Avertir le modérateur

22/04/2008

Revue de blogs à droite

f9fbf769e4be200b731bb16dac0f013d.jpg

Il annule et remplace le blog personnel d'élu que tenait Marc Thébault, et comme je l'ai écrit ailleurs, c'est bien dommage. Le ton y était agréable, et, sauf au coeur de la campagne électorale, bien plus niortais que politique.

Sur ce nouveau blog, la tonalité est claire : c'est le média que s'est choisie cette opposition pour mener son combat au sein de la municipalité. Dans l'ancien temps, ils auraient créé un bulletin.

272536a6473858ced41fb38bd433c738.jpg

Le candidat malheureux à l'élection municipale de Melle, désormais élu d'opposition, poursuit le combat sur son ancien blog de campagne. Et il donne beaucoup de coups, le gars !

Au point qu'il doit déranger les sommeillantes sommités UMP de ce département... Qui feraient peut-être bien de se méfier du p'tit gars venu de Paris. Il aurait les dents longues, et un appétit prêt à avaler même le président départemental de l'UMP, que ça ne m'étonnerait pas.

Qui renait de ses cendres, après une très longue interruption, liée à une cyber-attaque très virulente... et peut-être aussi pour permettre à l'un de ses deux auteurs, celui de droite, d'écrire et de publier son livre.

47dd42f60e09fca0530e5da50393d9a9.jpg

Il a l'air bien ce livre.  Dans l'article de Vendée matin, on dit qu'il est en vente sur le site internet de l'association Pour une Vendée républicaine. Mais il y a une erreur dans l'adresse.

Donc, si vous voulez aussi commander ce bouquin, essayez . Vous aurez l'email de l'auteur. Le prix ? Pas indiqué.

13/03/2008

Municipales à Niort : Marc Thébault a-t-il une chance ?

Dans ces très curieuses municipales de Niort, il serait idiot d'oublier de regarder le troisième côté du triangle, au motif que Niort a toujours été dirigée par des socialistes.

389801ba6a64b4ef040d87eb8b41e630.jpgIl suffit de demander à la gauche de Parthenay - enfin, ce qu'il en reste après cette mémorable raclée de dimanche dernier - ce qu'elle a vécu en 2001, dans une ville administrée par des socialistes depuis 1965.

Une triangulaire a ceci de particulier qu'en divisant les voix d'un même camp sur deux listes, elle peut faire gagner la troisième. A condition évidemment que cette troisième liste fasse le plein des voix de son propre camp... et pour Marc Thébault, c'est là que ça se complique.

Le vote de droite à Niort est faible, les dernières élections législatives et présidentielles l'ont montré. Il est d'autant plus faible depuis que l'UMP a mis au pas les ex-UDF, dont la sensibilité centriste correspondait mieux aux attentes de l'électorat.

L'histoire en garde la trace. Sur cette circonscription tellement à gauche, c'est un député investi par l'UDF qui battit en 1993, contre toute attente, le maire sortant socialiste de Niort. A l'époque, Jacques "le Lumineux" Brossard n'avait pas encore fait fondre les plombs du Sieds...

Marc Thébault n'est pas non plus aidé par ses propres camarades. Alain Garcia, rare personnalité connue de la droite niortaise, persuadé que Niort ne se gagnera qu'au centre, a fait le choix de soutenir la liste Baudin-MoDem.

Quant à l'UMP, dont Marc Thébault est pourtant un vaillant petit soldat - il est l'attaché parlementaire du sénateur UMP André Dulait -, elle ne lui a pas non plus facilité la tâche.

Face à la députée sortante socialiste Geneviève Gaillard, que ne lui a-t-on proposé d'être le candidat de la droite aux dernières législatives à Niort ? Il n'aurait pas fait pire que Frédéric Rouillé, mais il aurait au moins pu profiter de cette belle plateforme électorale pour mieux se faire connaître des Niortais. Et par la même occasion, confronter sa stratégie de campagne avec celle de son actuelle adversaire à la mairie.

S'il avait su, Marc Thébault, il n'aurait peut-être pas quitté l'UDF ?

Mais nous ne sommes pas dans la rubrique politique-fiction. Plutôt dans celle des mathématiques électorales. Et, dans cette triangulaire électorale, Marc Thébault a une infime chance de l'emporter.

A deux conditions :

-que des abstentionnistes de gauche du premier tour aillent voter Alain Baudin au second.bf896503982c3ee97fb038fba6e71e94.jpg

-que des abstentionnistes de centre-droit du premier tour se décident à voter Marc Thébault au second, rejoints par des électeurs de centre-droit lâchant la liste Baudin-MoDem.

Si en plus, des électeurs socialistes de Geneviève Gaillard, persuadés de sa victoire, partaient en week-end...

10/03/2008

Municipales à Niort : que fera "Baudem" ?

Liste Gaillard 45,03 %, liste Baudin 26,08 %, liste Thébault 20,42 %, liste Renoux 5,77 %, liste Veyssières 2,70 %. 

Les résultats des municipales de Niort sont à peine tombés que la question est sur toutes les lèvres : mais que fera donc Alain Baudin au second tour ?

Le surnommé "BauDem" pour son alliance avec le MoDem - à moins qu'il n'y ait là quelque suggestion homophonique avec le non moins célèbre Baudet du Poitou - devra rapidement sortir de l'état catatonique dans lequel les résultats du premier tour l'ont plongé pour répondre à cette question.

4e3294292aa053e9e3eebd3c92df2072.jpgAlliance avec Geneviève Gaillard ? Dur à avaler, impossible sans doute même pour certains socialistes excommuniés de la liste. N'oublions pas les accusasions de "trahison" lancées au lendemain du vote des militants. On ne peut pas s'allier avec quelqu'un qui vous a trahi.

Alliance avec Marc Thébault ? Délicat stratégiquement dans une ville qui vote, on l'a vu, largement à gauche toutes tendances confondues. D'ailleurs au soir de ce premier tour, il semble que le mot d'ordre autour d'Alain Baudin ait été "Nous sommes à gauche, nous ne l'avons pas assez dit, nous le revendiquons"... Un peu comme Jospin le soir de la défaite se rappelait soudainement de l'étiquette "socialiste" de son programme !

Maintien, vaille que vaille ? La triangulaire sera délicate, plus encore que celle de 1995 : à l'époque, c'est l'outsider Ségolène Royal (pourtant candidate PS officielle) qui avait fait les frais de la plaisanterie, en terminant troisième... Sans empêcher pour autant la liste de Bernard Bellec, maire sortant, de l'emporter, la droite faisant un score très intermédiaire.

Quitte à jouer le jeu du diable, Alain Baudin pourrait bien choisir la voie du maintien, pariant sur l'indéfectible vote de gauche des Niortais pour ne pas culpabiliser de peut-être servir sa ville sur un plateau à la droite. Mais s'il gauchise son discours, les voix de centre-droit qui sont allés vers lui et ses partenaires du MoDem pourraient fuir vers Marc Thébault, désormais contraint de droitiser sa position. Alors...

 

16/02/2008

Municipales à Niort : Angélique et les programmes

J'ai reçu cette carte postale ce matin : une petite pause enneigée dans cette campagne des municipales à Niort, de ma copine Angélique. Même en vacances, elle reste toujours autant concernée par le débat politique. Jugez vous-même...

Val – Thorens le 14 février,

Coucou Lihns, coucou les gentils blogueurs !

J’suis à la neige avec mon Valentin et j’adôôôre !

Mais le ski sur neige, c’est has been. Ici, je luge dans la poudreuse et je bronze sur la terrasse du chalet. Avec Valentin, on préférerait le ski sur gazon. D’abord ça pourrait se faire à Niort, comme ça, pas la peine de traverser la France pour skier. Et puis, on n’aurait pas toutes ces queues aux remonte-pentes.

d9de04b489776494ee50a0720ade0506.jpgOn voulait se faire des soirées politiques, Valentin aime bien quand je lui explique. Alors on avait emporté les programmes de Geneviève Gaillard et de Marc Thébault. On a commencé à lire… c’était trop barbant baratin ! Mais pour allumer le feu de cheminée, ils sont tous deux excellents ! Testé pour vous, hi, hi, hi !

Bisous enneigés et à bientôt !

Angélique

PS : Je voterai pour qui développera le ski sur gazon à Niort, ou alors le ski nautique sur la Sèvre.

07/02/2008

Municipales à Niort : Angélique et le marxisme

A Niort, le débat des municipales bat son plein. Chaque jour apporte son lot de coups tordus d'arguments, de vacheries de débats de fond, de basses manoeuvres de grands projets...
Cette semaine dans les colonnes des journaux, la rafraîchissante Ségolène Royal apporte aussi sa note de fantaisie, avec ce curieux "non soutien"  à la candidate Geneviève Gaillard.

Mais, un "non soutien" réjouit-il autant son "non destinataire" qu'un joyeux "non anniversaire" ?

J'en étais là de mes réflexions hier matin lorsque le lapin blanc Angélique a déboulé dans la salle de torture, toute essoufflée.

27a0633235391917ccc5d358da08ae23.png

Ses joues en feu irradient sa blondeur. Elle s’installe sur la machine à côté de la mienne. J’ai déjà sur les pectoraux plusieurs séries de fonte d’avance… 

" - Ah ! Pas moyen de se garer, qu'elle lance d'emblée. La Brèche était saturée comme d’hab’ et j’ai fait trois fois le tour avant de pouvoir entrer. Ah ! là ! là ! Vivement la fin des élections qu’on le construise ce grand parking souterrain… !

-Allez, détends-toi Angélique, fais comme moi...

-T’es venue à vélo ? Pfff… C’est vrai que t’es une privilégiée qui crèche dans l’hyper-centre, toi… Mais tous ceux qui doivent prendre leur voiture pour venir à la gym’, au ciné, faire du shopping et même bosser, tu y as pensé toi ? Non ? Bon alors, moi je vote pour plus de parking à Niort !

(Arrimée à son appareil, Angélique ventile furieusement ses bras pourtant lourdement lestés).

-Oui Angélique, mais si on a trop de voitures dans le centre de Niort, c’est pas bon pour les piétons, tu sais bien…

-Attends ! L’automobiliste devient piéton dès qu’il a pu se garer. Alors si on veut que le centre-ville reste accessible, attractif et donc vivant, il faut plus de parkings, sinon les gens iront ailleurs et tu sais où ?

-Dis-moi ?

-Chez Carouf ou chez Edouard ou chez super-grande enseigne un peu plus loin. Ceux-là, tu peux être sûre qu’ils votent pour moins de parking à Niort !

-Tu crois ?

-C’est clair ! Moins de parkings à Niort, c’est une vision typique d’un idéalisme bourgeois prétendument écolo à la solde du grand capital qui rejette les travailleurs en périphérie pour leurs loisirs et leurs courses, les tolérant à peine en semaine pour venir y gagner leur maigre pitance tout en les rançonnant sur des places de parking payantes et atrocement fliquées…

(D’émotion, je lâchai tout et fis brutalement claquer mes plaques de fonte.)

-Mais, mais… Angélique, tu es devenue marxiste ?

-Oui ! D’ailleurs je vais voter Marc Thébault 

775e888ba6aef7c9ca2e5d34f94cedee.jpg-Angélique, ma chérie, tu aurais dû venir en autobus…

-Pfff ! A Niort, c’est jamais le bon jour des bus !

-Ho !!! »

 

Sur le coup, elle m’a estomaquée, la blonde Angélique...

Mais tout de même, quand on sait ce que coûte le mètre carré habitable au coeur de Niort et la livre de petits pois au marché le samedi, cette histoire n'est peut-être pas un total "non sense". Et vous, le rapport entre parkings en centre-ville et lutte des classes, vous en pensez quoi ?

18/01/2008

A Niort, ça balance pas mal aussi (air connu)

  • La droite de Niort rattrape enfin le terrain perdu sur la scène de la comédie dramatique des municipales !

Certes, le scénario n'a rien de très original. Mais à droite, c'est tellement plus inattendu que ça devrait tout de même marcher. D'ailleurs, ça marche déjà : la Une des journaux locaux trois jours de suite sur les bisbilles Alain Garcia-Marc Thébault quand même ! Carton plein ! On n'avait jamais parlé autant de la droite à Niort depuis... depuis... 1993 peut-être ?

C'est sûr, Marc Thébault préfèrerait que les journalistes viennent lui parler de son projet de Grenelle de l'économie plutôt que de l'effet que ça fait de voir l'ex-président du RPR déclarer sa flamme à son ex-ennemi n°1, Alain Baudin.

Mal, forcément que ça fait mal.

Mais, sur le plan comm', ça paie. La politique, si c'est pas du sacrifice de sa personne...

b5012dbf104f1b4982a8e68819b8f1ff.jpg
  • A gauche, aussi, on continue d'occuper la scène de la comédie municipale de Niort. Mais voilà que c'est un second rôle qui pique la vedette aux duettistes socialistes : le PRG, parti radical de gauche.

Kézako ? Ben, on sait pas vraiment... mais, de mes vagues souvenirs de cours de sciences du lycée, je dirai que ça ressemble à une amibe. Un truc microscopique, à forme variable, et qui se divise pour se reproduire. Ou qui se reproduit en se divisant, c'est selon.

A Niort, il y a :

-Un élu PRG dans l'équipe des fidèles d'Alain Baudin.

-Deux jeunes estampillés PRG adoubés sur la liste de Geneviève Gaillard.

-La présidente départementale du PRG qui, après avoir apporté le soutien de son groupuscule à Geneviève Gaillard, postule désormais sur la liste de l'exclu socialiste Joël Renoux.

Et voilà que, last but not least, le président régional du PRG - ça existe - affirme haut et fort aujourd'hui dans la presse locale que les deux gamins n'ont jamais cotisé à son parti, et que Geneviève Gaillard doit décoller sur-le-champ le logo PRG de sa liste !

Ce n'est pas que l'autocollant va lui manquer, à la reine Geneviève.

C'est que ça fait une couleur politique de plus sur la palette du barbouilleur Baudin, couvert de louanges par le monsieur régional du PRG. Quelle couleur ? Radis, pardi ! Rose à l'extérieur, blanc à l'intérieur...

38af28e8924ad2ff41471109e64ca83f.jpg

12/12/2007

La commune libre de Niort

La communauté d'agglomération de Niort, la CAN, ce serait si bien... sans Niort !

Voilà un sentiment entendu plus d'une fois dans les lieux où l'on cause - politique - depuis lundi soir dernier, et le très curieux spectacle offert par les conseillers niortais au conseil d'agglomération. Un spectacle monté avec de très, très47048928acff229fa30adba2fed82998.jpeg grosses ficelles, qui aurait valu, en d'autres arènes, un jet de pantoufles en escadrille serrée !

Ceci dit, cette référence au théâtre d'improvisation est plus que tirée par les cheveux, et Igor Potoczny, capitaine de la Cie Aline, n'a pas à s'en faire (quoi que, des cheveux... mais je m'égare). Il n'y avait, dans la déclaration de démission de Gérard Zabatta, comme dans la sortie prématurée d'Alain Baudin, aucune place à l'improvisation. 

La spontanéité n'est pas une vertu politique, loin s'en faut. Savoir maîtriser ses nerfs est au contraire une arme aussi indispensable qu'un gosier élastique, prompt à l'avalage de couleuvres.

Quant à la sortie théâtrale, elle nécessite un sens aigu de la dramaturgie pour ne pas faire sombrer toute l'entreprise dans un ridicule des plus achevés. Souvenons-nous du terrible "Au revoir" de VGE !

D'autant qu'il m'en revienne aux oreilles depuis lundi soir, le départ prématuré du maire de Niort et de sa clique, n'a rien eu de grandiose. Ni sur la forme, ni sur le fond. 

Par contre, déclarer séance tenante Niort commune libre, voilà qui aurait eu du panache. 

Il n'est pas trop tard pour mettre cette délibération à l'ordre du jour du prochain conseil municipal, le 21 décembre prochain. Avec toutes les chances d'adoption, puisque la droite de Marc Thébault vote comme la gauche d'Alain Baudin désormais. Envers et contre tous... Ou bien une seule ?

 


 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu