Avertir le modérateur

21/11/2008

Loue résidence secondaire, Niort, pas cher

Il s'en passe de drôles de choses à Niort ces jours-ci !

joyeux.jpgRodolphe Challet va sans doute être élu ce soir à la tête du parti socialiste des Deux-Sèvres.

Il est vrai que lui, au moins, aura su, dès les élections municipales de Niort, rassembler les extrêmes sur son nom. Contre son nom devrais-je dire : ses anciens camarades de la liste Baudin, furieux de le voir se plier au résultat des urnes lors des primaires municipales... et ses ex-futurs camarades de la liste Gaillard, furieux de le voir revendiquer une place parmi eux au motif de cette attitude légitimiste.

Finalement, c'est dans le staff du camarade mellois Gautier, devenu président du conseil général, que Rodolphe Challet aura trouvé sa place. Comme concession faite à Ségolène Royal sans doute, dont l'ex-candidat du canton de Beauvoir est devenu le plus acharné des séides. Après la dauphine, tout de même.

Le président Gautier quant à lui, délaisse le Mellois pour le Niortais. "Nul n'est prophète en son pays" semble grincheux.jpgêtre sa nouvelle devise, lui qui fut évincé de la candidature à la députation d'une manière plutôt cavalière, en faveur de la dauphine. Il pourra cependant déguster froidement le redécoupage des circonscriptions adopté ce soir par l'Assemblée nationale, supprimant d'un trait de crayon le "fief" de Ségolène avant que Delphine ait eu le temps de se faire un prénom.

Quoi qu'il en soit, voilà le président Gautier locataire d'une fort jolie résidence secondaire, en bord de Sèvre, pour un loyer de 1000 euros. "Trop peu cher !" s'exclame l'opposition de droite, qui n'a décidément pas le sens du social, contrairement à la reine Geneviève. Toujours prête à aider son prochain socialiste, surtout quand celui-ci n'est pas un fidèle de Ségolène Royal.

fifi.jpgLa reine Geneviève quant à elle rajeunit de jour en jour. La voici, qui en glissant ce soir son bulletin Hamon dans l'urne socialiste, revient quelques années et un congrès au moins en arrière, à l'époque du Nouveau Parti Socialiste flamboyant. Arnaud, Vincent, Benoît et les autres... ah, quelle bande d'amis inséparables pour la vie, et contre le cumul des mandats.

Arnaud a disparu dans les limbes depuis le flop Moscovisci rochelais, Vincent s'apprête à devenir Premier secrétaire bis de Ségolène au cas où. Il ne reste plus que Benoît pour jouer les rebelles. Et la reine Geneviève de s'offrir à peu de frais un petit frisson transgressif et juvénile.

Il s'en passe décidément de drôles de choses à Niort en ce moment. 

Il y a encore Gérard Zabatta, qui vient de faire allégeance à Ségolène Royal, la candidate qui promet de réhabiliter Georges Frêche, "avec lequel on a été très injuste et qui a beaucoup souffert"...

Gérard Zabatta ? Le socialiste capable de signer une pétition pour l'exclusion du maire de Montpellier du PS ? On doit se tromper. Ah non. Eh ben ça, c'est pas drôle, alors. Du tout.

georges_freche.jpg

 

 

16/11/2008

Revue de blogs : salade de fruits et de roses

Ce n'est pas parce que ce blog est sous respirateur artificiel que les autres espaces politiques virtuels du 7-9 ne bougent pas. Au contraire !

C'est même réjouissant, et réconfortant !

-Fraises_des_bois.jpg

Vivent les socialistes et leurs divisions, qui nous permettent de lire, de nouveau, des billets d'une plume ayant retrouvé toute sa verve et son sens de la formule. Tel que : "Au congrès socialiste de Reims, il y avait 4 motions au départ et il n’y plus que 3 candidats au poste de Premier secrétaire. C’est déjà un sacré progrès, non ?" C'est piquant, bien enlevé, et judicieux, et c'est chez Me Fraise.

oranges.jpg

Restons dans le fruité, pour saluer d'un concert d'applaudissements les beaux efforts des Orange sanguine, Clémentine et autres agrumes pressés de faire vivre le centre politique. Le petit billet croquant les errements des socialistes locaux, d'une motion à l'autre, d'une alliance à l'autre , au gré du vent changeant des élections, est d'autant plus drôle qu'il est parfaitement juste. Laissez une chance à votre talent de s'exprimer, Sergent Pepper's, fuyez la politique avant de vous prendre au sérieux.

roses2.jpg

Et puis, je ne saurais oublier le blog du futur Premier fédéral du 7-9, notre ami Rodolphe Challet : un exemple de ténacité, de volonté et de foi face à l'adversité politique, que nous avons tous suivi dans ses aventures dans le maquis socialiste deux-sévrien depuis des mois et des mois... Fidèle à l'un, rejeté par l'autre, battu d'un cheveu, le valeureux n'a jamais cessé de croire en la rose, fut-elle pour lui couronne d'épines. S'il est élu jeudi, je vous le dis, le 7-9 trinquera à sa santé. Car il lui en faudra, alors.

27/05/2008

Chamois niortais : peut-on en s'en passer ?

Pour donner aux lecteurs de ce blog, sans doute peu au fait de l'actualité des Chamois niortais, quelques pistes de réflexion avant de répondre à la question de notre petit sondage, cet extrait d'une interview du président du centre de formation des Chamois niortais, Joël Coué.

 

On peut aussi aller écouter avec profit l'intégralité de cette interview sur le site de ChamoiswebTV. Ou ne sélectionner que les trois derniers extraits, si les propos footbalistiques vous ennuient mais que l'avenir du club et de ses relations avec l'argent du contribuable niortais, département et régional, vous intéressent.

Petite mise en garde pour les âmes sensible quant à l'extrait "le rendez-vous avec la municipalité" : côté propos, c'est plutôt bateau, côté images... ça chavire aussi !

24/05/2008

Guerre des maires à Niort

A Niort, c'est parti pour la guerre des maires, et la guerre des nerfs.

Du conseil municipal hier soir, la petite phrase qu'il fallait retenir, c'est bien celle que la presse a entendu : "Comme vous n'avez pas été élu, la discussion est close."

Et voilà la reine Geneviève qui fait le coup du "Taisez-vous Elkabbach !", sauce niortaise. Pas de voix au chapître pour les perdants.

Ni en politique, ni en football d'ailleurs. Le pauvre Alain Baudin, ravalé au rang des piteux Chamois niortais, s'est même fait tacler violemment une seconde fois, en tant que joueur de la Région... qui n'a rien fait savoir de ses intentions financières pour sauver la peau des Chamois.

849867806.png

 

Pour le reste, on retiendra que l'arrivée du festival NPAI à Niort a été confirmée, avec une subvention plutôt modique, 35.000 euros. Mon  mini-sondage sur le sujet ayant récolté à peine une dizaine de votants en deux semaines, on va dire que les Niortais se lancent vraiment dans l'inconnu.

Quant à la reine Geneviève, il est clair qu'elle connait la chanson, et qu'elle sait manier la baguette. On est moins sûr de la voir adopter la première des valeurs de ce festival : l'improvisation. Délicieusement dangereuse, en musique comme en politique.


 

16/04/2008

Des nouvelles de Niort, de la Gâtine et d'ailleurs

  • Déjà un mois que Geneviève Gaillard est maire de Niort...

Et ce matin, enfin, une nouvelle qui me réjouit : les locataires des Bains Juin ne seront pas expulsés. En tout cas, pas tout de suite, et pas pour laisser la place à cet "hôtel de charme" -comprenez, chic et cher - qu'un investisseur influent de la place niortaise avait en tête. La victoire de Geneviève Gaillard aux municipales l'a fait changer d'avis, semble-t-il.

Pour autant, les Bains Juin n'appartiennent pas - encore - à la ville. Et un office de tourisme, comme le rêve notre ami CG, ne garantirait pas non plus aux actuels locataires, fauchés mais très attachés au lieu, un relogement sur place.

27f632aaea369c12894a7ae139860f01.jpg
  • Quoi de neuf sinon, dans ce 7-9 ?

Gilbert Favreau découvre les vertus de l'opposition. Le bavard des champs a manifesté dimanche au côté des militants de "Préservons la Gâtine", pour convaincre un propriétaire privé de ne pas vendre son terrain à une société porteuse d'un projet de centre d'enfouissement de déchets.

Doublement cocasse, quand on se souvient :

- que Gilbert Favreau, adhérent de l'UMP, a toujours clamé sa foi dans le libéralisme, lequel concède volontiers aux propriétaires privés le droit de faire ce qu'ils veulent de leurs biens.

-que Gilbert Favreau, conseiller général de Parthenay, fut élu la toute première fois avec l'appui public de son prédécesseur, un certain Jean Pineau... actuel propriétaire du fameux terrain !

Encore quelques efforts, et l'opposition de gauche à Parthenay aura un leader tout trouvé pour les prochaines municipales.

90f7b8b9085e492813bca0e6d03d6696.jpg
  • Quoi de neuf encore, dans le 7-9 ?

La blogosphère locale est moribonde, ce blog-ci y compris...

Mais notre ami Fraise des Bois lui, va de mieux en mieux. Touché par ceux qui ont demandé de ses nouvelles, y compris par ici - Théophraste, vous êtes visé ! - il m'a fait savoir qu'il publierait incessamment sous peu un bulletin de santé sur son propre blog.

(A suivre)

 

 

24/03/2008

Niort : députée d'abord ?

A ceux qui sont allés voir Geneviève Gaillard, le jour de son investiture à la mairie de Niort, ou à ceux qui l'ont vu en photo (par exemple dans la NR, ou sur le blog des Jeunes Populaires du 79),  cette petite question :

à quoi comprend-on du premier coup d'oeil que la maire de Niort est d'abord aussi députée ? 

ad3bd6f1aebd464dd342a3148f1328b0.jpg

A l'écharpe, bien sûr ! Geneviève Gaillard, habituée à l'enfiler à la mode parlementaire depuis déjà deux mandats, n'a pas su accorder le sens des couleurs à son nouveau mandat municipal.

Eh oui, la loi est précise !

Le décret 2000-1250 du 18 décembre, publié au Journal Officiel du 23 décembre, ajoute à l'article D. 2122-4 du CGCT (Code Général des Collectivités Territoriales) : " L'écharpe tricolore peut se porter soit en ceinture, soit de l'épaule droite au côté gauche. Lorsqu'elle est portée en ceinture, l'ordre des couleurs fait figurer le bleu en haut. Lorsqu'elle est portée en écharpe, l'ordre des couleurs fait figurer le bleu près du col, par différenciation avec les parlementaires."

Etre députée-maire, c'est tout un art...

16/03/2008

Municipales à Niort : Geneviève Gaillard impériale

Les résultats : Geneviève Gaillard (PS) : 50,91 % ELUE - Alain Baudin (div. gauche) 27,28 % - Marc Thébault (UMP) 21,81 %

Pas de quoi discuter sur ce second tour des municipales à Niort. La reine Geneviève, après la couronne de députée, s'empare du diadème de la mairie sans état d'âme.

Avec 78 % à eux deux, Alain Baudin et Geneviève Gaillard auraient sûrement décroché la palme de la ville la plus à gauche... S'ils avaient eu l'intelligence de s'entendre plutôt que de se déchirer.

Quant à Marc Thébault, outre la faiblesse de représentation de la droite à Niort, il paie aussi quelques atermoiements de début de campagne, et surtout le détournement de voix de centre-droit au profit du MoDem allié avec Alain Baudin.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu