Avertir le modérateur

22/12/2008

Sale temps pour Delphine Batho

Qu'il doit lui paraître loin ce temps souriant, à Delphine Batho, cette époque où la jeune femme, charme et innocence en bandoulière, partait à la conquête de la 2e circonscription des Deux-Sèvres...

batho.jpg

Certes, il y avait bien eu une petite note discordante, cette obstination du conseiller général du coin à vouloir un vote de désignation des militants du coin. Mais le vilain nuage n'avait pas tardé à disparaître, les gentils militants du coin ayant l'amabilité de confirmer la candidature de Delphine Batho, comme l'avait déjà compris Ségolène Royal en la poussant devant les électeurs de son fief mellois.

Le conseiller général en question ayant gagné en retour la présidence - sous surveillance ségolénienne étroite cependant - du conseil général, rien ne devait assombrir le ciel mellois de Delphine la dauphine, largement élue par le bon peuple de la 2e circonscription sur la foi d'une promesse électorale pourtant originale : "Votez pour moi, et Ségolène Royal, présidente de Poitou-Charentes, continuera d'aider de ses largesses les projets locaux."

Et puis d'un coup, patatras ! Voilà que l'Assemblée nationale, redécoupant les circonscriptions électorales "pour une meilleure équité de la représentation en nombre d'électeurs" selon ma consoeur blogueuse Orange sanguine, décide que, non, les milliers de chèvres poitevines, aussi indispensables soient-elles au bon goût du Chabichou AOC, ne suffisent pas à masquer la désertification du fief ségolénien.

poitevines.jpg

Bref. Dans quatre ans, Delphine la dauphine devra trouver un autre point de chute électoral. Peut-être juste à côté, dans la 1ere circonscription des Deux-Sèvres, où la reine Geneviève a promis de ne plus briguer de mandat cumulatif ? Wait and see.

Or, voici que la pauvre Delphine Batho, déjà bien secouée par ce redécoupage, passablement meurtrie également d'être dans le camp de la perdante de Reims, voit maintenant son mentor en politique traîné dans la boue.

Car c'est avec Julien Dray que la petite Batho a débuté sa carrière politique, imposée par lui à la tête de la Fidl comme bien d'autres, avant d'être adoubée à la tête de SOS Racisme, puis introduite au sein du Conseil national du PS par le même Juju. La sécurité, sa spécialité qui avait un peu fait ricaner les mauvais esprits du Marais Poitevin, c'est aussi Julien Dray qui lui avait soufflé.

Décidément, le temps se couvre pour Delphine Batho.

marais hiver.jpg

30/10/2007

Revue de blogs

  • medium_orange2.jpg"La France s'ennuie, les blogs et la presse locale aussi" nous dit en substance le conseiller municipal UDF de Thouars, qui, après presque quatre mois de silence, a rouvert son blog le 25 octobre dernier avec un long billet, engagé et percutant. Il y en a qui vont détester, d'autres qui vont adorer... Et puis il y a ses petits camarades de l'UDF des Deux-Sèvres, tous passés au MoDem, qui vont lui demander ce qu'est devenue la photo de François Bayrou ?

 

  • Des nouvelles de Delphine Batho, c'est ce que propose notre citoyen "Jedi" du pays mellois sur son blog, avec la publication en ligne de la première "Lettre de la députée". Où l'on apprend que la dauphine a déjà posé "des questions écrites au gouvernement". Suspense... Les sujets de ces questions seront-ils dévoilés dans la "Lettre de la députée n°2" ?

 

  • medium_pompiers.jpgMarc Thébault quant à lui poursuit sa chronique niortaise, en faisant comme si les démêlés au sein du parti socialiste et la candidature sauvage du maire sortant ne le concernaient pas. Mais pendant que le candidat UMP disserte sur les qualités et défauts du service incendie de la ville, ses partisans mettent le feu dans les commentaires des billets !

 

  • A signaler aussi, un sursaut du côté de la Gâtine, où l'ex candidat "de la société civile" Benoit Michenot enfonce le clou sur le cumul des mandats de Jean-Marie Morisset, tout en reprochant à la NR d'épingler le député-président du conseil général "avec humour" sur ce thème. Aïe, c'est interdit de rigoler avec la politique ?

 

  • medium_canard.gifRien de nouveau depuis des lustres par contre sur les blogs des deux prétendants socialistes à la mairie de Niort. Alain Baudin et Geneviève Gaillard préfèrent apparemment en découdre à l'ancienne, par journaux locaux interposés, que de s'adresser directement aux Niortais via Internet. Parce qu'en termes de stratégie politique, ce serait bête de se priver du si pratique "la presse a déformé mes propos" ?

 

  • Voilà qui doit en tout cas contribuer au désespoir de notre ancêtre à tous en matière de blog politico-local, qui tente de soigner son spleen en enchaînant les vers... et nous condamne au régime sec. Fraise, allez, une 'tite poire pour notre soif !

 

17/06/2007

On a souvent besoin d'un plus petit que soi

Un court texte du rédac' chef de notre rubrique Politique-Fiction, à lire avant ce soir 20 heures, que je me permets de vous dédier à toutes et tous, gradés et sans grades, sympathisants et militants, élus et candidats, dauphins et héritiers...

Et comme le dit la formule rituelle, "toute ressemblance avec des personnes..."

Lire la suite

06/06/2007

Un dimanche comme un lundi

 

medium_sondages.jpgAujourd’hui dimanche 10 juin 2007, 1er tour des élections législatives, je n’ai pas envie d’aller voter. Un peu comme un lundi quand on ne souhaite pas se rendre au travail. Cette élection est jouée d’avance. Depuis le 7 mai tous les sondages ont annoncé une large victoire de l’UMP aux législatives. Je finirais presque par regretter l’époque où les sondages manquaient de précision.

Il est 12 heures Je vais malgré tout accomplir mon devoir. Nous partons en famille à pied vers le bureau de vote de Thorigné. Notre commune est l’une des plus à gauche des Deux-Sèvres avec régulièrement un score dépassant les 70% au second tour pour les candidats socialistes.

La plupart des personnes que nous rencontrons n’ont pas la tête des bons jours. L’ambiance dans le bureau de votemedium_Enterrement.jpg n’est pas joyeuse non plus. Je sors mon bulletin de vote. C’est celui de Delphine Batho. Bien sûr, je l’ai combattue jusqu’au bout. J’aurais préféré Eric Gautier qui était l’homme de la situation, mais aujourd’hui il faut savoir voter utile et ne pas affaiblir le PS davantage qu’il ne l’est.

medium_interrogation.jpgL’après-midi est un peu stressant, j’essaie de chercher de bonnes raisons d’espérer un résultat correct de la gauche mais je ne trouve pas beaucoup d’arguments. Bien sûr, il y a eu ces tergiversations de Sarkozy au sujet des intérêts d’emprunts sur les achats immobiliers qui pourraient être déduits des impôts. Il y a eu aussi la franchise médicale qui est rejetée par la majorité des Français. Enfin, il y a eu la création du MoDem, qui depuis, ne fait plus parler de lui.

La participation à 17 heures est en hausse par rapport à la présidentielle. Je ne sais pas si c’est bon pour le PS.

Il est 18 heures, je vais assister au dépouillement à la mairie de Thorigné. Comme annoncée à la télé, chez nous aussi la participation est en hausse de plus de 1%.

Les premières enveloppes commencent à s’ouvrir. Au bout de quelques dizaines de bulletins dépouillés, je remarque que la candidate du MoDem suit de très près le candidat de l’UMP mais loin derrière la candidate socialiste. Je suis medium_gateau.jpgétonné, la candidate centriste aura plus de suffrages que Bayrou le 22 avril dernier. Le résultat final est surprenant. PS : 40%, MoDem : 23%, UMP : 18%. Les autres candidats  se partageant les miettes. Le MoDem progresse de 9%, le PS chute et l’UMP est stable.

Allons-nous assister au premier revers de la majorité ?

Je rentre chez moi et j’attends les premières estimations à la télévision. Il est 19 h 55, PPDA annonce déjà une surprise. Il veut probablement que nous restions sur TF1.

20 heures. Premières tendances UMP : 28%, PS : 25%, MoDem : 22%.

medium_triangles.jpgDouble surprise, le MoDem fait un très bon score mais surtout les estimations indiquent que le parti de Bayrou pourrait être présent dans 272 triangulaires. Les débats qui s’ensuivent sont affligeants. L’UMP affirme que le MoDem est un parti de droite et qu’il doit devenir son allié pour donner une légitimité à Nicolas Sarkozy. Les ténors socialistes font remarquer que Ségolène contrairement à Sarkozy n’a pas ignoré Bayrou après le premier tour de la présidentielle et que par conséquent le MoDem doit se joindre au PS afin de créer une opposition solide à ce gouvernement libéral.

Très tard dans la nuit, nous obtenons les résultats définitifs dans les Deux-Sèvres. 1ère circonscription : Gaillard PS et Rouillé UMP au second tour. 2ème circonscription : Batho PS,  Donnefort MoDem et Griffault UMP au second tour. 3ème circonscription : Morisset UMP élu dès le 1er tour. 4ème circonscription : Paillé UMP, Grellier PS et Bureau MoDem au second tour.

Finalement mon dimanche, ce sera demain lundi quand je décortiquerai les résultats dans la presse.medium_Cauchemars.jpg

Quant à Sarkozy son lundi sera bien demain lundi. Vous savez ces lundis qui ne nous donnent pas envie de nous lever.

 

 Alain Randonnet

 

05/06/2007

Mauvais joueurs

Les tenanciers du blog de la gauche citoyenne sud 79 sont venus à bout de ma patience et de mon indulgence.

medium_urnePS.jpgMalgré leur propre promesse, ils n'ont toujours pas donné signe de vie depuis le 15 mai, jour du vote des militants socialistes de la 2e circonscription des Deux-Sèvres devant départager Eric Gautier et Delphine Batho. Je leur avais volontiers accordé un délai, le temps dont ils avaient besoin, pensais-je, pour une analyse posée et réfléchie, toujours plus pertinente qu'une réaction de dépit à chaud.

Mais convenez avec moi qu'à 5 jours du premier tour des législatives, il serait plus que temps de rompre le silence et de prendre position. Ou de choisir de ne pas le faire, après tout. Mais en tout cas, de s'exprimer, ne serait-ce que par simple courtoisie envers tous ces lecteurs que, via leur blog, ils ont associé à leur démarche de promotion d'Eric Gautier.

Hier, je me suis dit que, tout de même, avant de faire disparaître d'ici le lien renvoyant à leur blog - ce que je vais donc medium_robot.jpgfaire aujourd'hui - j'allais les interpeller une dernière fois. J'ai rédigé mon commentaire, trois lignes pour les interroger sur leur silence. Leur robot m'a averti qu'il faudrait "awaiting for moderation", alors je suis allée me coucher.

Ce matin, surprise. Pas de commentaire en ligne sur le blog du collectif 79. Trop impertinent, sûrement, que d'oser poser une question. Et puis dans la foulée, nouvelle surprise : Alain, le rédac'chef de Politique-Fiction, me dit qu'il l'a lu hier soir, ce commentaire. Là, je suis perplexe : autorisé par le modérateur, puis trappé par le même ayant des remords ? Ou qui se serait pris un savon des camarades ?

De toute façon, et j'ai déjà fait une note là-dessus, les méthodes de "modération" du Collectif 79 sont pour le moins curieuses. Personnellement, j'ai constaté que, lorsque j'évoquais ici un de mes commentaires - toujours polis - censurés là-bas, il y apparaissait dans la foulée, parfois antidaté. Je ne vais quand même pas m'amuser à réitérer l'opération à chaque fois.

medium_mauvais_joueurs.jpgQu'on se le dise : ces gens-là sont mauvais joueurs. Ceux qui tiennent les rênes du blog en tout cas.

Les autres, tout en regrettant la défaite d'EG, iront sans doute mettre un bulletin Batho-Drapeau dans l'urne dimanche. Une leçon d'élégance.

28/05/2007

Politique-Fiction

Le Quoideneuf inaugure une nouvelle rubrique.

Politique-Fiction. Comme son nom l'indique, on y publiera des récits de fiction ayant trait à la politique. Anticipation, uchronie, pastiche, tous les styles sont permis. Envoyez vos propositions ici.

De toute façon, c'est le rédac'chef qui tranche. Il s'appelle Alain Randonnet. Il a été choisi, parce qu'il a du talent. Comme vous pouvez le lire, dans ce texte inaugural de notre nouvelle rubrique.

Lire la suite

18/05/2007

Suppléants

C'est un scoop Quoideneuf : le suppléant de Delphine Batho, candidate socialiste dans la 2e circonscription des Deux-Sèvres, candidate à la succession de Ségolène Royal, candidate de la primaire socialiste de dernière minute, c'est...

medium_fig_porte_drapeau.jpgVous vous souvenez, du grand argument de campagne électorale de l'ex-candidate socialiste à la présidentielle ? Celui qui devait mettre à genoux son rival UMP, carrément ravalé au rang de tout petit, tout petit, tout petit Français ? On a applaudi, glosé, raillé ou râlé, c'est selon... Mais la jeune Delphine Batho, en bonne excellente élève, a retenu la leçon.

Jamais sans mon... Drapeau ! (*)

Oui, c'est lui. Jean-Luc Drapeau, ci-devant pilote chevronné (à terre) de petits avions (dans le medium_petit-avion.jpgciel), accessoirement maire d'Azay-le-Brûlé et conseiller général de Saint-Maixent, est officiellement, depuis ce vendredi soir 18 heures, le candidat suppléant de Delphine Batho, PS, pour le siège de député de la 2e circonscription des Deux-Sèvres. Roulez tambours !

Tiens, au passage, une autre info : Delphine Batho est la dernière candidate à avoir déposé son dossier à la préfecture, ce vendredi soir. Comme une certaine Ségolène Royal, un soir de 1988... mais tout de même avant l'heure normale de fermeture des bureaux. Faut dire, ce coup-ci, y avait peu de chance pour que le président de la République intime l'ordre à son préfet des Deux-Sèvres de veiller jusqu'avant minuit...

Suppléant bis : celui-là n'est pas tout à fait un scoop, mais bon, je vous le donne quand même. C'est Alain Ligné, maire de droite sans étiquette de Thouars, qui sera le suppléant de Dominique Paillé, candidat UMP de la 4e circonscription. Alain Ligné était jusqu'ici l'attaché parlementaire de Dominique Paillé. C'est un fin connaisseur des vins du Thouarsais. Il n'aurait pas, lui, commis la faute de goût de faire livrer du bordeaux à François Bayrou.

(*) Ben oui, j'adore aussi les blagues à 2 balles (private joke)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu