Avertir le modérateur

18/05/2008

Moutons de Gâtine

Dans le riant département des Deux-Sèvres, un pays et un seul, résiste encore à l'envahisseur.

Au sud, à Niort, le mal est fait depuis longtemps, et la dernière élection municipale a ravivé l'éclat du rose socialiste, quasi flamboyant.

216491940.jpgAu nord, dans le Bocage, les habitants apprennent chaque jour ce que c'est que de vivre, pour la première fois de leur histoire, dans une circonscription socialiste. Socialiste ? Mais oui, rappelez-vous, les législatives de juin, et la défaite du petit prince Dominique Paillé en son fief bocager.

A l'est, dans le Thouarsais, l'électorat a retrouvé le goût du rosé. Même si c'est du Pineau, on peut aimer.

Mais en Gâtine... En Gâtine, on résiste. Je dirai même, on recule, on se barricade, on se replie.

A Parthenay, où la parenthèse de droite se prolonge pour (au moins) un mandat supplémentaire. Le temps pour la gauche de trouver enfin un projet et un chef de file cohérents ?

A Secondigny, où l'inoxydable conseiller général Gérard Vitré , après un mandat de purgatoire, retrouve tout son allant à la tête de la municipalité, pour laquelle il n'a jamais développé le moindre projet. Le précédent maire, stalinien non repenti, avait au moins accouché d'une salle des fêtes potable, et accueilli une moitié de NPAI.

Tiens, au fait, le festival de musiques innovantes devrait être à Niort, cet été.

Et la régression de Gâtine gagne le reste du territoire.

Par exemple dans la vallée du Thouet, où le syndicat mixte est aux mains du sus-nommé Gérard Vitré et de son alter-ego dans l'immobilisme, le clientélisme et l'étroitesse d'esprit conjugués : j'ai nommé René Charron, ci-devant maire-de-justesse du Tallud.

Et vice-président du Pays, que l'ex-futur député de Gâtine, alias Gilbert Favreau le bavard des champs, continue d'asphyxier gentiment de son maladroit opportunisme.

Des projets ? Quels projets ? C'est quoi un projet ? Un truc qui fait dépenser de l'argent et augmenter les impôts ?

En Gâtine, on gère. Et on gériatre aussi. Mais au moins les moutons sont-ils bien gardés.

Encore que...

1244921617.jpg

 

 

 

02/03/2008

Parthenay ex-ville numérisée

Les élections municipales, à Niort ou ailleurs, produisant beaucoup de documents, le Quoideneuf fait du tri dans ses archives de 2001, pour faire de la place à celles de 2008.

8d65f43931f534630eaf19ecfa9eb207.jpgEt c'est long, le tri. Surtout quand on feuillette, qu'on relit, qu'on se rappelle...

Dans la séquence "Nostalgie" et pour nos amis de Gâtine, que le Quoideneuf a un peu délaissés ces derniers temps, voici un document extrait de ces archives de 2001.

C'est un court article, publié sous la plume de Florent Latrive,  journaliste de Libération, dans un hors-série paru en décembre 2001, et tiré "Internet, 1995-2001, 7 ans d'aventures en France".

"Les cobayes débranchent Parthenay

Parthenay, la ville-symbole du réseau mis au service de la citoyenneté, en a eu marre des expérimentations de son maire. Michel Hervé a été éjecté sèchement dès le premier tour des municipales.

L'homme avait voulu transformer cette ville de 10800 habitants, renommée pour son marché aux bestiaux et son centre médiéval, en laboratoire de la hightech.

Les cobayes ont dit stop. "Il a payé sa monomanie" estime un élu de la liste qui l'a battu.

Le projet de "ville numérisée" d'Hervé est lancé en 1995. Objectif : favoriser la démocratie participative grâce aux réseaux, désenclaver la ville. Les visites de personnalités se succèdent. Hervé se montre avec Bill Gates, arpente les colloques. Trop vite, trop ambitieux ?

La dernière campagne des municipales se focalise sur le projet. Le tract de la liste d'opposition s'attaque au "joujou du maire". Sur quatre pages rythmées par des slogans ("Une ville numérisée, une économie locale sinistrée", "Un maire virtuel, absent d'un monde bien réel"), la droite propose de boucher les trous dans les rues, promet de s'occuper du commerce local.

Le Net focalise toutes les rancoeurs, la lassitude après 22 ans de pouvoir. D'autant que toute la ville n'utilise pas le Net : 40 % des habitants sont connectés, en comptant ceux qui se branchent "moins d'une fois par mois". Il reste 60 % de réfractaires.

"Ils ont cru qu'on ne s'occupait pas d'eux", plaide Claude Poggioli, ex de la liste de Michel Hervé."

Intéressant n'est-ce pas, de relire ceci 7 ans plus tard.

Faire de la "ville numérisée" une sorte de leitmotiv incantatoire du "bon vieux temps d'avant Argenton" n'est peut-être pas la meilleure des stratégies finalement, pour les municipales de Parthenay...

17/02/2008

Le Centre Nouveau est arrivé en Thouarsais

Le ralliement du MoDem au maire sortant de Niort Alain Baudin, socialiste jusqu'il y a peu, n'en finit pas de nourrir les conversations de la campagne municipale. Bien plus que n'a suscité la présence de candidats estampillés MoDem sur la liste de Xavier Argenton, maire sortant divers droite de Parthenay.

80d180d5ca42a917bbb1e16dcb3fc2b6.jpgLe MoDem est-il de droite ? de gauche ? de centre-droit ? de centre-gauche ? On n'a pas fini de se poser ces questions, même si les adhérents Orange nous affirment que la vérité est ailleurs... Les électeurs français ont du mal à voir leurs repères se brouiller.

A Thouars au moins, les choses sont claires. En tout cas pour notre confrère blogueur Jean-Philippe Collet, ex-conseiller municipal UDF, désormais suppléant d'Irène Joly, candidate UMP aux cantonales sur le canton de Thouars 2.

Il l'a dit, il est encarté au Nouveau Centre. Vous vous rappelez de ce parti, créé dans l'urgence des législatives par la fraction de l'UDF partisane d'un soutien à Nicolas Sarkozy ?

Dans les Deux-Sèvres, à l'exception d'une ébauche de site internet restée en l'état depuis le mois de juin, le Nouveau Centre n'était qu'une abstraction. Mais, après ce coming out de Jean-Philippe Collet, premier adhérent deux-sévrien déclaré (à ma connaissance), d'autres suivront peut-être ? 

08/02/2008

Revue de blogs

Municipales à Niort ou à Parthenay, cantonales un peu partout dans les Deux-Sèvres : ce début d'année a vu fleurir sur la Toile nombre d'initiatives, dont la plupart, tels des feux de paille, ne chaufferont que très temporairement les esprits.

53991d9b9e2077fe951ed640e9009335.pngLe plus flatteur : Alain Baudin a fait disparaitre le blog de son association de soutien Niort Résolument au profit d'un blog de campagne à son nom. Ca doublonne un peu avec son blog de maire sortant candidat, mais bon... Le plus rigolo sur ce blog, ce sont les commentaires sur le billet daté du 6 février concernant les pistes cyclables. Du cirage gratuit pour... allez, au moins un mandat municipal complet !

Le plus castagneur : Dans l'équipe de Geneviève Gaillard aussi, on multiplie les lieux de communication virtuelle comme des petits pains, ou presque. Dernier-né, le site internet, qui publie trombinoscope des colistiers et projet de programme... Mais c'est toujours sur le blog que l'équipe de campagne se défoule. Jusqu'à oser un improbable rapprochement - textuel - entre Nicolas Sarkozy et Alain Baudin. A la limite de l'anti-jeu tout de même !

Le plus direct : Christophe ne s'embarrasse ni de phrases ni de précautions. Son blog est exclusivement dédié à une question. Et la réponse varie de jour en jour... A l'heure où je vous écris (23h45), 126 personnes avaient fait leur choix, et GG tenait la corde devant AB, à 4 voix près. Et maintenant ?

Les plus institutionnels : Ca fait un moment que je me plains ici même du peu d'empressement des enfants de la Ville numérisée à investir la Toile, les blogs, les discussions virtuelles... Bref, tous ces terrains de jeux qu'en citoyens actifs bercés au lait de la démocratie participative les Parthenaisiens devraient aimer fréquenter. Eh bien, je n'ai pas fini de me plaindre. Les sites du candidat Boutet et du candidat Argenton sont aussi tristounets et convenus l'un que l'autre.  C'est la version Web zéro pointé ?

Le plus charmeur : Rudolph Cassaro et ses amis du MoDem du Haut Val de Sèvre sont aussi talentueux que discrets. 749bf92b297fbb82fe5c010fc7e6c9a0.gifLeur site de campagne fourmille d'informations croustillantes, dont certains (et certaines) de nos internautes font leurs délices : chanson du MoDem, petites annonces de Sexycentristes, photos de beau brun du candidat au cantonales, déclaration enflammée politique du dit candidat... En cherchant bien, comme l'a fait Souris verte, il y a même des promesses... de campagne électorale !

A suivre...

 

16/01/2008

Municipales à Parthenay, l'antithèse niortaise

Laissons aux électeurs de Niort le temps de reprendre leur souffle, après l'annonce qu'Alain Garcia, ex-patron du RPR départemental, pourrait faire campagne aux municipales, mano a la mano, avec Gérard Nebas, ex-pilier du PC local...

34b28e05902704776f6e3cb29998d0ed.jpg

Et filons à Parthenay, ville centre du 7-9, où au moins, les choses sont claires. La droite est à droite, la gauche est à gauche, et le centre soutient la droite. Une campagne normale, quoi. Un affrontement binaire qui convient bien aux journalistes - n'est-ce pas Théophraste ? - et aux militants socialistes et écolos.

Surtout ceux qui ont été battu en 2001 par une autre liste de gauche, faite de gens qui avaient osé s'affranchir de la tutelle du parrain maire sortant Michel Hervé.

Il est de bon ton aujourd'hui de railler ces Motivé-e-s, auxquels certains vont jusqu'à prêter l'intention de rallier, via le MoDem, la liste de droite de Xavier Argenton. Voilà qui s'appelle réécrire l'histoire à sa sauce, avec une très grosse louche de mépris et un sacré tour de moulin d'amère vengeance !

Lors de la campagne municipale de 2001, les Verts et quelques uns de leurs amis, écartés depuis belle lurette des affaires municipales parthenaisiennes - je pense notamment aux ex-élus communistes, paix à leur âme -, superbement ignorés par Michel le Numérique, avaient lancé l'idée de la création d'une autre liste de gauche.

 

Si, si, vous avez bien lu.

664925e73d761453ed27f7dd2ba3f040.jpgLe plus étonnant (vraiment ?) c'est l'enthousiasme que cette initiative déclencha alors, auprès de nombre de gens sincèrement persuadés d'être de gauche à Parthenay, mais beaucoup moins d'être représentés par le gars qui se faisait photographier avec Bill Gates. Des gens pas au PS, pas enseignants, ni formateurs, ni responsables d'associations culturelles...

Bref. De cette bouteille à la mer naquit la liste des Motivé-e-s, avec plein de gens, effectivement peu au fait de ce que doit être la politique : des mères célibataires, des cabossés de la vie, des travailleurs précaires, des Français issus de l'immigration...

Mais plus de Verts.

Entre temps, Michel Hervé, entendant torpiller toute velléité d'une vraie autre liste de gauche, leur avait proposé des places éligibles sur sa liste. Enfin, à condition de gagner, mais qui en doutait alors ?

03/01/2008

Revue de blogs

  • Les municipales à Niort occupent décidément tout l'espace médiatique, y compris virtuel. Dernier né rajouté à ma blogoliste de candidats, Niort2008 qui comme son nom ne l'indique pas tout à fait, est le blog de campagne de Marc Thébault.

9e17f3c7d164ac4db29a39210937a3ba.jpgCe qui nous fait au dernier recensement et par ordre d'entrée en scène : le blog du conseiller municipal d'opposition de Niort, le blog de la députée de Niort, le blog du maire de Niort, le blog de campagne municipale de la députée de Niort, le blog de campagne des amis du maire de Niort, et ce dernier-né. Trois candidats, six blogs.

  • Et ce n'est pas fini. Il y a aussi ce blog d'un jeune Niortais de 18 ans, qui a tout plein d'idées pour valoriser le potentiel touristique de sa ville natale. Il va voter Alain Baudin, dit-il. Notamment parce qu'il est contre le cumul des mandats.

Il rejoindra peut-être la nouvelle et néanmoins officieuse section PS "pour les entreprises et contre le cumul des mandats", qui vient également d'ouvrir un blog. Et qui roule aussi pour Alain Baudin.

  • Pendant ce temps à Parthenay, l'ex ville numérisée, la toujours ville aux cinq arobases... Rien. Pas de blog Argenton pas de blog Boutet, pas de blog Coupeau la Citoyenne, juste un forum bien peu actif, sauf ces derniers jours où ça causait pas mal cuisine. Electorale, quand même !
10df6d00ce3fcf1b696922617d4805f6.gif
  • NPAI. N'habitent plus à l'adresse indiquée, nos voisins vendéens, dont l'indispensable et néanmoins salutaire blog "Pour une Vendée républicaine" a sombré voici quelques jours, sous les coups de boutoir de pirates informatiques. Des pirates, ou des corsaires à la solde du Roi ?

Mathieu Durquety, Stéphane Frimaudeau, tenez bon ! Le Quoideneuf est prêt à vous offrir l'asile politique et numérique 97e5da4ab5850a27e61236f1d5bfee5d.jpgsans conditions. Même pas un test de parlhanje de Coulon ! Ce ne sera pas la première fois dans l'histoire que le 7-9 déroulera le tapis rouge pour des réfugiés vendéens. En général, ils s'intègrent très bien. Regardez Yannick Jaulin, tout le monde croit qu'il est né à Pougne-Hérisson...

 

  • Saluons enfin en ce début d'année 2008 le très réjouissant Tout à fait subjectif de l'ex-webmestre du blog socialiste de Brioux, dont la disparition nous avait un temps inquiété, mais qui tel le phénix a resurgi de ses cendres, heureusement libre et bien vivant !

 

 

00:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : blogs, municipales, niort, parthenay

29/11/2007

Parthenay, trop (de) gauches !

C'est fou ce qu'il y a comme gauches à Parthenay. Surtout pour une ville de droite.

Par ordre d'apparition sur scène, il y a :

  • La gauche socialiste, la seule à avoir annoncé la constitution d'une liste pour les municipales. A sa tête, Gaëtan Fort Gérard Boutet. L'homme est un ancien adjoint de Michel Hervé (dernier maire de gauche, battu en 2001).
  • La gauche citoyenne, la seule à avoir un site internet et un "projet pour Parthenay". Son animateur principal est le Vert Didier Coupeau, conseiller municipal d'opposition. Il était sur la liste (battue) de Michel Hervé, comme Gérard Boutet. 
  • La gauche motivée, la seule à avoir monté pour de vrai une liste de gauche dissidente, avec succès : la droite est passée.  Elle a deux conseillers municipaux d'opposition, pas de tête, mais une poignée d'agitateurs. Qui n'aimaient pas Michel Hervé.

Une triple gauche, sur le ring électoral, ça peut paraître un atout pour mettre KO la droite municipale.

240783b2ddf404921164643731c92b8e.jpgSauf que pour l'instant, c'est entre elles qu'elles se battent.

A défaut de se parler, les gauches de Parthenay se répondent, par communiqués de presse interposés. Trop maladroites, ces gauches...

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu