Avertir le modérateur

09/02/2009

Eric Gautier revient sur la Toile

Eric Gautier, ci-devant président socialiste du conseil général, répondra en direct aux questions des internautes du 7-9 mercredi prochain 11 février.

On pourra lui poser toutes les questions qu'on veut... et il répondra à toutes celles auxquelles il aura envie de répondre, en bon politique qu'il est.

Quant au côté politique 2.0 de cette expérience de "tchat", rendons à Eric Gautier le mérite d'avoir été un des tout premiers élus de ce département à tenir un blog. Avec Marc Thébault, le chef de file UMP de l'opposition niortaise.

Mais Eric Gautier a fermé beaucoup plus tôt son blog. A l'instant même où les premières questions un peu dérangeantes y ont été posées, à dire vrai. Souvenez-vous, c'était l'époque des élections législatives et des désignations de candidats... "Un bon blog n'est pas un blog mort" avait écrit le 7-9, l'impertinent !

Le blog monté par les partisans d'Eric Gautier pour le propulser en lieu et place de la petite Delphine Batho la dauphine n'a pas fait mieux. Rien que du silence après la défaite. Les mauvais joueurs...

La liberté du Net ne s'use que lorsqu'on ne s'en sert pas...

Invitation_Tchat.jpg

22/05/2008

Du rififi à l'association des maires des Deux-Sèvres

Une association aussi sage que celle des maires des Deux-Sèvres, en proie aux affrontements les plus politiciens, qui l'eut cru ?

Depuis plusieurs semaines, le feu couve. Depuis quelques jours, de part et d'autre, on brûle d'en découdre.

Samedi prochain, à l'heure d'élire un bureau conseil d'administration, un bureau et un président pour cette association, l'incendie éclatera-t-il ?

1932760342.jpg

André Dulait, actuel président de l'association des maires des Deux-Sèvres, ne peut plus conserver son mandat. Il ne s'est pas représenté aux dernières municipales. Mais il a son successeur potentiel : Léopold Moreau, maire UMP de Saint-Maixent, ex-1er vice-président du conseil général.

Sauf que les socialistes, nouveaux patrons des Deux-Sèvres, , ne l'entendent pas du tout de cette oreille. Pour eux, l'affaire est simple : puisque le département a basculé à gauche, l'association des maires doit avoir un président de gauche.

Et les voilà qui montent leur liste pour l'élection de samedi : en tête, ils ont choisi Joël Misbert, ce qui est malin. Le conseiller général de Frontenay a beau émarger au PS, il a plutôt la réputation d'un homme d'ouverture, peu politisé : ce qui devrait rassurer un peu plus les maires sans étiquette qu'une candidature de Geneviève Gaillard par exemple Elle est évidemment aussi sur la liste, mais juste derrière.

250335831.gif

Oui, parce que c'est une histoire de listes, ce scrutin. Avec 21 noms chacune, et un scrutin dont je ne sais pas vraiment s'il se fait à la proportionnelle comme aux municipales.

Ce qui est sûr, c'est qu'il y aura effectivement deux listes en présence samedi prochain. Avec plein de noms connus et même des surprises : comme la présence d'un maire Orange avec les Roses, malgré l'allergie de la reine Geneviève et du petit Drapeau...

Ce qui est sûr aussi, c'est que tous ceux qui prétendront dans les jours qui viennent que la présidence de l'association départementale des maires n'est pas un poste politique sont de fieffés menteurs. L'unique raison pour laquelle André Dulait en a pris la tête, puis l'a conservé, c'était pour assurer son mandat de sénateur.

Et, au fait, vous connaissez le nom du suppléant du sénateur Dulait, lequel raccrochera à l'issue de ce dernier mandat ?

Léopold Moreau tiens...

2107011627.jpg

22/03/2008

Cantonales : l'analyse rock n' roll de Sergent Peppers

Pendant la brève mais sévère fermeture des commentaires de ce blog, j'ai reçu de Sergent Peppers cette analyse, qui me semble mériter lecture collective.

Aussi ai-je décidé de la publier ici, avec son accord évidemment. C'est long, mais il y a matière à discuter.

Les mots en gras et les photos ont été rajoutés par mes soins, pour faire joli. Le texte est entre les deux drapeaux.

5b7af87ffb5354eaf5491d0c000384eb.jpg

 Le vrai débat politique va maintenant commencer et ça va être beaucoup plus sérieux puisqu'il préjugera des rapports de forces pour 2012.

  • Commençons par les « Gagnants-gagnants » qui auraient remporté les élections sans avoir rien proposé : ça c'est trop fort, de la vraie politique de langue de bois. C'est ce que l'on appelle ne pas se mouiller. « Vous n'êtes pas content de Nico, alors votez pour nous ».

Il n' y a qu'à regarder le programme de la gauche solidaire pour le cg79. Si, si, vous avez bien lu : RIEN. « Il faut se recentrer sur les compétences du CG » alors même que 60% des français ne savent même pas ce que fait le département !

  • Ca promet des lendemains qui déchantent. En tout cas, cela aura au moins permis à J2M de nous sortir une bonne formule qui montre bien qu'il n'a rien à envier à notre poète départemental :  « Vous avez le droit d'avoir des idées » (en parlant du PS).

31239151c2524091e664050ec7639ac3.jpgFaut dire qu'avec leur prochain congrès, il va falloir qu'ils se mettent d'accord les socialistes !!! D'ailleurs, dans Le Monde d'hier, Fabius à commencer à allumer notre « régionale de l'étape » en proclamant haut et fort qu'il fallait penser un nouveau projet socialiste puisque celui de Ségolène avait été rejeté par les français !

Il oublie au passage que c'est le projet du PS qu'elle portait auquel il a participé et surtout, pour lequel, elle a tout fait pour s'en démarquer tellement il était déconnecté de la réalité. Quel faux-c... !!! Le cimetière des éléphants va s'agrandir.

  • Les 6 prochains mois vont s'avérer passionnant et vous voulez rater ça. Ce n'est pas sérieux Lihns, il faut vous reprendre. Ce ne doit être que la petite déprime qui suit chaque élection, surtout quand elle est perdue.

(note de Lihns : je ne suis pas déprimée, mais fatiguée. Je n'ai rien perdu, je n'étais pas candidate, ni supportrice. Mais c'était bien essayé !)

  • Enchaînons par la bande à J2M qui se retrouve le C..entre 2 chaises. Notre bavard des champs vote des lois à Paris et vient défendre le contraire dans le 79. Il voudrait avoir le beurre et l'argent du beurre.

(2e note de Lihns : il y a confusion sur le personnage. Le bavard des champs n'est pas J2M, mais son ex-dauphin désigné, Gilbert Favreau. Ceci posé, ça ne change pas grand-chose à votre analyse !)

Ceux qui ont cru au miracle du Parti unique à droite en sont pour leur frais.

  • Morisset de Mauzé pourra dire merci à Borloo pour le Marais Poitevin à 3 semaines des élections. Jean-Louis 14591e8cd9fad0d37c21577594bccdb4.jpgavait dû rentrer tard avant d'annoncer pareille nouvelle; les gaffes, il commence à les accumuler, on va finir par l'appeler Gaston !!!

 Et dire qu'à l'UMP, ils sont censés être les rois de la com. Depuis toujours, c'est le talon d'Achille de la droite : incapable de communiquer.

Certains regrettent déjà d'être partis à l'UMP et voudraient un congrès d'Epinay du Centre tout en restant ami avec l'UMP. Y a des moments dans la vie où il faut être sérieux et prendre ses responsabilités!

La guerre des chefs va commencer à droite : Raffarin va t-il faire sécession ? Attendons donc les régionales de 2010. Les Deux-sèvres ont toujours été une terre de gens modérés du centre gauche au sud et démocrate-chrétienne au nord. Les Deux-Sèvres n'ont jamais été ni socialiste, ni « de droite » comme dirait Gégé. Il faut que ce département redevienne ce qu'il a toujours été grâce au ....MoDem, le centre du centre !!!!

  • Terminons donc avec mes amis du MoDem. Comme dirait un prof « des résultats encourageants » (14,5 % à St Maixent, 10% pour le pugnace et beau brun Rudolf Cassaro) mais travail irrégulier et trop d'absence (présent uniquement sur 1 canton et une seule liste autonome).

6b494673b078a4deea3f01800ed6b4f8.jpgPour progresser, il  faudra se recentrer sur vos compétences (propositions, des propositions, toujours des propositions) et mettre fin à « certaines relations » qui nuisent à votre émancipation et à la clarté de votre discours !!!

  • Mais, l'objectif est atteint avec les municipales : renforcer et accroitre le nombre d'élus locaux.

Avec un PS décomposé de l'intérieur mais « solide en façade » et une UMP de Sarkozy aux antipodes des valeurs humanistes et sociales, seule l'indépendance permettra d'être audible.

Malgré tout, plus de 15% des voix en moyenne sur les 352 listes autonomes présentes dans les villes de plus de 10.000 habitants, ce n'est pas si mal après la déconvenue de juin dernier (2 millions de voix quand même aux législatives !!).

Royal et Fillon ne s'y sont pas trompés en demandant des accords globaux de désistement pour le second tour. Même le maire de Tulles y est venu en demandant des accords au cas par cas, ce que proposait Bayrou depuis le départ. Ah, la langue de bois chez certains, on n'est pas prêt d'en sortir...

0367f698d3b827301701c1c82f1f3fbe.jpg
Bonne lecture, bons commentaires,
et joyeuses fêtes de Pâques à tous !
79adb12af67f299fcd958d78d933f41f.gif

19/03/2008

Deux-Sèvres : la vie en rose

Il va falloir s'y faire : les Deux-Sèvres sont un département rose.

Le franc basculement du conseil général de droite à gauche n'a pas fait régir les foules, préoccupées dans la contemplation - parfois effarée, parfois amusée - du nombril niortais. 

Et pourtant, n'en déplaise aux supporters de l'impératrice Geneviève, le vrai changement est bien là.

Département de droite hier, département de gauche aujourd'hui, la conduite des affaires devrait s'en ressentir à plus d'un titre.

536dec717472a9a94d68dc0924254b8a.jpgPour commencer, le logement. Une tâche des plus ardues attend dès jeudi soir et son élection officielle le nouveau président du conseil général : réattribuer les bureaux du futur hôtel du département à Du-Guesclin en fonction de ce changement de majorité.

On prend les paris ? A la nouvelle équipe de la hauteur et la vue côté Sèvre et jardin des plantes, aux relégués de la nouvelle opposition le panorama sur le parking semi-enterré et le vieux château d'eau.

Ensuite les transports. Pour le président et les vice-présidents de la majorité rose, voitures a51defc23cfdbcdd0956ad09d166a7ef.jpghybrides fabriquées chez Heuliez, entreprise installée dans une commune rose du nord Deux-Sèvres.

Pour les autres conseillers de la majorité, vélos électriques - un marché de gros sera négocié. L'opposition fera comme elle voudra, mais pour elle les bus du RDS resteront payants. 

5fca21fb590a2b2c77ad548a9ac073e1.jpgEnfin, last but not least, l'apéro. Les breuvages écossais prisés par l'ex-président seront bannis, au profit de gouleyants rosés du Thouarsais, que le nouveau maire-conseiller général du chef-lieu de canton sera chargé de dénicher au meilleur tarif. Avec interdiction de piquer des adresses dans le bouquin de son prédécesseur, non mais.

Le reste - des routes et des déviations à réaliser, des maisons de retraite à financer, des subventions aux collectivités, aux associations sportives, au zoorama de Chizé à verser, des travaux dans les collèges à payer - devrait être géré peu ou prou à l'identique.

Les Deux-Sèvres en rose,  c'est vraiment un bouleversement.

16/03/2008

Municipales à Niort : Geneviève Gaillard impériale

Les résultats : Geneviève Gaillard (PS) : 50,91 % ELUE - Alain Baudin (div. gauche) 27,28 % - Marc Thébault (UMP) 21,81 %

Pas de quoi discuter sur ce second tour des municipales à Niort. La reine Geneviève, après la couronne de députée, s'empare du diadème de la mairie sans état d'âme.

Avec 78 % à eux deux, Alain Baudin et Geneviève Gaillard auraient sûrement décroché la palme de la ville la plus à gauche... S'ils avaient eu l'intelligence de s'entendre plutôt que de se déchirer.

Quant à Marc Thébault, outre la faiblesse de représentation de la droite à Niort, il paie aussi quelques atermoiements de début de campagne, et surtout le détournement de voix de centre-droit au profit du MoDem allié avec Alain Baudin.

 

Les Deux-Sèvres à gauche toute

Le scoop de la soirée, celui que personne n'attendait : c'est Pascal Bironneau, jeune candidat soutenu par le PS qui, en emportant contre toute attente le canton de Saint-Loup-sur-Thouet, fait basculer définitivement le conseil général à gauche !

A Saint-Loup : Bironneau (div. gauche) 38,11 % ELU - Ducoin (div droite) 35,2 % - Parpaix (SE) 26,64 %.

Mais c'est aussi un ballotage serré remporté sur le canton de Mauzé par le candidat divers gauche Sébastien Dugleux contre le sortant Jacques Morisset...

A Mauzé-sur-le-Mignon : Dugleux (div. gauche) 51,61 % ELU - Morisset (div.droite) 48,39 %

Et un exploit raté d'un infime cheveu par le socialiste Rodolphe Challet, qui loupe le siège du canton de Beauvoir de 18 voix !

A Beauvoir : Aubineau (div. droite) 50,36 % ELU - Challet 49,64 %

Enfin, comme supposé, Françoise Billy, la première fédérale PS, remporte le canton de Niort-Nord face à Jacques "Le Lumineux" Brossard.

A Niord-nord : Billy (PS) 52,88 % ELUE - Brossard (div. droite) 47,13 %

Trois sur quatre, et un département qui bascule franchement à gauche avec 17 sièges, contre 14 pour la droite, et toujours nos 2 indépendants. Eric Gautier est ce soir le nouveau président du Conseil général.

07/03/2008

Cantonales en Deux-Sèvres : déception

Dans trois jours, on vote... aussi pour les candidats aux cantonales.

Et Jean-Marie Morisset peut se faire des cheveux. Non, on ne le laissera pas inaugurer tranquillement lese162ba8471422be31a961c795e807392.jpg chrysanthèmes d'un bout à l'autre de la Gâtine, entre deux promenades à Paris pour prendre l'air du côté du Palais-Bourbon.

Oui, il va devoir blanchir un peu plus sous le harnais de ses mandats de député et de président du conseil général. Ce qui, l'âge faisant (60 ans aux pâquerettes) sera un peu plus fatigant.

Et comme il a juré ses grands dieux pendant cette campagne qu'il ne démissionnerait pas de la présidence du conseil général... il faudra attendre un peu avant de le faire quand même.

Parce que le département, vous avez toutes les chances de le garder, M. Morisset. Hélas pour vos projets de vacances.

cc4673dafa2afd5d566f9d2b74d03b59.jpg

 

Si vous le gardez, ce second boulot, vous pourrez dire merci aux socialistes. Et au MoDem.

Les premiers ont oublié qu'il y avait des cantonales dans les Deux-Sèvres cette année, et n'avaient rien préparé. Candidats désignés à la dernière minute (Mauzé, Beauvoir), erreurs tactiques grossières (gauche divisée à Niort-nord, mauvais casting à Parthenay, susceptibilité mal placée à Airvault)... et surtout, absence de campagne collective pour cause d'étripage niortais

Les seconds, après avoir tonitrué qu'ils présenteraient des candidats dans les 15 cantons renouvelables, ont accouché d'une souris : un unique candidat 100 % orange, Rudolf Cassaro - mais quel candidat ! - sur le canton de Saint-Maixent 1.

596cf86215d5ab97381faf84d69b685c.jpgEt d'une couleuvre : un soutien de dernière minute à Jacques "Le Lumineux" Brossard, nanti d'un brevet d'humanisme qu'on décerne sans doute à tout patron ayant survécu à une grève de la faim... de ses salariés.

Certes, il reste une possibilité encore de perdre le département des Deux-Sèvres lors de ces élections cantonales, M. Morisset, et de jouir sans entrave de votre carte SNCF à tarif réduit : que vos propres candidats se prennent  tout seuls les pieds dans le tapis.

Allez, ne soyez pas trop déçu.  Au fond des urnes, tout est toujours possible. 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu