Avertir le modérateur

21/01/2009

Dominique Paillé au CSA ?

Une promenade sur la Toile m'a fait croiser cette très intéressante information concernant notre ex-député UMP du nord Deux-Sèvres : Dominique Paillé ferait partie des prochains membres du CSA nommés par Nicolas Sarkozy.

C'est un article publié sur le site de critique des médias Acrimed, qui reprend l'information, publiée à l'origine par un obscur Bulletin Quotidien, qui s'avère être une de ces lettres confidentielles d'information, diffusées à prix d'or.

Acrimed écrit notamment : "Quant à Dominique Paillé, qui n’est pas évoqué dans le Figaro, il est tout simplement – d’après le Bulletin Quotidien – « conseiller (relations avec les partis et organisations politiques) du président de la République Nicolas Sarkozy, porte-parole de l’UMP (depuis 2008), ancien député (UMP) des Deux-Sèvres ». Encore faut-il préciser qu’il a lui-aussi été battu aux élections législatives de 2007. De sérieux gages d’indépendance dans un univers où pullulent connivences et complaisances de toutes sortes…" (article complet ici )

Info ou intox ? En tout cas, l'article d'Acrimed pointe du doigt ce qu'on a déjà remarqué ici : Dominique Paillé cherche toujours un vrai boulot, si possible bien payé. A priori, conseiller du CSA, ça ne doit pas être mal...

Quant au profil du poste, à vous d'en juger. Mais si Dominique Paillé siège au CSA, il ne pourra plus s'exprimer dans les médias ?

dessin-tele.jpg

14/12/2008

PS en crise : Zorro Paillé est arrivé !

Incroyable Dominique Paillé, toujours prêt à n'importe quoi pour parler aux médias, et faire parler de lui !

nimbus.jpg

Cette fois-ci, notre ex-député UDF UMP du nord Deux-Sèvres, à défaut d'être sur la liste du mini-remaniement ministériel, se pose en grand analyste du PS... et en supporter convaincu de Ségolène Royal !

Je vous laisse lire la synthèse des propos de Zorro Paillé sur le site de Marianne 2. Il y a quelques extraits vidéo aussi, mais on peut s'en passer.

A la suite de quoi, nous pourrons ouvrir le débat sur ces quelques questions :

-Dominique Paillé rendra-t-il Rodolphe Challet jaloux de tant d'admiration déclarée pour Ségolène ?

-Jean-Marie Morisset, unique député UMP survivant du 7-9 et récent chef de file de l'opposition départementale, appréciera-t-il à sa juste valeur l'excellence de l'analyse du professeur Paillé ?

-François Bayrou a-t-il vraiment le charisme d'une huître ?

22/06/2008

Dominique Paillé bientôt député ?

Quiconque connaît un peu Dominique Paillé aura compris que l'ex-député UMP du nord des Deux-Sèvres ne peut vivre sans :

 1. faire de la politique

 2. Le faire savoir.

Or, depuis sa cuisante défaite aux législatives face au socialiste Jean Grellier, Dominique Paillé a bien du mal à faire entendre sa voix. Membre du staff des conseillers spéciaux de l'Elysée, il est réduit depuis des semaines au simple rôle de porte-voix officiel "dans la ligne".

Voilà qui est frustrant pour celui qui se targuait de "faire entendre sa différence centriste" au sein du staff Sarkozy pendant la campagne présidentielle... manière de faire avaler la couleuvre de son lâchage - très précoce, mais largement imité depuis comme on l'a vu - de son ami François Bayrou dont il dirigea tout de même une campagne électorale.

498216327.jpgBref. Avec l'imagination du désespoir, Dominique Paillé a trouvé la solution pour revenir devant la scène, et les micros des médias parisiens. Chargé de mission pour les Français de l'étranger, il soutient haut et fort la dernière trouvaille sarkozyste : créer une douzaine de sièges de députés chargés de représenter les Français expatriés à l'Assemblée nationale.

Cette proposition de loi, déjà débattue en première lecture, en a fait hérisser les poils de plus d'un, y compris à droite.

Parce que pour créer ces 12 sièges, il faudra les amputer sur les 577 existant, le gouvernement s'étant engagé à ne pas dépasser ce chiffre.

Mais aussi parce que, pour ne pas faire de différence entre les députés, ceux-ci devront aussi être élus au suffrage uninominal dans des circonscriptions créées pour l'occasion.

Et c'est là que c'est drôle. Comme le souligne l'intervention de ce député dans l'hémicycle le 26 mai dernier:

"On dénombre 60 000 Français vivant en Californie, 300 000 à New York, 60 000 dans le sud des États-Unis : on pourrait donc imaginer deux 297126189.jpgcirconscriptions aux États-Unis. Mais quid des 300 000 Français vivant à Londres, des 2 000 vivant à Dubaï, des 800 de Nouvelle-Zélande ?  Un Français vivant à Minsk sera-t-il représenté par le même député qu’un autre Français vivant à Istanbul ? "

Eh bien, si ça rend perplexe l'UMP Pierre Lellouche, visiblement, Dominique Paillé, lui, ça ne le gênerait pas du tout. D'autant que, pour le coup, personne ne pourra lui reprocher de ne pas être souvent sur le terrain. Avec le coût du kérosène et le trou dans la couche d'ozone...

Député virtuel. Dominique Paillé en rêvait. Il va peut-être le faire.

31/03/2008

Dominique Paillé : le perdant récompensé

C'est officiel depuis quelques heures, l'ex-député du nord Deux-Sèvres Dominique Paillé est désormais porte-parole de l'UMP.

On attendait un remaniement ministériel après la semi-débâcle des municipales et des cantonales pour l'UMP, on a droit à une reprise en main du parti.

Rappelez-vous, pour le récompenser consoler de sa terrible défaite aux législatives en juin, Dominique Paillé avait été nommé secrétaire général adjoint de l'UMP : un sacré poste, en théorie.

En pratique, il semble que Devedjian ait passé son temps à tirer toute la couverture à lui, c'est ce que dit le nouveau maire de Nice Christian Estrosi.

Du coup, ce poste de porte-parole pour Dominique Paillé, est une véritable aubaine, un retour à la lumière : une quasi renaissance médiatique l'attend !

Voilà qui va réjouir les amateurs d'envolées lyriques, qui retrouveront avec émotion des moments aussi forts que celui-ci par exemple, définitivement culte.

Et voilà qui va réjouir, tout simplement, l'hyper-président Sarkozy. Parce que, plus fidèle, plus imaginatif, plus enthousiaste que Dominique Paillé dans la brosse à reluire...

Vous me direz : c'est bizarre, ce président qui récompense un perdant en le nommant à l'un des postes clefs de son parti politique.

Ben non, c'est normal. A Paris, personne ne sait que Dominique Paillé n'est plus député des Deux-Sèvres. Même pas Libé !

27/12/2007

Corrida, corrida...

La "corrida" de Courlay, qui se déroule traditionnellement en cette période de Noël dans cette petite commune du Bocage, n'est qu'une course à pied, sans toro ni banderilles.

Les banderilles, c'est la NR qui les lance vers Jean Grellier, député PS du nord Deux-Sèvres. Le journal local, dans ses rubriques de Bressuire et de Thouars de ce mercredi 26 décembre, ironise sur le soutien de Jean Grellier à la proposition de la SPA, relayée notamment par Renaud, d'interdire l'accès aux corridas (les vraies, les sanglantes) aux mineurs de moins de 16 ans, même accompagnés d'un adulte.

A croire que les journalistes ne se sont toujours pas remis de l'issue du combat dans l'arène législative en juin dernier... lorsque l'obstiné toro Grellier, tête baissée, envoya el matador Dominique Paillé mordre la poussière !

Pour le reste...

06/10/2007

Des nouvelles de Dominique Paillé

Pour ceux qui s'intéressent encore à l'ancien député UMP ex-UDF du nord Deux-Sèvres, battu par surprise et par Jean Grellier (PS) en juin dernier, Bakchich, le site d'information alternatif assez nettement anti-Sarkozy, mais guère très pro Ségolène Royal non plus, vient de publier un article sur Dominique Paillé.

medium_media-CND-couloir.jpgCe qui m'étonne, c'est qu'il n'y a pas une seule information nouvelle dans cet article, sur le quotidien de Dominique Paillé depuis qu'il a quitté les Deux-Sèvres pour Paris, et les bancs de l'Assemblée nationale pour un strapontin quelque part dans un couloir de l'Elysée...

Tout ce que relate l'auteur, c'est le passé. Et surtout, le passé judiciaire de l'ex-député, toutes informations que des internautes ont déjà largement fait circuler, ici et ailleurs.

Curieux, non, que cet article sorte tout à coup, là, maintenant, sur un site des plus lus par les médias et les politiques ? Déjà un ennemi mortel à l'Elysée ?

L'ARTICLE

 

12/06/2007

Où sont les stars ?

Une réflexion en passant, après avoir vu la télé ce soir quelques brèves images de Ségolène Royal de passage dans le sud Deux-Sèvres pour soutenir sa dauphine Delphine Batho...

medium_duel.jpgPour quoi diable le parti socialiste ne fait-il aucun effort pour aider Jean Grellier dans son duel face à Dominique Paillé ?

Le député UMP sortant de la 4e circonscription joue le défilé des stars d'hier (Méhaignerie) et d'aujourd'hui (Borloo lui-même est annoncé pour demain, dans le nord mais aussi dans le sud Deux-Sèvres, en soutien à l'adversaire de Delphine Batho m'a-t-on dit).

Et en face ? Ben rien. Personne. Pas l'ombre d'un chat, encore moins d'un éléphant. Même pas un coup de pouce de Ségolène Royal, dont Jean Grellier est pourtant l'un des plus fidèles lieutenants à la Région. Encore moins un coup de main, en voisine, de la souveraine niortaise Geneviève Gaillard, trônant sur les 48,59 % de sa presque élection au premier tour.

Ceux-là encore. Mais depuis sa prestation à Charléty avant le 6 mai, je connais plus d'un électeur medium_noah.jpgpotentiel du Bocage et du Thouarsais, qui auraient apprécié un p'tit concert de soutien de Yannick Noah par exemple. Face au pote rappeur de Paillé, ça pouvait motiver quelques jeunes, non ?

Ben non, Jean Grellier, il doit se débrouiller tout seul pour affronter ce second tour, et tenter - c'est pourtant faisable - de ravir à Dominique Paillé son siège de député. Tout seul. Ou presque. Le maire de Terves, petite commune proche de Bressuire, appelle à voter Grellier au second tour. Un socialiste ? Ah non, un MoDem...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu