Avertir le modérateur

01/06/2007

Zorro ne viendra pas

medium_NidDeGuepes01.jpgJean-Claude Brialy (RIP) sera mort à point. Pour donner au président Sarkozy le moyen de se sortir avec élégance du guêpier dans lequel ce cher Dominique Paillé s'est ingénié à le fourrer.

Lundi prochain dans la matinée, le président Sarkozy assistera aux obsèques du grand comédien de la Nouvelle Vague, repoussant ainsi à l'après-législatives le déplacement initialement confirmé dans la communauté Emmaüs de Mauléon, à l'invitation du député Paillé.

Pov' Dominique ! Le coup était pourtant bien monté, comme on a déjà pu l'écrire ici. Mais voilà. A trop vouloir bien faire, on finit par faire bien trop.

Les communiqués triomphants du député dans la presse locale claironnant, comme sur son site internet de campagne, que le président Sarkozy avait accepté son invitation, à lui, le Centriste indocile©, ont fait plus de remous que prévu.

L'ancien président d'Emmaüs Mauléon s'est fâché, le mouvement de grogne est remonté jusqu'à Paris, et aujourd'hui, le président d'Emmaüs-France, déjà pas ravi du ralliement de son prédécesseur Martin Hirsch au président Sarkozy, a mis les points sur les i : en substance, "Visite dans notre communauté OK, mais pas question que ça serve les intérêts d'un quelconque candidat aux législatives"...

medium_Lettres-d_engueulade.jpgComme c'était justement goupillé pour ça, difficile de faire machine arrière. Sauf à trouver un prétexte pour annuler le déplacement, ce qui fut fait dans la foulée par l'Elysée. Au grand dam on l'imagine de Dominique Paillé. Qui non seulement se voit privé du soutien présidentiel dans sa circonscription, mais qui risque même de se prendre un savon par celui-ci, du genre "Belle idée, petit c..., que de me mettre tous ces charlots bien-pensants d'Emmaüs à dos avec tes grosses ficelles de récup' électorale", ou quelque chose d'approchant.

De là à aller jusqu'à mettre sérieusement en doute, désormais, le crédit du député du nord Deux-Sèvres auprès du cercle présidentiel, et cet éventuel secrétariat d'Etat qui devait se profiler après les élections de juin, il y a un pas. Que les challengers politiques de Dominique Paillé n'hésiteront pas à franchir. En courant, même !

28/05/2007

Politique-Fiction

Le Quoideneuf inaugure une nouvelle rubrique.

Politique-Fiction. Comme son nom l'indique, on y publiera des récits de fiction ayant trait à la politique. Anticipation, uchronie, pastiche, tous les styles sont permis. Envoyez vos propositions ici.

De toute façon, c'est le rédac'chef qui tranche. Il s'appelle Alain Randonnet. Il a été choisi, parce qu'il a du talent. Comme vous pouvez le lire, dans ce texte inaugural de notre nouvelle rubrique.

Lire la suite

24/05/2007

Zorro va arriver... hé...hé...

Dominique Paillé, député UMP de la circonscription de Bressuire-Thouars, et moi-même avons donc la même analyse de la situation électorale dans cette 4e circonscription des Deux-Sèvres. Coincé dans l'étau catho, entre démocrates-chrétiens tentés par le vote Bayrou, et cathos trad' séduits par le vote Villiers, le vibrionnant Paillé ne sent donc pas sa réélection pour un 4e mandat si facile que cela.

Dominique Paillé a d'abord fait courir le bruit, non sans un certain succès notamment auprès de la presse locale qui se pose parfois bien peu de questions, qu'un secrétariat d'Etat lui était promis... dès après les législatives, parce que dans la liste actuelle, on a eu beau scruter, on n'a rien vu.

Professionnel, Dominique Paillé a même été jusqu'à renforcer le poids de cette rumeur par le choix d'un suppléant, Alain Ligné, qui n'est pas d'opérette, mais bien potentiellement opérationnel à l'Assemblée nationale : territoire qu'il connaît bien pour avoir exercé le métier d'assistant parlementaire du dit Paillé pendant 12 ans

medium_zorro.2.jpgMais le député UMP sent visiblement que l'affaire est loin d'être encore dans le sac. Alors, c'est carrément Zorro qu'il appelle au secours ! Ben oui, c'est l'information choc délivrée, par Paillé lui-même, à la presse ce matin : le président Sarkozy a accepté le principe d'un déplacement dans le Bocage deux-sévrien avant le premier tour des législatives. Et l'habile député de suggérer que cela pourrait se faire sous la forme d'une visite aux Ateliers du Bocage, émanation d'Emmaüs, en compagnie de Martin Hirsch lui-même.

C'est plutôt crédible au vu de la politique d'ouverture tous azimuts affichée par le président Sarkozy, et de son besoin de rassurer constamment les gens "de gôche" qu'il a pu débaucher, pour un impact maximal sur le scrutin législatif.

C'est très bien ciblé pour le député Paillé lui-même, qui a besoin de se redonner un vernis démocrate-chrétien auprès de l'électorat centriste du nord Deux-Sèvres, plutôt séduit par Bayrou.

Et en plus, ça cassera les pieds à Ségolène Royal qui, en tant que présidente de Région, avait justement signé une convention avec Martin Hirsch aux Ateliers du Bocage pendant la campagne présidentielle !

Mais Dominique Paillé mérite-t-il à ce point d'être soutenu par le président Sarkozy lui-même ? Que lui apporte-t-il en échange ? Sa proximité avec Bayrou a fini d'être utile aujourd'hui que les centristes ralliés se ramassent à la pelle. Quant à Ségolène Royal, venir la défier dans les Deux-Sèvres alors qu'elle ne se représente même pas à la députation a peu de sens.

Alors ? Alors, je ne dis pas que Zorro ne viendra pas. Mais je me demande si Dominique Paillé n'aurait pas laissé medium_jogging1.jpgtomber le cigare et le pinard pour le jogging en vain...

MAJ du 26 mai : pour le jogging, encore mieux : cliquez d'urgence sur ce lien, et savourez toutes les planches ! Cette chronique dessinée est vraiment excellente.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu