Avertir le modérateur

02/03/2008

Parthenay ex-ville numérisée

Les élections municipales, à Niort ou ailleurs, produisant beaucoup de documents, le Quoideneuf fait du tri dans ses archives de 2001, pour faire de la place à celles de 2008.

8d65f43931f534630eaf19ecfa9eb207.jpgEt c'est long, le tri. Surtout quand on feuillette, qu'on relit, qu'on se rappelle...

Dans la séquence "Nostalgie" et pour nos amis de Gâtine, que le Quoideneuf a un peu délaissés ces derniers temps, voici un document extrait de ces archives de 2001.

C'est un court article, publié sous la plume de Florent Latrive,  journaliste de Libération, dans un hors-série paru en décembre 2001, et tiré "Internet, 1995-2001, 7 ans d'aventures en France".

"Les cobayes débranchent Parthenay

Parthenay, la ville-symbole du réseau mis au service de la citoyenneté, en a eu marre des expérimentations de son maire. Michel Hervé a été éjecté sèchement dès le premier tour des municipales.

L'homme avait voulu transformer cette ville de 10800 habitants, renommée pour son marché aux bestiaux et son centre médiéval, en laboratoire de la hightech.

Les cobayes ont dit stop. "Il a payé sa monomanie" estime un élu de la liste qui l'a battu.

Le projet de "ville numérisée" d'Hervé est lancé en 1995. Objectif : favoriser la démocratie participative grâce aux réseaux, désenclaver la ville. Les visites de personnalités se succèdent. Hervé se montre avec Bill Gates, arpente les colloques. Trop vite, trop ambitieux ?

La dernière campagne des municipales se focalise sur le projet. Le tract de la liste d'opposition s'attaque au "joujou du maire". Sur quatre pages rythmées par des slogans ("Une ville numérisée, une économie locale sinistrée", "Un maire virtuel, absent d'un monde bien réel"), la droite propose de boucher les trous dans les rues, promet de s'occuper du commerce local.

Le Net focalise toutes les rancoeurs, la lassitude après 22 ans de pouvoir. D'autant que toute la ville n'utilise pas le Net : 40 % des habitants sont connectés, en comptant ceux qui se branchent "moins d'une fois par mois". Il reste 60 % de réfractaires.

"Ils ont cru qu'on ne s'occupait pas d'eux", plaide Claude Poggioli, ex de la liste de Michel Hervé."

Intéressant n'est-ce pas, de relire ceci 7 ans plus tard.

Faire de la "ville numérisée" une sorte de leitmotiv incantatoire du "bon vieux temps d'avant Argenton" n'est peut-être pas la meilleure des stratégies finalement, pour les municipales de Parthenay...

01/03/2008

Municipales à Niort : Angélique et le sondage

Le sondage pour les municipales à Niort publié par le Courrier de l'ouest ce jour ne manquera pas de faire couler de l'encre, virtuelle ou pas, et devrait alimenter tout autant les conversations de bistrot.

Moi qui ne suis pas abonnée, c'est ce soir seulement, à la gym, que j'ai appris l'étonnante nouvelle. Une Angélique bronzée déboule dans le vestiaire en agitant sa crinière blonde dans tous les sens. Avec un scoop pour le Quoideneuf !

6d66305ab0f325d390cf0e0d47659959.gif

"-Tu devineras jamais ce qui m’est arrivé ?qu' elle me lâche avec un immense sourire.

-Bah… non ?

-J’ai été sondée par Céhèssaaa ! Même qu’ils m’ont posé plein de questions sur moi !

-Voyons Angélique, ils attendaient tout de même bien que tu leur répondes à leurs questions ?

-Oui, ils étaient ravis quand je leur ai avoué mes 37 ans (elle les fait pas, la bougresse !), que j’avais un bon job dans un bureau climatisé, un gentil chamallow à la maison, que j’habitais et votais à Niort. Ils m’ont dit que j’étais exactement le profil qui leur manquait pour leur panel : une ménagère active de moins de quarante ans.

-Et alors ? Et alors ?

-Alors ils m’ont demandé pour qui j’allais voter. Je leur ai dit que j’étais marxiste et que j’allais donc voter Marc Thébault. Le monsieur au téléphone m’a demandé plusieurs fois de répéter. J’ai répété plusieurs fois. Je m’imaginais pas que c’était ça, un sondage.

(Angélique était maintenant resplendissante dans son joli survêtement vert pomme fluo. Je lui ai demandé avec inquiétude si c’était tout ce qu’elle avait dit…)

-Non. Je lui ai dit aussi que j’étais contente que tous les candidats veuillent désormais aménager un camping à Niort, même que c’était un peu grâce à moi depuis que je l’ai demandé dans le blog de ma copine. Mais je réclame toujours un hammam.

-Ca l’a intéressé ?

-Non, il m’a juste dit que ma réponse et celle de 500 personnes serait dans le journal samedi (le Courrier de l’Ouest). Je lui ai dit que s’il voulait une photo de moi, il pouvait venir à la salle de gym, mais il m’a répondu que les personnes sondées devaient rester anonymes et il a raccroché, le goujat… Ce qui m’inquiète moi, c’est d’avoir répété plusieurs fois mon intention de vote, j’espère que ça ne va pas fausser les statistiques, ça ?

-T’inquiète pas ! Tu dois prendre ce sondage comme un préliminaire d’une élection dont tu t’es si bien emparée !

-Ho ! », rougit-elle en se précipitant vers les machines…

Et il se trouve encore des gens pour croire que les sondages, c'est scientifique... Enfin, gageons que tous les Niortais interrogés n'ont pas répondu de façon aussi fantaisiste qu'Angélique.

Pour ceux qui n'ont pas acheté ni lu le CO, les chiffres sont : Geneviève Gaillard 45 %, Alain Baudin 28 %, Marc Thébault 19 %, Joël Renoux 4 %, Marinette Veyssière 4 %.

Et vous, vous en pensez quoi, des résultats de ce sondage sur les municipales de Niort ?

 

17/02/2008

Le Centre Nouveau est arrivé en Thouarsais

Le ralliement du MoDem au maire sortant de Niort Alain Baudin, socialiste jusqu'il y a peu, n'en finit pas de nourrir les conversations de la campagne municipale. Bien plus que n'a suscité la présence de candidats estampillés MoDem sur la liste de Xavier Argenton, maire sortant divers droite de Parthenay.

80d180d5ca42a917bbb1e16dcb3fc2b6.jpgLe MoDem est-il de droite ? de gauche ? de centre-droit ? de centre-gauche ? On n'a pas fini de se poser ces questions, même si les adhérents Orange nous affirment que la vérité est ailleurs... Les électeurs français ont du mal à voir leurs repères se brouiller.

A Thouars au moins, les choses sont claires. En tout cas pour notre confrère blogueur Jean-Philippe Collet, ex-conseiller municipal UDF, désormais suppléant d'Irène Joly, candidate UMP aux cantonales sur le canton de Thouars 2.

Il l'a dit, il est encarté au Nouveau Centre. Vous vous rappelez de ce parti, créé dans l'urgence des législatives par la fraction de l'UDF partisane d'un soutien à Nicolas Sarkozy ?

Dans les Deux-Sèvres, à l'exception d'une ébauche de site internet restée en l'état depuis le mois de juin, le Nouveau Centre n'était qu'une abstraction. Mais, après ce coming out de Jean-Philippe Collet, premier adhérent deux-sévrien déclaré (à ma connaissance), d'autres suivront peut-être ? 

16/02/2008

Municipales à Niort : Angélique et les programmes

J'ai reçu cette carte postale ce matin : une petite pause enneigée dans cette campagne des municipales à Niort, de ma copine Angélique. Même en vacances, elle reste toujours autant concernée par le débat politique. Jugez vous-même...

Val – Thorens le 14 février,

Coucou Lihns, coucou les gentils blogueurs !

J’suis à la neige avec mon Valentin et j’adôôôre !

Mais le ski sur neige, c’est has been. Ici, je luge dans la poudreuse et je bronze sur la terrasse du chalet. Avec Valentin, on préférerait le ski sur gazon. D’abord ça pourrait se faire à Niort, comme ça, pas la peine de traverser la France pour skier. Et puis, on n’aurait pas toutes ces queues aux remonte-pentes.

d9de04b489776494ee50a0720ade0506.jpgOn voulait se faire des soirées politiques, Valentin aime bien quand je lui explique. Alors on avait emporté les programmes de Geneviève Gaillard et de Marc Thébault. On a commencé à lire… c’était trop barbant baratin ! Mais pour allumer le feu de cheminée, ils sont tous deux excellents ! Testé pour vous, hi, hi, hi !

Bisous enneigés et à bientôt !

Angélique

PS : Je voterai pour qui développera le ski sur gazon à Niort, ou alors le ski nautique sur la Sèvre.

14/02/2008

Niort est au ski ?

Vous me connaissez, sur le sujet des municipales de Niort, je ne suis pas du genre à faire dans la caricature. Ma copine Angélique, je ne dis pas, mais moi, non.

dbf8288956a97e7940747c89f2526324.jpgSauf que je me demande, depuis quelques jours, si tous les Niortais ne sont pas de riches détenteurs de pouvoir d'achat mutualiste et de paires de ski et/ou de raquettes estampillées Camif.

Bref. Tout ça pour dire que les rues de Niort se sont vidées aussi visiblement que les commentaires des blogs politiques, et je ne parle pas que de celui-ci. Depuis deux jours, Me Fraise a lâché les noms de la liste Baudin, laïque, sortante, et dissidente. Combien de commentaires ? Un, qui appelle au secours dans le désert !

Pourtant,  le blog de Me Fraise ne souffre d'aucune sorte de modération, lui. Même pas de gentilles remontrances comme il m'arrive parfois d'en commettre ici.

Moralité ? Les détracteurs de Niort - à savoir, la totalité du département des Deux-Sèvres hors les frontières de la préfecture - ont beau jeu de ricaner : ben voyons, tous ces employés de mutuelles surpayés sont au ski !

C'est injuste et faux.

Beaucoup de Niortais préfèrent les plages des Caraïbes pendant l'hiver.

Et il reste un carré d'irréductibles, qui inlassablement, résistent à toute tentation de détente. Même pendant les vacances... Quel engagement !

08/02/2008

Revue de blogs

Municipales à Niort ou à Parthenay, cantonales un peu partout dans les Deux-Sèvres : ce début d'année a vu fleurir sur la Toile nombre d'initiatives, dont la plupart, tels des feux de paille, ne chaufferont que très temporairement les esprits.

53991d9b9e2077fe951ed640e9009335.pngLe plus flatteur : Alain Baudin a fait disparaitre le blog de son association de soutien Niort Résolument au profit d'un blog de campagne à son nom. Ca doublonne un peu avec son blog de maire sortant candidat, mais bon... Le plus rigolo sur ce blog, ce sont les commentaires sur le billet daté du 6 février concernant les pistes cyclables. Du cirage gratuit pour... allez, au moins un mandat municipal complet !

Le plus castagneur : Dans l'équipe de Geneviève Gaillard aussi, on multiplie les lieux de communication virtuelle comme des petits pains, ou presque. Dernier-né, le site internet, qui publie trombinoscope des colistiers et projet de programme... Mais c'est toujours sur le blog que l'équipe de campagne se défoule. Jusqu'à oser un improbable rapprochement - textuel - entre Nicolas Sarkozy et Alain Baudin. A la limite de l'anti-jeu tout de même !

Le plus direct : Christophe ne s'embarrasse ni de phrases ni de précautions. Son blog est exclusivement dédié à une question. Et la réponse varie de jour en jour... A l'heure où je vous écris (23h45), 126 personnes avaient fait leur choix, et GG tenait la corde devant AB, à 4 voix près. Et maintenant ?

Les plus institutionnels : Ca fait un moment que je me plains ici même du peu d'empressement des enfants de la Ville numérisée à investir la Toile, les blogs, les discussions virtuelles... Bref, tous ces terrains de jeux qu'en citoyens actifs bercés au lait de la démocratie participative les Parthenaisiens devraient aimer fréquenter. Eh bien, je n'ai pas fini de me plaindre. Les sites du candidat Boutet et du candidat Argenton sont aussi tristounets et convenus l'un que l'autre.  C'est la version Web zéro pointé ?

Le plus charmeur : Rudolph Cassaro et ses amis du MoDem du Haut Val de Sèvre sont aussi talentueux que discrets. 749bf92b297fbb82fe5c010fc7e6c9a0.gifLeur site de campagne fourmille d'informations croustillantes, dont certains (et certaines) de nos internautes font leurs délices : chanson du MoDem, petites annonces de Sexycentristes, photos de beau brun du candidat au cantonales, déclaration enflammée politique du dit candidat... En cherchant bien, comme l'a fait Souris verte, il y a même des promesses... de campagne électorale !

A suivre...

 

07/02/2008

Municipales à Niort : Angélique et le marxisme

A Niort, le débat des municipales bat son plein. Chaque jour apporte son lot de coups tordus d'arguments, de vacheries de débats de fond, de basses manoeuvres de grands projets...
Cette semaine dans les colonnes des journaux, la rafraîchissante Ségolène Royal apporte aussi sa note de fantaisie, avec ce curieux "non soutien"  à la candidate Geneviève Gaillard.

Mais, un "non soutien" réjouit-il autant son "non destinataire" qu'un joyeux "non anniversaire" ?

J'en étais là de mes réflexions hier matin lorsque le lapin blanc Angélique a déboulé dans la salle de torture, toute essoufflée.

27a0633235391917ccc5d358da08ae23.png

Ses joues en feu irradient sa blondeur. Elle s’installe sur la machine à côté de la mienne. J’ai déjà sur les pectoraux plusieurs séries de fonte d’avance… 

" - Ah ! Pas moyen de se garer, qu'elle lance d'emblée. La Brèche était saturée comme d’hab’ et j’ai fait trois fois le tour avant de pouvoir entrer. Ah ! là ! là ! Vivement la fin des élections qu’on le construise ce grand parking souterrain… !

-Allez, détends-toi Angélique, fais comme moi...

-T’es venue à vélo ? Pfff… C’est vrai que t’es une privilégiée qui crèche dans l’hyper-centre, toi… Mais tous ceux qui doivent prendre leur voiture pour venir à la gym’, au ciné, faire du shopping et même bosser, tu y as pensé toi ? Non ? Bon alors, moi je vote pour plus de parking à Niort !

(Arrimée à son appareil, Angélique ventile furieusement ses bras pourtant lourdement lestés).

-Oui Angélique, mais si on a trop de voitures dans le centre de Niort, c’est pas bon pour les piétons, tu sais bien…

-Attends ! L’automobiliste devient piéton dès qu’il a pu se garer. Alors si on veut que le centre-ville reste accessible, attractif et donc vivant, il faut plus de parkings, sinon les gens iront ailleurs et tu sais où ?

-Dis-moi ?

-Chez Carouf ou chez Edouard ou chez super-grande enseigne un peu plus loin. Ceux-là, tu peux être sûre qu’ils votent pour moins de parking à Niort !

-Tu crois ?

-C’est clair ! Moins de parkings à Niort, c’est une vision typique d’un idéalisme bourgeois prétendument écolo à la solde du grand capital qui rejette les travailleurs en périphérie pour leurs loisirs et leurs courses, les tolérant à peine en semaine pour venir y gagner leur maigre pitance tout en les rançonnant sur des places de parking payantes et atrocement fliquées…

(D’émotion, je lâchai tout et fis brutalement claquer mes plaques de fonte.)

-Mais, mais… Angélique, tu es devenue marxiste ?

-Oui ! D’ailleurs je vais voter Marc Thébault 

775e888ba6aef7c9ca2e5d34f94cedee.jpg-Angélique, ma chérie, tu aurais dû venir en autobus…

-Pfff ! A Niort, c’est jamais le bon jour des bus !

-Ho !!! »

 

Sur le coup, elle m’a estomaquée, la blonde Angélique...

Mais tout de même, quand on sait ce que coûte le mètre carré habitable au coeur de Niort et la livre de petits pois au marché le samedi, cette histoire n'est peut-être pas un total "non sense". Et vous, le rapport entre parkings en centre-ville et lutte des classes, vous en pensez quoi ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu