Avertir le modérateur

07/09/2007

A l'appel

Les petits ont fait leur rentrée scolaire, les grands font leur rentrée électorale. Depuis que les Niortais Alain Baudin et Geneviève Gaillard ont ouvert le feu des annonces de candidatures, les appétits électoraux se dévoilent un peu partout dans les principales cités du 7-9.

Pour l'instant, guère de surprises. Dans le nord, le maire sortant de Bressuire Jean-Michel Bernier, divers droite, se dit medium_poubelles_02.jpgprêt à rempiler. Il a toutes ses chances, d'autant qu'il vient de perdre son opposant le plus compétent : Norbert Béalu, élu Vert et courageux vice-président du Smited (le syndicat qui gère l'élimination des déchets hors de la CAN), laisse tomber tous ses mandats. Ecoeuré à mon avis, même s'il ne le dit pas, par la violence et la mauvaise foi de ses propres "amis" écolos sur la gestion des déchets en Gâtine.

medium_orphelin.jpgA l'est, le centriste de droite Alain Ligné, maire par double accident - en 2001, la liste de droite menée par un géomètre inconnu bat de 60 voix le maire socialiste sortant ; en 2004, le géomètre retourne à ses études et Ligné prend sa succession - aura bien du mal à conserver son siège dans une ville de Thouars où le vote à gauche est majoritaire. Surtout sans le soutien de son mentor en politique, l'ex-député UMP Dominique Paillé. En face, le socialiste Patrice Pineau s'est dit prêt à mener l'assaut, il n'a guère de concurrence en interne.

Au centre, Xavier Argenton le maire de droite sortant de Parthenay n'a aucune raison de ne pas vouloir rempiler. Surtout depuis que Gaëtan Fort, la personnalité de gauche la plus connue en ville, a décidé de jeter l'éponge (*). Au PS, ça ne se bouscule pas pour prendre la medium_geant_vert.jpgsuite. Du côté de Parthenay la citoyenne, par contre, ça reste étrangement muet. Je ne serai pas étonnée que Didier Coupeau, élu Vert d'opposition, travaille d'arrache-pied à boucler sa propre liste de gauche "alternative". Avec des strapontins négociables pour le PS (ceux qu'il juge fréquentable) et le fauteuil de numéro 1 pour lui. 

Et chez vous, c'est comment ? Envoyez vos infos, le Quoideneuf les mettra en ligne dans une nouvelle rubrique, qui s'efforcera de tenir à jour les annonces ( ou retraits) de candidatures : Revue municipale. A vos claviers !

(*) scoop du Quoideneuf, repris par la NR lundi !

16/06/2007

Le profil de l'emploi

Dimanche soir, aux environs de 20 heures, vous saurez.

Mme Geneviève Gaillard, de Niort, Mlle Delphine Batho, d'Argenteuil de Melle, M. Dominique Paillé, de Nueil-Les Aubiers  ou peut-être M. Jean Grellier, de Cerizay, dimanche soir, aux environs de 20 heures, vous saurez si les électeurs vous auront retenu pour ce boulot de député (e) auquel vous avez postulé.

medium_depute.gifMais au fait, c'est quoi, au juste, un boulot de député (e) ? Quel est donc le profil du poste ? Sérieusement, hein, c'est quoi au juste, le profil du poste ? Parce que là, dans les Deux-Sèvres, on a rien que des gens très différents. Parmi les candidats qui ont, demain soir, de bonnes chances de décrocher ce job.

Jean-Marie Morisset, déjà retenu lui, est un laboureur. Qui sème aussi les sous du président du conseil général qu'il est par ailleurs, ça tombe bien. Avant, il était "seulement" président du Pays de Gâtine, il semait aussi les sous des autres, de la région notamment, ça lui a réussi. Son truc, ce sont les assemblées générales. Il les fait presque toutes ! Et puis le coup de pouce, l'assistante sociale, l'oreille attentive. Tout le monde le connaît, parce qu'il a écrit une lettre pour tout le monde au moins une fois. Un vrai sacerdoce. A Paris, il est invisible.

Geneviève Gaillard est une bûcheuse. Très assidue à l'Assemblée nationale. Qui bosse medium_bucheur.jpgbeaucoup sur des sujets nationaux. Sur les OGM par exemple, on l'a encore vu récemment, c'est une pro. Elle n'a pourtant pas acquis de stature nationale, faut dire qu'au sein du PS, y a de la concurrence en la matière. Ce qui ne l'empêche pas d'être connue de tout le monde à Niort. Il  y a l'héritage paternel, ça doit aussi aider un peu. Sans vouloir froisser personne.

Dominique Paillé est un homme d'appareil. Un aparatchik aurait-on dit s'il était passé par la case communiste. Mais son point le plus à gauche à lui, c'était Rocard... Il a les diplômes pour être directeur d'hôpital, mais n'a pratiquement jamais exercé ce métier. Ni aucun autre que celui de politique, d'abord comme permanent d'une organisation professionnelle, et puis très vite, comme élu local. Son meilleur atout aujourd'hui ? Etre dans le camp du vainqueur, enfin...

Jean Grellier est un homme de terrain. Un élu local issu de la base, un ex- sans grade devenu au fil des ans un des élus les plus sûrs de la gauche dans la région. Tenir un bastion socialiste en bocage bressuirais est déjà un exploit en soi. C'est un bon conciliateur, un connaisseur des rouages économiques, même si son ancienne société, une scop, n'a pas connu que des jours heureux. Nationalement, au sein du PS, il n'existe pas. Mais il a la confiance de Ségolène Royal à la Région.

medium_autruche.gifDelphine Batho est une femme d'appareil. Une aparatchik aurait-on dit si elle était passée par la case communiste. Mais son point le plus gauche à elle, c'est Julien Dray. Elle a passé son bac en militant à la fédération lycéenne, et le parti socialiste est son école. Elle y a tout appris des questions de sécurité, le dada de Julien Dray son mentor. Elle s'en sert pour le parti, et aussi pour son boulot, où elle travaille pour des amis du parti. Jusqu'à ce qu'elle décroche son premier job de députée, demain, comme sous-traitante de Ségolène Royal, et commence sa vraie carrière. La politique.

Des points communs entre ces profils ? Peu. Demain soir pourtant, ils enfileront le même uniforme, une écharpe bleu-blanc-rouge, pour aller exercer la même fonction : voter, ou ne pas voter, des lois. En proposer éventuellement, en amender parfois. Pour un CDD de 5 ans. Mais sans période d'essai, les veinards. Et sans aucune sanction de leurs employeurs, quoi qu'ils fassent, ou ne fassent pas, pendant 5 ans. La seule sanction possible, c'est demain, dans les urnes : les embaucher, ou pas. Bon choix !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu