Avertir le modérateur

10/03/2008

Municipales à Niort : que fera "Baudem" ?

Liste Gaillard 45,03 %, liste Baudin 26,08 %, liste Thébault 20,42 %, liste Renoux 5,77 %, liste Veyssières 2,70 %. 

Les résultats des municipales de Niort sont à peine tombés que la question est sur toutes les lèvres : mais que fera donc Alain Baudin au second tour ?

Le surnommé "BauDem" pour son alliance avec le MoDem - à moins qu'il n'y ait là quelque suggestion homophonique avec le non moins célèbre Baudet du Poitou - devra rapidement sortir de l'état catatonique dans lequel les résultats du premier tour l'ont plongé pour répondre à cette question.

4e3294292aa053e9e3eebd3c92df2072.jpgAlliance avec Geneviève Gaillard ? Dur à avaler, impossible sans doute même pour certains socialistes excommuniés de la liste. N'oublions pas les accusasions de "trahison" lancées au lendemain du vote des militants. On ne peut pas s'allier avec quelqu'un qui vous a trahi.

Alliance avec Marc Thébault ? Délicat stratégiquement dans une ville qui vote, on l'a vu, largement à gauche toutes tendances confondues. D'ailleurs au soir de ce premier tour, il semble que le mot d'ordre autour d'Alain Baudin ait été "Nous sommes à gauche, nous ne l'avons pas assez dit, nous le revendiquons"... Un peu comme Jospin le soir de la défaite se rappelait soudainement de l'étiquette "socialiste" de son programme !

Maintien, vaille que vaille ? La triangulaire sera délicate, plus encore que celle de 1995 : à l'époque, c'est l'outsider Ségolène Royal (pourtant candidate PS officielle) qui avait fait les frais de la plaisanterie, en terminant troisième... Sans empêcher pour autant la liste de Bernard Bellec, maire sortant, de l'emporter, la droite faisant un score très intermédiaire.

Quitte à jouer le jeu du diable, Alain Baudin pourrait bien choisir la voie du maintien, pariant sur l'indéfectible vote de gauche des Niortais pour ne pas culpabiliser de peut-être servir sa ville sur un plateau à la droite. Mais s'il gauchise son discours, les voix de centre-droit qui sont allés vers lui et ses partenaires du MoDem pourraient fuir vers Marc Thébault, désormais contraint de droitiser sa position. Alors...

 

10/06/2007

Les centristes sur la touche

Les résultats d'abord

medium_rose2.gif1ere circonscripion

Abstention : 39,05 %

Geneviève Gaillard (PS) : 48,59 % - Frédéric Rouillé UMP : 30,29 % BALL.

Suivent : MoDem 6,05 % - Verts 4,23 % - Antilibéraux 3,23 % - MPF 2,19 % - FN 1,93 % - GE 1,21 % - DIV Goyat 0,87 %, LO 0,78 %.

medium_rose2.2.gif2e circonscription

Abstention : 35,20 %

Delphine Batho (PS) : 44,55 % - Jean-Pierre Griffault (UMP) : 34,73 % BALL

Suivent : MoDem 6,35 % - Verts 3,31 % - MPF 3,13 % - Antilibéraux 3,09 % - FN 2,82 % - DIV Athanassoff 0,93 % - DIV Vicquelin 0,05 %.

medium_ump.jpg3e circonscription

Abstention : 34,02 %

Jean-Marie Morisset (UMP) : 55,66 % ELU

Suivent : PS 27,11 % - MoDem 5,09 % - Verts 3,17 % - SE Michenot 2,14 % - FN 2,05 % - Antilibéraux 1,95 % - MPF 1,75 % - LO 1,07 %.

medium_ump.2.jpg4e circonscription

Abstention : 35,83 %

Dominique Paillé (UMP) : 43,89 % - Jean Grellier (PS) : 34,98 % BALL

Suivent : MoDem 6,97 % - MPF 2,98 % - Verts 2,82 % - Antilibéraux 2,35 % - FN 1,82 % - LO 1,41 % - CPNT 1,05 % GE 0,95 %.

Les commentaires sur le gaz

La seule vraie surprise, à mes yeux, c'est la disparition de l'électorat Bayrou. Dans la 4e circonscription en particulier, passer de plus de 20 % pour le Béarnais le 6 mai à 7 % à peine pour le candidat MoDem qui avait pourtant fait une vraie campagne pugnace, sur le terrain comme dans les médias locaux, c'est une vraie gifle.

medium_cuisine-orange-amere.jpg

Qu'en déduire ? Je n'ai pas à portée de main (demain peut-être dans les journaux) les scores de Paillé et Grellier en 2002, je ne sais pas si des électeurs de Bayrou se sont tournés  vers le candidat socialiste en grand nombre... ou si la politique "je te serre sur mon coeur à t'étouffer" du gouvernement Sarkozy-Fillon a convaincu les démocrates-chrétiens du nord Deux-Sèvres. Mais Dominique Paillé a sauvé sa peau, une fois encore. Sauf si les abstentionnistes, bayrouistes écoeurés ou socialistes défaitistes, se remobilisent en masse dimanche prochain.

medium_fromages.jpg

Ce qui ne servira à rien dans la 2e circonscription, où à un poil près, le rapport est exactement inverse pour le duo de tête. La dauphine Delphine tire remarquablement bien son épingle du jeu, avec seulement 2 points de moins que Ségolène Royal au premier tour de 2002. Et là encore, la candidate MoDem, très implantée localement, qu'on imaginait (n'est-ce pas Alain ?) jouer les trouble-fêtes, est loin derrière.

medium_Feu_tricolore.gifModeste lot de consolation pour le MoDem, l'orange passe avant le vert dans les quatre circonscriptions du département. Et ça se vérifie au niveau national. Ce qui, somme toute, pour un parti tout juste créé, reste plus porteur d'avenir que pour un parti déjà vieux, qui n'en finit pas de mourir...

 

NB : Un mot de félicitation pour le candidat Benoît Michenot (3e circonscription, SE), qui a convaincu 2,05 % des électeurs de la "société civile", contre les 1,5 % au maximum que je lui avais accordés. Certes, c'est peu, mais c'est devant le FN, quand même. C'est bien.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu