splendide faillite immobilière:
«Si tu es incapable et qu’il te faut du fric,
Pour toi s’impose une carrière dans la politique»

(refrain) : Qu’y a-t-il de plus beau sur terre
Que d’avoir un ministère
Et de plus grand sacrifice
Qui permet d’accumuler les bénéfices?
Est-il plus belle tâche au monde,
Satisfaction plus profonde,
Que de porter ce fardeau
Sans reproches et sans impôts?


Dieu merci, je ne sais rien faire de mes deux mains.
J’ai toujours évité de suivre le droit chemin.
En faisant le bilan de mes dons, je vois que rien
Ne peut m’empêcher de devenir politicien.
Mais mon plus grand talent, et le plus convaincant,
C’est que je connais d’un ministre des détails gênants:


medium_courtisane.2.jpgD’abord, que sa maîtresse habite une gentilhommière
Offerte par les entreprises de la Meulière,
Dont je m'explique la générosité extrême
Par le fait qu’elles ont construit quelques ensembles d’H.L.M.
Le ministre, à son tour, s’est senti comblé sans doute,
Car Armand de la Meulière construit deux tronçons d’autoroute!

Qu y a-t-il de plus beau sur terre…

Ce ministre, qui dort tout au long des assemblées,
Fait semblant de faire une sieste de député,
Tout en dressant ses oreilles, car en fait, il est l’espion
De la gauche, de la droite et de l’opposition.
Tout ce que je sais de lui favorise ma carrière,
Et me rapporte bien plus qu’un diplôme universitaire.


medium_administration.jpgSi cet homme tient à son fauteuil, et Dieu sait qu’il y tient,
Il ne pourra plus longtemps me refuser le mien.
Dignement, j’assumerai de très nobles fonctions,
Elu d’un tas de conseils d’administration.
Sur les achats d’état, j’aurai des commissions,
En luttant sans pitié contre la corruption!

Qu’y a-t-il de plus beau sur terre…

 



medium_cameleon.jpgAutrefois, avant les élections, j’étais confus.
Maintenant, ma voix est à ceux qui m’offrent le plus.
Et, chaque fois que ma fraction manque d’appuis,
Ma conscience m’ordonne de changer de parti.
J’ai fait mes preuves, et ce d’autant plus vite,
Que je me suis décerné l’Ordre du Mérite.


Je suis reçu par le Pape et on m’a anobli.
– On dit que les bons comptes font les bons amis!
Je sais que mes chers collègues sont vraiment contents pour moi,
C’est, en surveillant leur téléphone, l’impression qu’on a.
Et si, par miracle, un jour, la farce était trahie,
J’anticipe ma retraite pour cause de maladie.

Qu’y a-t-il de plus beau sur terre…

FIN

Et l'on doit ce superbe texte (j'avoue ne plus me souvenir de la musique) à Frédérik Mey, chanteur franco-allemand qui eut son heure de gloire dans les années 70-80. Le Politicien est extrait de cet album, publié en 1974. Eh oui...

medium_mey.jpg

01/06/2007

Zorro ne viendra pas

medium_NidDeGuepes01.jpgJean-Claude Brialy (RIP) sera mort à point. Pour donner au président Sarkozy le moyen de se sortir avec élégance du guêpier dans lequel ce cher Dominique Paillé s'est ingénié à le fourrer.

Lundi prochain dans la matinée, le président Sarkozy assistera aux obsèques du grand comédien de la Nouvelle Vague, repoussant ainsi à l'après-législatives le déplacement initialement confirmé dans la communauté Emmaüs de Mauléon, à l'invitation du député Paillé.

Pov' Dominique ! Le coup était pourtant bien monté, comme on a déjà pu l'écrire ici. Mais voilà. A trop vouloir bien faire, on finit par faire bien trop.

Les communiqués triomphants du député dans la presse locale claironnant, comme sur son site internet de campagne, que le président Sarkozy avait accepté son invitation, à lui, le Centriste indocile©, ont fait plus de remous que prévu.

L'ancien président d'Emmaüs Mauléon s'est fâché, le mouvement de grogne est remonté jusqu'à Paris, et aujourd'hui, le président d'Emmaüs-France, déjà pas ravi du ralliement de son prédécesseur Martin Hirsch au président Sarkozy, a mis les points sur les i : en substance, "Visite dans notre communauté OK, mais pas question que ça serve les intérêts d'un quelconque candidat aux législatives"...

medium_Lettres-d_engueulade.jpgComme c'était justement goupillé pour ça, difficile de faire machine arrière. Sauf à trouver un prétexte pour annuler le déplacement, ce qui fut fait dans la foulée par l'Elysée. Au grand dam on l'imagine de Dominique Paillé. Qui non seulement se voit privé du soutien présidentiel dans sa circonscription, mais qui risque même de se prendre un savon par celui-ci, du genre "Belle idée, petit c..., que de me mettre tous ces charlots bien-pensants d'Emmaüs à dos avec tes grosses ficelles de récup' électorale", ou quelque chose d'approchant.

De là à aller jusqu'à mettre sérieusement en doute, désormais, le crédit du député du nord Deux-Sèvres auprès du cercle présidentiel, et cet éventuel secrétariat d'Etat qui devait se profiler après les élections de juin, il y a un pas. Que les challengers politiques de Dominique Paillé n'hésiteront pas à franchir. En courant, même !

24/05/2007

Zorro va arriver... hé...hé...

Dominique Paillé, député UMP de la circonscription de Bressuire-Thouars, et moi-même avons donc la même analyse de la situation électorale dans cette 4e circonscription des Deux-Sèvres. Coincé dans l'étau catho, entre démocrates-chrétiens tentés par le vote Bayrou, et cathos trad' séduits par le vote Villiers, le vibrionnant Paillé ne sent donc pas sa réélection pour un 4e mandat si facile que cela.

Dominique Paillé a d'abord fait courir le bruit, non sans un certain succès notamment auprès de la presse locale qui se pose parfois bien peu de questions, qu'un secrétariat d'Etat lui était promis... dès après les législatives, parce que dans la liste actuelle, on a eu beau scruter, on n'a rien vu.

Professionnel, Dominique Paillé a même été jusqu'à renforcer le poids de cette rumeur par le choix d'un suppléant, Alain Ligné, qui n'est pas d'opérette, mais bien potentiellement opérationnel à l'Assemblée nationale : territoire qu'il connaît bien pour avoir exercé le métier d'assistant parlementaire du dit Paillé pendant 12 ans

medium_zorro.2.jpgMais le député UMP sent visiblement que l'affaire est loin d'être encore dans le sac. Alors, c'est carrément Zorro qu'il appelle au secours ! Ben oui, c'est l'information choc délivrée, par Paillé lui-même, à la presse ce matin : le président Sarkozy a accepté le principe d'un déplacement dans le Bocage deux-sévrien avant le premier tour des législatives. Et l'habile député de suggérer que cela pourrait se faire sous la forme d'une visite aux Ateliers du Bocage, émanation d'Emmaüs, en compagnie de Martin Hirsch lui-même.

C'est plutôt crédible au vu de la politique d'ouverture tous azimuts affichée par le président Sarkozy, et de son besoin de rassurer constamment les gens "de gôche" qu'il a pu débaucher, pour un impact maximal sur le scrutin législatif.

C'est très bien ciblé pour le député Paillé lui-même, qui a besoin de se redonner un vernis démocrate-chrétien auprès de l'électorat centriste du nord Deux-Sèvres, plutôt séduit par Bayrou.

Et en plus, ça cassera les pieds à Ségolène Royal qui, en tant que présidente de Région, avait justement signé une convention avec Martin Hirsch aux Ateliers du Bocage pendant la campagne présidentielle !

Mais Dominique Paillé mérite-t-il à ce point d'être soutenu par le président Sarkozy lui-même ? Que lui apporte-t-il en échange ? Sa proximité avec Bayrou a fini d'être utile aujourd'hui que les centristes ralliés se ramassent à la pelle. Quant à Ségolène Royal, venir la défier dans les Deux-Sèvres alors qu'elle ne se représente même pas à la députation a peu de sens.

Alors ? Alors, je ne dis pas que Zorro ne viendra pas. Mais je me demande si Dominique Paillé n'aurait pas laissé medium_jogging1.jpgtomber le cigare et le pinard pour le jogging en vain...

MAJ du 26 mai : pour le jogging, encore mieux : cliquez d'urgence sur ce lien, et savourez toutes les planches ! Cette chronique dessinée est vraiment excellente.

 

17/05/2007

Coincé dans l'étau catho

L'avenir de Dominique Paillé m'intéresse. Son avenir électoral à court terme, veux-je dire. Or, le député UMP sortant de la 4e circonscription, candidat à un quatrième mandat législatif, ne cesse de voir la concurrence se renforcer dans la chasse aux voix.

medium_baudet-du-poitou.jpgA sa gauche, on a déjà fait le point, il y aura donc Pierre Bureau, démocrate-chrétien centriste adoubé par l'UDF-MoDem, qui peut raisonnablement tabler sur une part très substantielle des quasi 21% octroyés à François Bayrou au soir du premier tour.

Mais ce n'est pas tout. Le pov' Paillé va également devoir batailler ferme sur sa droite, obligé qu'il medium_oie_blanche_du_poitou.2.jpgsera de disputer dès le 10 juin les voix des cathos tendance trad'... au candidat présenté par le MPF. Bien mauvaise nouvelle pour le député sortant que cette décision de Fifi Premier, Roi de Vendée, de présenter un candidat dans chacune des circonscriptions des Deux-Sèvres, dont la sienne.

Parce que c'est dans cette 4e circonscription que Villiers a fait le plus de voix au premier tour : 5,14 %. C'est même dans le canton de Mauléon, qui comprend la riante commune de Nueil-Les Aubiers dont Dominique Paillé fut maire, que le hérault des cathos trad' fait son plus beau carton : 6,54 % !

Autant de voix qui auraient pu largement se porter dès le premier tour sur Dominique Paillé, député sarkozyste, et qui iront sagement grossir le score du candidat MPF, par conviction et pour aider le Vicomte à combler le trou financier de sa désastreuse prestation à la présidentielle.

medium_etau.2.jpgLes mâchoires de l'étau catho, (progressiste sur sa gauche, traditionnaliste sur sa droite) se resserrent dangereusement sur Dominique Paillé. S'en sortira-t-il ?

Quelqu'un lui viendra-t-il en aide ?

Que feront ses nouveaux amis sarkozystes ?

Feront-ils quelque chose ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu