Avertir le modérateur

02/01/2009

Bonne année, les Orange...

Ils se sont fait voler leurs électeurs, on leur a barboté leurs élus, et tout le monde s'ingénie à leur piquer toutes leurs idées. Y a guère que leur chef, dont personne ne semble vouloir. Bien que, côté socialiste, en bas de l'immeuble parfois...

Mais en 2009, plus que jamais, il faudra compter avec l'acidité politique des Orange, n'est-ce pas ? Bonne année à tous nos lecteurs et commentateurs orange, pas les moins zestés zélés...

16/11/2008

Revue de blogs : salade de fruits et de roses

Ce n'est pas parce que ce blog est sous respirateur artificiel que les autres espaces politiques virtuels du 7-9 ne bougent pas. Au contraire !

C'est même réjouissant, et réconfortant !

-Fraises_des_bois.jpg

Vivent les socialistes et leurs divisions, qui nous permettent de lire, de nouveau, des billets d'une plume ayant retrouvé toute sa verve et son sens de la formule. Tel que : "Au congrès socialiste de Reims, il y avait 4 motions au départ et il n’y plus que 3 candidats au poste de Premier secrétaire. C’est déjà un sacré progrès, non ?" C'est piquant, bien enlevé, et judicieux, et c'est chez Me Fraise.

oranges.jpg

Restons dans le fruité, pour saluer d'un concert d'applaudissements les beaux efforts des Orange sanguine, Clémentine et autres agrumes pressés de faire vivre le centre politique. Le petit billet croquant les errements des socialistes locaux, d'une motion à l'autre, d'une alliance à l'autre , au gré du vent changeant des élections, est d'autant plus drôle qu'il est parfaitement juste. Laissez une chance à votre talent de s'exprimer, Sergent Pepper's, fuyez la politique avant de vous prendre au sérieux.

roses2.jpg

Et puis, je ne saurais oublier le blog du futur Premier fédéral du 7-9, notre ami Rodolphe Challet : un exemple de ténacité, de volonté et de foi face à l'adversité politique, que nous avons tous suivi dans ses aventures dans le maquis socialiste deux-sévrien depuis des mois et des mois... Fidèle à l'un, rejeté par l'autre, battu d'un cheveu, le valeureux n'a jamais cessé de croire en la rose, fut-elle pour lui couronne d'épines. S'il est élu jeudi, je vous le dis, le 7-9 trinquera à sa santé. Car il lui en faudra, alors.

22/03/2008

Cantonales : l'analyse rock n' roll de Sergent Peppers

Pendant la brève mais sévère fermeture des commentaires de ce blog, j'ai reçu de Sergent Peppers cette analyse, qui me semble mériter lecture collective.

Aussi ai-je décidé de la publier ici, avec son accord évidemment. C'est long, mais il y a matière à discuter.

Les mots en gras et les photos ont été rajoutés par mes soins, pour faire joli. Le texte est entre les deux drapeaux.

5b7af87ffb5354eaf5491d0c000384eb.jpg

 Le vrai débat politique va maintenant commencer et ça va être beaucoup plus sérieux puisqu'il préjugera des rapports de forces pour 2012.

  • Commençons par les « Gagnants-gagnants » qui auraient remporté les élections sans avoir rien proposé : ça c'est trop fort, de la vraie politique de langue de bois. C'est ce que l'on appelle ne pas se mouiller. « Vous n'êtes pas content de Nico, alors votez pour nous ».

Il n' y a qu'à regarder le programme de la gauche solidaire pour le cg79. Si, si, vous avez bien lu : RIEN. « Il faut se recentrer sur les compétences du CG » alors même que 60% des français ne savent même pas ce que fait le département !

  • Ca promet des lendemains qui déchantent. En tout cas, cela aura au moins permis à J2M de nous sortir une bonne formule qui montre bien qu'il n'a rien à envier à notre poète départemental :  « Vous avez le droit d'avoir des idées » (en parlant du PS).

31239151c2524091e664050ec7639ac3.jpgFaut dire qu'avec leur prochain congrès, il va falloir qu'ils se mettent d'accord les socialistes !!! D'ailleurs, dans Le Monde d'hier, Fabius à commencer à allumer notre « régionale de l'étape » en proclamant haut et fort qu'il fallait penser un nouveau projet socialiste puisque celui de Ségolène avait été rejeté par les français !

Il oublie au passage que c'est le projet du PS qu'elle portait auquel il a participé et surtout, pour lequel, elle a tout fait pour s'en démarquer tellement il était déconnecté de la réalité. Quel faux-c... !!! Le cimetière des éléphants va s'agrandir.

  • Les 6 prochains mois vont s'avérer passionnant et vous voulez rater ça. Ce n'est pas sérieux Lihns, il faut vous reprendre. Ce ne doit être que la petite déprime qui suit chaque élection, surtout quand elle est perdue.

(note de Lihns : je ne suis pas déprimée, mais fatiguée. Je n'ai rien perdu, je n'étais pas candidate, ni supportrice. Mais c'était bien essayé !)

  • Enchaînons par la bande à J2M qui se retrouve le C..entre 2 chaises. Notre bavard des champs vote des lois à Paris et vient défendre le contraire dans le 79. Il voudrait avoir le beurre et l'argent du beurre.

(2e note de Lihns : il y a confusion sur le personnage. Le bavard des champs n'est pas J2M, mais son ex-dauphin désigné, Gilbert Favreau. Ceci posé, ça ne change pas grand-chose à votre analyse !)

Ceux qui ont cru au miracle du Parti unique à droite en sont pour leur frais.

  • Morisset de Mauzé pourra dire merci à Borloo pour le Marais Poitevin à 3 semaines des élections. Jean-Louis 14591e8cd9fad0d37c21577594bccdb4.jpgavait dû rentrer tard avant d'annoncer pareille nouvelle; les gaffes, il commence à les accumuler, on va finir par l'appeler Gaston !!!

 Et dire qu'à l'UMP, ils sont censés être les rois de la com. Depuis toujours, c'est le talon d'Achille de la droite : incapable de communiquer.

Certains regrettent déjà d'être partis à l'UMP et voudraient un congrès d'Epinay du Centre tout en restant ami avec l'UMP. Y a des moments dans la vie où il faut être sérieux et prendre ses responsabilités!

La guerre des chefs va commencer à droite : Raffarin va t-il faire sécession ? Attendons donc les régionales de 2010. Les Deux-sèvres ont toujours été une terre de gens modérés du centre gauche au sud et démocrate-chrétienne au nord. Les Deux-Sèvres n'ont jamais été ni socialiste, ni « de droite » comme dirait Gégé. Il faut que ce département redevienne ce qu'il a toujours été grâce au ....MoDem, le centre du centre !!!!

  • Terminons donc avec mes amis du MoDem. Comme dirait un prof « des résultats encourageants » (14,5 % à St Maixent, 10% pour le pugnace et beau brun Rudolf Cassaro) mais travail irrégulier et trop d'absence (présent uniquement sur 1 canton et une seule liste autonome).

6b494673b078a4deea3f01800ed6b4f8.jpgPour progresser, il  faudra se recentrer sur vos compétences (propositions, des propositions, toujours des propositions) et mettre fin à « certaines relations » qui nuisent à votre émancipation et à la clarté de votre discours !!!

  • Mais, l'objectif est atteint avec les municipales : renforcer et accroitre le nombre d'élus locaux.

Avec un PS décomposé de l'intérieur mais « solide en façade » et une UMP de Sarkozy aux antipodes des valeurs humanistes et sociales, seule l'indépendance permettra d'être audible.

Malgré tout, plus de 15% des voix en moyenne sur les 352 listes autonomes présentes dans les villes de plus de 10.000 habitants, ce n'est pas si mal après la déconvenue de juin dernier (2 millions de voix quand même aux législatives !!).

Royal et Fillon ne s'y sont pas trompés en demandant des accords globaux de désistement pour le second tour. Même le maire de Tulles y est venu en demandant des accords au cas par cas, ce que proposait Bayrou depuis le départ. Ah, la langue de bois chez certains, on n'est pas prêt d'en sortir...

0367f698d3b827301701c1c82f1f3fbe.jpg
Bonne lecture, bons commentaires,
et joyeuses fêtes de Pâques à tous !
79adb12af67f299fcd958d78d933f41f.gif

07/03/2008

Cantonales en Deux-Sèvres : déception

Dans trois jours, on vote... aussi pour les candidats aux cantonales.

Et Jean-Marie Morisset peut se faire des cheveux. Non, on ne le laissera pas inaugurer tranquillement lese162ba8471422be31a961c795e807392.jpg chrysanthèmes d'un bout à l'autre de la Gâtine, entre deux promenades à Paris pour prendre l'air du côté du Palais-Bourbon.

Oui, il va devoir blanchir un peu plus sous le harnais de ses mandats de député et de président du conseil général. Ce qui, l'âge faisant (60 ans aux pâquerettes) sera un peu plus fatigant.

Et comme il a juré ses grands dieux pendant cette campagne qu'il ne démissionnerait pas de la présidence du conseil général... il faudra attendre un peu avant de le faire quand même.

Parce que le département, vous avez toutes les chances de le garder, M. Morisset. Hélas pour vos projets de vacances.

cc4673dafa2afd5d566f9d2b74d03b59.jpg

 

Si vous le gardez, ce second boulot, vous pourrez dire merci aux socialistes. Et au MoDem.

Les premiers ont oublié qu'il y avait des cantonales dans les Deux-Sèvres cette année, et n'avaient rien préparé. Candidats désignés à la dernière minute (Mauzé, Beauvoir), erreurs tactiques grossières (gauche divisée à Niort-nord, mauvais casting à Parthenay, susceptibilité mal placée à Airvault)... et surtout, absence de campagne collective pour cause d'étripage niortais

Les seconds, après avoir tonitrué qu'ils présenteraient des candidats dans les 15 cantons renouvelables, ont accouché d'une souris : un unique candidat 100 % orange, Rudolf Cassaro - mais quel candidat ! - sur le canton de Saint-Maixent 1.

596cf86215d5ab97381faf84d69b685c.jpgEt d'une couleuvre : un soutien de dernière minute à Jacques "Le Lumineux" Brossard, nanti d'un brevet d'humanisme qu'on décerne sans doute à tout patron ayant survécu à une grève de la faim... de ses salariés.

Certes, il reste une possibilité encore de perdre le département des Deux-Sèvres lors de ces élections cantonales, M. Morisset, et de jouir sans entrave de votre carte SNCF à tarif réduit : que vos propres candidats se prennent  tout seuls les pieds dans le tapis.

Allez, ne soyez pas trop déçu.  Au fond des urnes, tout est toujours possible. 

 

 

17/02/2008

Le Centre Nouveau est arrivé en Thouarsais

Le ralliement du MoDem au maire sortant de Niort Alain Baudin, socialiste jusqu'il y a peu, n'en finit pas de nourrir les conversations de la campagne municipale. Bien plus que n'a suscité la présence de candidats estampillés MoDem sur la liste de Xavier Argenton, maire sortant divers droite de Parthenay.

80d180d5ca42a917bbb1e16dcb3fc2b6.jpgLe MoDem est-il de droite ? de gauche ? de centre-droit ? de centre-gauche ? On n'a pas fini de se poser ces questions, même si les adhérents Orange nous affirment que la vérité est ailleurs... Les électeurs français ont du mal à voir leurs repères se brouiller.

A Thouars au moins, les choses sont claires. En tout cas pour notre confrère blogueur Jean-Philippe Collet, ex-conseiller municipal UDF, désormais suppléant d'Irène Joly, candidate UMP aux cantonales sur le canton de Thouars 2.

Il l'a dit, il est encarté au Nouveau Centre. Vous vous rappelez de ce parti, créé dans l'urgence des législatives par la fraction de l'UDF partisane d'un soutien à Nicolas Sarkozy ?

Dans les Deux-Sèvres, à l'exception d'une ébauche de site internet restée en l'état depuis le mois de juin, le Nouveau Centre n'était qu'une abstraction. Mais, après ce coming out de Jean-Philippe Collet, premier adhérent deux-sévrien déclaré (à ma connaissance), d'autres suivront peut-être ? 

30/01/2008

Cantonales : les indépendants des Deux-Sèvres

Les élections cantonales dans les Deux-Sèvres se révèlent chaque jour plus passionnantes !

Retour en arrière : il y a quelques mois, le président du conseil général Jean-Marie Morisset se précipitait au bureau d'embauche devant les électeurs de Gâtine pour faire prolonger son contrat de cinq ans à l'assemblée nationale.

Une précaution jugée bien sage, au vu des résultats de ces législatives : trois socialistes sur quatre députés, soit un siège pris à la droite. Et quel siège ! Rien de moins que celui du flamboyant Dominique Paillé, le conseiller très spécial de l'Elysée.

75bae7ab08485256020dd5e93523c076.jpgBref. Jean-Marie Morisset, rescapé de l'UMP, a fait comme tout le monde : les comptes. Et tout le monde s'est dit comme Jean-Marie Morisset : pour les cantonales, la droite est cuite.

Ca, c'était en juin.

Mais c'était sans compter sur le très grand sens stratégique de la gauche en Deux-Sèvres. Du genre à :

  • essuyer un refus catégorique de Christophe Frèrebeau sur le canton de Brioux malgré l'adoubement de Ségolène Royal.
  • compter sur René Mathé sur le canton de Mauzé-sur-le-Mignon en ayant un peu oublié de lui demander son avis. Et c'était non.
  • se déchirer entre socialistes niortais au point de susciter une candidature dissidente sur le canton de Niort-Nord.

2a44a82f0614d5d47a65da198d7aaf3a.jpgBref. Tout ça a redonné un peu d'espoir à la droite départementale. Et Jean-Marie Morisset a commencé à feuilleter les catalogues de décoration de bureaux de président, pour Du-Guesclin.

Ca, c'était en décembre.

Mais c'était sans compter sur le très grand sens stratégique de la droite en Deux-Sèvres. Du genre à être persuadée que :

  • les électeurs centristes des Deux-Sèvres votent toujours à droite.
  • les élus sans étiquette des Deux-Sèvres votent toujours Jean-Marie Morisset.
  • les adhérents du Modem dans les Deux-Sèvres sont tous d'anciens amis centristes, qui votent toujours à droite et Jean-Marie Morisset.

Aujourd'hui ?

La gauche essaie de consolider ses candidats tant bien que mal.

La droite ne sait plus à qui distribuer ses étiquettes "majorité départementale".

Et le Modem annonce crânement que chacun de ses potentiels élus sur la quinzaine de candidats qu'il présente siègera... en indépendant !

On n'est pas prêt de connaître la couleur de la moquette du bureau du président... Quel suspense, ces cantonales en Deux-Sèvres !

25/01/2008

Cantonales que l'amour

A force de chamailleries entre listes de gauche aux municipales à Niort, on en oublierait presque un enjeu politique diablement plus tranché que rose bonnet ou bonnet rose : le conseil général des Deux-Sèvres !

Autant prévenir tout de suite Benoît Michenot s'il passe par ici : la probabilité que Jean-Marie Morisset perde son fauteuil est à peu près aussi forte que de voir Alain Baudin et Geneviève Gaillard convoler en justes noces. C'est dire.

24c3ddcaea94e458c28fd7883215e55d.jpgPour le reste... C'est encore ouvert, même si je ne parierai pas la gauche gagnante 5 contre 1. Cinq cantons, bien sûr, ces fameux 5 inscrits sur toutes les tablettes depuis les élections présidentielles et législatives : vote à gauche aux deux scrutins, mais conseillers généraux sortants à droite.

Mon tiercé dans l'ordre des basculements possibles :  Brioux-sur-Boutonne, Mauzé-sur-le-Mignon, Niort-nord. En cas de miracle pour la gauche, Parthenay (Bély est battante mais Favreau le sortant a du poids) et Beauvoir (on ne connait pas encore le candidat de gauche, ce qui n'est pas bon signe).

En face, pour la droite, deux petites cartes à jouer, dans deux cantons où le sortant de gauche apparaît moins solide : Chef-Boutonne et Frontenay-Rohan-Rohan.

Au milieu coule une rivière se la coulent douce les deux indépendants : Jean-Charles Pied de Ménigoute n'est pas b0768e5fd97985a54f0cc5c7b284b62b.jpgrééligible, et Dominique Paquereau d'Airvault n'a en face de lui qu'un candidat de droite peu crédible.

Tout ça sans compter les impondérables, les dernières trouvailles de Sarko... et les candidats du Modem. Ils ont promis 14 à 15 candidats sur les 17 cantons renouvelables. Dont un petit paquet de triangulaires sur les cantons sensibles.

Par exemple à Brioux-sur-Boutonne, le PS Christian Goyer, a priori seul à gauche, pourrait être servi par une dispersion des voix entre Bernard Belaud, maire d'Ensigné et dauphin désigné de Deborde (sortant de droite, ne se représente pas) et Jean-Jacques Chesnaud, maire de Périgné, probable candidat Modem.

Et puis, il y a peut-être des cantons où ils peuvent être élus aussi, les Orange. Euh... Là où les électeurs voudraient faire un zeste ?

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu