Avertir le modérateur

21/11/2008

Loue résidence secondaire, Niort, pas cher

Il s'en passe de drôles de choses à Niort ces jours-ci !

joyeux.jpgRodolphe Challet va sans doute être élu ce soir à la tête du parti socialiste des Deux-Sèvres.

Il est vrai que lui, au moins, aura su, dès les élections municipales de Niort, rassembler les extrêmes sur son nom. Contre son nom devrais-je dire : ses anciens camarades de la liste Baudin, furieux de le voir se plier au résultat des urnes lors des primaires municipales... et ses ex-futurs camarades de la liste Gaillard, furieux de le voir revendiquer une place parmi eux au motif de cette attitude légitimiste.

Finalement, c'est dans le staff du camarade mellois Gautier, devenu président du conseil général, que Rodolphe Challet aura trouvé sa place. Comme concession faite à Ségolène Royal sans doute, dont l'ex-candidat du canton de Beauvoir est devenu le plus acharné des séides. Après la dauphine, tout de même.

Le président Gautier quant à lui, délaisse le Mellois pour le Niortais. "Nul n'est prophète en son pays" semble grincheux.jpgêtre sa nouvelle devise, lui qui fut évincé de la candidature à la députation d'une manière plutôt cavalière, en faveur de la dauphine. Il pourra cependant déguster froidement le redécoupage des circonscriptions adopté ce soir par l'Assemblée nationale, supprimant d'un trait de crayon le "fief" de Ségolène avant que Delphine ait eu le temps de se faire un prénom.

Quoi qu'il en soit, voilà le président Gautier locataire d'une fort jolie résidence secondaire, en bord de Sèvre, pour un loyer de 1000 euros. "Trop peu cher !" s'exclame l'opposition de droite, qui n'a décidément pas le sens du social, contrairement à la reine Geneviève. Toujours prête à aider son prochain socialiste, surtout quand celui-ci n'est pas un fidèle de Ségolène Royal.

fifi.jpgLa reine Geneviève quant à elle rajeunit de jour en jour. La voici, qui en glissant ce soir son bulletin Hamon dans l'urne socialiste, revient quelques années et un congrès au moins en arrière, à l'époque du Nouveau Parti Socialiste flamboyant. Arnaud, Vincent, Benoît et les autres... ah, quelle bande d'amis inséparables pour la vie, et contre le cumul des mandats.

Arnaud a disparu dans les limbes depuis le flop Moscovisci rochelais, Vincent s'apprête à devenir Premier secrétaire bis de Ségolène au cas où. Il ne reste plus que Benoît pour jouer les rebelles. Et la reine Geneviève de s'offrir à peu de frais un petit frisson transgressif et juvénile.

Il s'en passe décidément de drôles de choses à Niort en ce moment. 

Il y a encore Gérard Zabatta, qui vient de faire allégeance à Ségolène Royal, la candidate qui promet de réhabiliter Georges Frêche, "avec lequel on a été très injuste et qui a beaucoup souffert"...

Gérard Zabatta ? Le socialiste capable de signer une pétition pour l'exclusion du maire de Montpellier du PS ? On doit se tromper. Ah non. Eh ben ça, c'est pas drôle, alors. Du tout.

georges_freche.jpg

 

 

16/11/2008

Revue de blogs : salade de fruits et de roses

Ce n'est pas parce que ce blog est sous respirateur artificiel que les autres espaces politiques virtuels du 7-9 ne bougent pas. Au contraire !

C'est même réjouissant, et réconfortant !

-Fraises_des_bois.jpg

Vivent les socialistes et leurs divisions, qui nous permettent de lire, de nouveau, des billets d'une plume ayant retrouvé toute sa verve et son sens de la formule. Tel que : "Au congrès socialiste de Reims, il y avait 4 motions au départ et il n’y plus que 3 candidats au poste de Premier secrétaire. C’est déjà un sacré progrès, non ?" C'est piquant, bien enlevé, et judicieux, et c'est chez Me Fraise.

oranges.jpg

Restons dans le fruité, pour saluer d'un concert d'applaudissements les beaux efforts des Orange sanguine, Clémentine et autres agrumes pressés de faire vivre le centre politique. Le petit billet croquant les errements des socialistes locaux, d'une motion à l'autre, d'une alliance à l'autre , au gré du vent changeant des élections, est d'autant plus drôle qu'il est parfaitement juste. Laissez une chance à votre talent de s'exprimer, Sergent Pepper's, fuyez la politique avant de vous prendre au sérieux.

roses2.jpg

Et puis, je ne saurais oublier le blog du futur Premier fédéral du 7-9, notre ami Rodolphe Challet : un exemple de ténacité, de volonté et de foi face à l'adversité politique, que nous avons tous suivi dans ses aventures dans le maquis socialiste deux-sévrien depuis des mois et des mois... Fidèle à l'un, rejeté par l'autre, battu d'un cheveu, le valeureux n'a jamais cessé de croire en la rose, fut-elle pour lui couronne d'épines. S'il est élu jeudi, je vous le dis, le 7-9 trinquera à sa santé. Car il lui en faudra, alors.

10/03/2008

Cantonales dans les Deux-Sèvres : suspense

Côté cantonales, le suspense demeure au soir du premier tour. Avec cependant un léger avantage, psychologique, à la majorité départementale sortante.

Brioux-sur-Boutonne, Parthenay - avec un score sans appel du bavard des champs de 58,8 % ! -  ont été perdu dès le premier tour par la gauche.

Saint-Maixent 1, malgré la pugnace candidature de l'Orange Rudolf Cassaro, reste aussi dès le premier tour dans la manche du sortant socialiste Jean-Luc Drapeau, vainqueur avec plus de 52 %.

Ailleurs :

A Beauvoir, Rodolphe Challet enregistre un excellent score de 41,3 % face au sortant Jean-Claude Aubineau (48 %). Mais l'examen des reports possibles de voix ne lui est arithmétiquement pas favorable... ça se jouera dans un mouchoir de poche.

84ab92234c3d864afb59a3d8c9da9f22.jpgA l'inverse, sur le canton de Niort-Nord, le rapport de force est nettement favorable à la gauche. 1% seulement sépare le sortant Jacques "le Lumineux" Brossard (43,1 %) de sa challenger socialiste Françoise Billy. Mais il faudra compter avec le report des voix des Verts (11 %) et du PC (3,8 %)... On dirait que tout ça va faire des étincelles !

Canton délicat encore, celui de Mauzé-sur-le-Mignon. Le sortant de droite Jacques Morisset peut, s'il fait le plein des voix du FN, tirer son épingle du jeu face au peu connu Sébastien Dugleux. A moins que les électeurs communistes ne viennent au secours de ce dernier, ajoutant leurs 9% aux 40, 7% du jeune divers gauche.

Bonne surprise ici  pour les uns, bonne surprise là pour les autres : il semble qu'au bout du compte, Jean-Marie Morisset - réélu sur le canton de Mazières avec le score fleuve de 70,9 % - soit malgré tout effectivement obligé de poursuivre ses deux boulots de député et président du conseil général...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu