Avertir le modérateur

03/07/2007

un plus une moins deux, sauf si

Comme annoncé ici il ya une semaine, Jean Grellier, nouveau député PS du nord Deux-Sèvres, a confirmé à la presse locale (NR d'aujourd'hui) sa démission de son mandat de conseiller régional, pour respecter la règle édictée par Ségolène Royal du "gros mandat unique" (maire de Cerizay, petite bourgade, ça passe encore... jusqu'en mars 2008) .

medium_la-piscine-83358.jpgComme supposé ici également il y a une semaine, son siège sera pouvu par la première non-élue de la partie Deux-Sèvres de la liste Royal aux régionales de 2004, à savoir Françoise Bély : la prof d'histoire de Parthenay, ancien maire de Lageon, est lancée dans le vrai grand bain de la politique ! Et on en reparlera très vite, car ça bouge à toute allure en ce moment du côté de Parthenay...

Mais Jean Grellier, ancien chef d'entreprise (une scop de transports), avait le rang de vice-président à la Région, chargé de l'économie. Et Françoise Bély, elle n'y connaît pas grand-chose à l'économie. C'est sans doute pour ça que ce n'est pas elle qui a été retenue pour prendre cette vice-présidence vacante...

Selon une source absolument sûre du Quoideneuf, doit être élu à ce poste lors de la prochaine session du conseil régional lundi, un certain Jean-François Macaire : ce proche du maire de Poitiers Jacques Santrot était jusqu'ici vice-président en charge de l'éducation et de la formation. Pas sûr qu'un homme d'appareil de ce genre soit un atout pour une vision concrète et pragmatique de l'économie en région, compétences que l'on pouvait reconnaître au Cerizéen Grellier.

medium_addition41.jpgBref. Un seul mandat important pour Jean Grellier, une femme des Deux-Sèvres de plus à la Région, mais un interlocuteur reconnu par les milieux économiques de moins... Et une vice-présidence en moins pour le 7-9. Sauf si ce jeu de chaises musicales réserve d'autres surprises ? Pas simple, l'arithmétique politique !

09/06/2007

Tour de blogs

Météo 

medium_grenouille.gifLu ceci sur le blog de campagne de Geneviève Gaillard (PS, 1ere circonscription) : "Que ceux qui doutent encore de la réalité du réchauffement planétaire en soient désormais définitivement convaincus, puisqu’il fait fondre jusqu’aux estimations du nombre de députés de gauche que comprendrait la prochaine Assemblée ! On nous dit 200, puis 180, puis 150, puis 120, puis 80 !"

Un trait d'humour dû à Geoffroy Michel, ci-devant suppléant également parachuté depuis l'écurie Julien Dray/Ségolène Royal, et que Geneviève Gaillard tolère sur son blog (mais tout de même pas au point de le présenter en page d'accueil) et aux réunions publiques le temps d'être élue. Il disparaîtra sans doute vite du paysage politique local. Dommage, il a une jolie plume.

Galerie

La page d'accueil du blog de campagne de Dominique Paillé (UMP,4e circonscription) s'ouvre depuis quelques jours par trois photos.

medium_galerie.jpgIl y a Martin Hirsch, l'ex-président d'Emmaüs, qui n'aurait pas fait tout un foin lui, de la visite du président Sarkozy chez les Peupins de Mauléon sous ce fallacieux prétexte de neutralité politique. Comme l'a fait son désagréable successeur, dont la concurrence MoDem fait la promo, forcément.

Il y a Bernard Kouchner, "ex-ministre socialiste" dit la légende. Tout autre commentaire serait superfu.

Il y a surtout Hervé Morin, ex-président du groupe UDF à l'Assemblée nationale, ci-devant ministre de la Défense du gouvernement Sarkozy-Fillon. Ah oui, Hervé Morin a également créé un parti politique bidon, le Nouveau Centre, et investi pour ces législatives environ 80 candidats dont tous les membres majeurs de sa famille, son attaché de presse, son chauffeur et plus encore...

Qu'est-ce qu'il est joueur, ce Dominique Paillé ! Ben oui. Dans la famille "traîtres en politique", je voudrais...

Rideau

medium_photo_rideau.jpgDes mauvaises langues du nord Deux-Sèvres m'ont rapporté que tout signe socialiste distinctif (le mot, le logo) avait été ommis sur les derniers documents de campagne Jean Grellier (PS,4e circonscription). Apparemment, le maire de Cerizay, qui sent un vrai bon coup à jouer face à Dominique Paillé, ne veut prendre aucun risque.

Même pas celui de voir des internautes consulter son site de campagne, où "socialiste" devait bien figurer en toutes lettres,  juste avant d'aller voter demain. Il a tiré le rideau sur l'écran. Rouge, le rideau !

A demain, pour la suite des aventures de...

medium_guignolpolice.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu